Test – The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel II

Disponible depuis le 25 septembre 2014 sur les PS3 et PS Vita japonaises, The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel II débute un mois après la fin du précédent opus. Ce nouvel opus est-il à la hauteur de son prédécesseur ? Nous allons le découvrir dans les prochaines lignes.

Gameplay used evolution, it’s super effective

Soyons clairs, le gameplay de Trails of Cold Steel repose sur la même base que le précédent opus, c’est-à-dire un système de combat au tour par tour qui a déjà fait ses preuves par le passé. Le Tactical Link System qui permet notamment d’occasionner des dégâts supplémentaires aux ennemis est toujours de la partie, tout comme celui du Master Quartz. Cependant, celui-ci a subi un petit lifting. En effet, alors que précédemment il suffisait d’avoir un slot disponible pour équiper n’importe quel Quartz, il est maintenant obligatoire d’améliorer les slots pour utiliser les Quartz spéciaux. Ce changement est un peu frustrant car il ne fait pas sens vis-à-vis du précédent opus, mais ajoute un intérêt supplémentaire aux sepith qui ne se limitent plus uniquement au rôle de « monnaie d’échange ».

thelegendofheroes_trailsofcoldsteel2_image3_cm

Le système du Master Quartz n’est pas le seul à avoir été modifié. En effet, l’arrivée du système de l’Overdrive offre de nouvelles options tactiques. Tout d’abord, l’Overdrive permet de restaurer dès son activation 30 % des points de vie, de magie et crafts aux deux personnages liés l’utilisant. Mais il permet en plus pendant 3 tours à ces personnages d’utiliser la magie instantanément ou de bénéficier d’une attaque combinée. Sachez également que toute attaque effectuée pendant l’Overdrive est plus puissante qu’une attaque effectuée en temps normal. L’utilisation de ce système n’est pas illimitée car il n’est accessible qu’après avoir rempli une jauge. À cela, il convient d’ajouter le fait qu’il n’est pas possible de lier 2 personnages qui n’ont pas passé une épreuve. Cette épreuve est disponible via les coffres bleus présents dans les différents lieux visités par nos protagonistes. À noter que Rean est le seul personnage qui n’a pas à passer d’épreuves. Dernière précision sur le gameplay, sachez que l’ensemble des mécaniques de jeu n’est pas accessible dès le début de l’aventure. Il faudra attendre la seconde partie de l’aventure, soit environ une trentaine d’heures de jeu, pour pouvoir profiter pleinement de toutes les options dont dispose le titre.

thelegendofheroes_trailsofcoldsteel2_image2_cm

Arise, o Youth, and become the foundation of the world

Un mois après le début de la guerre civile liée aux événements survenues dans la capital d’Erebonia et à Trista, Rean Schwarzer se réveille au sommet d’une montagne. Accompagné de Celine et de Valimar, le leader de la Class VII semble perturbé par les événements passés. En effet, il a été séparé de ses camarades et n’a absolument aucune idée de ce qui a pu se passer pendant son sommeil prolongé. C’est dans ce contexte que débutent les pérégrinations de Rean et la Class VII. Bien que l’aventure se déroule sur une période plus courte que le précédent volet (la majeure partie du jeu se déroule au cours du mois de décembre), celle-ci occupera le joueur plus longtemps. La première partie de l’aventure incluant le prologue, le premier acte et l’inter-mission est consacrée à la recherche des autres membres de la classe. Il faut compter une trentaine d’heures pour en venir à bout. La seconde partie incluant le second acte, le final, le prologue et une petite surprise est consacrée au rôle que la Class VII va jouer dans la guerre civile. Cette partie est plus longue que la précédente car elle offre au joueur une plus grande liberté d’action.

thelegendofheroes_trailsofcoldsteel2_image4_cm

En effet, il est maintenant possible de choisir sa destination. Plus le joueur progresse dans l’aventure, plus de nouvelles destinations sont accessibles. Cependant, ces destinations ne sont pas forcément si nouvelles que ça car elles sont pour la plupart déjà connues des joueurs du premier opus. Il est d’ailleurs dommage de ne pas pouvoir accéder à des nouveaux lieux comme ceux visités par les camarades de Rean non présents dans son groupe lors des voyages d’études du premier opus. Concernant les quêtes, le titre fonctionne de la même manière que le précédent opus. Les quêtes principales sont clairement identifiées sur la carte, mais certaines quêtes secondaires sont cachées. Le titre permet d’importer une sauvegarde finale de Trails of Cold. Cependant les bonus associés à cette possibilité sont assez décevants. De plus, il n’est pas possible de conserver les items précédemment acquis, ni les niveaux de ses personnages.

Qualités
  • Les nouveaux personnages jouables
  • La bande-son
  • La cohérence de l'univers
  • Le scénario
  • Le gameplay
  • Le jeu de cartes horriblement addictif
Défauts
  • L'absence des doublages originaux japonais
  • Le doublage anglais de Alisa
  • Le fait que certains personnages ne soit présents que pendant une courte portion du jeu
VERDICT

Jeu de rêve

Avec The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel II, Nihon Falcom ne s'est pas contenté du strict minimum, mais a su proposer une aventure plus riche et palpitante que précédemment. Toutefois il va falloir être patient pour découvrir le prochain volet de la saga car celui-ci est en cours de développement.

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.