Test – World of Final Fantasy

Tu n’aimes vraiment pas ce que tu voies de Final Fantasy XV ? Tu n’as pas touché un Final Fantasy depuis de nombreux mois, voire depuis des années et tu es en manque ? Tu es nostalgique des anciens FF et de leurs combats au tour par tour ? Envoie RetroFF au 8 12 12. RetroFF au 8 12 12 (4,99€/appel + 2,99€/min). Ou tu peux jouer à World of Final Fantasy.

Le Grimoire de Final Fantasy

World of Final Fantasy nous plonge dans l’histoire de Lann et Reynn (Réré pour les intimes), deux adolescents ayant perdu tout souvenir de leur passé et qui vont devoir explorer le monde de Grimoire afin de capturer le maximum de myrages (les monstres du jeu), ce qui leur permettra de rassembler leurs souvenirs. On ne sait pas trop par quel miracle, mais bon… Grimoire est un monde peuplé de Lilipuces, des petits personnages façon Chibi, alors que Reynn et Lann sont considérés comme des Gigantus (des humains quoi !).

Le scénario du jeu est dans la même veine que ceux des Final Fantasy. S’il met du temps à réellement démarrer afin de poser les réels enjeux de nos héros (comme dans beaucoup de FF), il est plutôt réussi et captivant. Rien de transcendant mais l’histoire est très sympa à suivre, tout comme sa conclusion. A noter que les dialogues sont remplis de références à la franchise et de beaucoup d’humour, vous savez cet humour un peu bébête et enfantin que nous pouvions apprécier dans les anciens FF et ça fait un bien fou.

Vous visiterez et croiserez dans Grimoire pléthore de décors et de personnages ayant fait les heures de gloire de la franchise, que ce soit du premier épisode ou de FF XIII. Le tout se mariant plutôt bien ensemble grâce au fil rouge de l’histoire et l’univers créé malgré un léger goût artificiel.
On regrettera cependant un aspect très couloir (à la FF X) même s’il vous sera possible assez rapidement de revenir à d’anciens donjons, villes ou régions (assez vides et petites).

World of Final Fantasy - Trailer E3 2016

Un système pyramidal

Le système de combat repose sur deux éléments essentiels : les myrages et les pyramides. Vos héros peuvent à l’envi passer de l’état de Lilipuce à celui de Gigantus. Chacun de ces états vous permettra de former des pyramides avec les myrages que vous aurez réussis à capturer. Les pyramides se composant de Lann ou Reynn et de deux myrages qui se mettront sur vos têtes ou qui vous transporteront. Lorsque vous êtes en Gigantus, vous êtes considérés pour les combats de grande taille. Ainsi des myrages de taille moyenne puis de petite taille pourront se placer au dessus de vos têtes. En revanche, si vous êtes en Lilipuce, vous êtes perçus comme étant de taille moyenne. Dans ce cas-là, lors des combats vous serez à dos d’un myrage de grande taille et transporterez sur votre tête un myrage de petite taille.
Si visuellement le principe des pyramides peut paraître étrange dans les premières minutes, on s’y habitue très rapidement. Ces pyramides vous permettront de combiner les différentes compétences des héros et de leurs myrages. Ainsi vous pourrez composer des pyramides axées sur le soin, les sorts de magie élémentaire, d’attaque, de soutien… De plus en étant en pyramides, Lann et Reynn combinent également avec leurs myrages leurs point de vie et de magie (HP/MP) ainsi que leurs force et autres caractéristiques. C’est pourquoi, il vous faudra être attentifs aux attaques subies qui pourront déséquilibrer vos pyramides au point de vous faire tomber ce qui vous mettra dans un situation d’étourdissement temporaire et de faiblesse jusqu’à que vous puissiez reformer votre pyramide au tour suivant.

worldofff-image10-cm

Les combats sont en effet au tour par tour et apparaissent de manière aléatoire, comme avant. Ces derniers ont un rythme assez lent mais il vous est possible d’accélérer les choses en appuyant sur la touche R1 et de les automatiser en pressant le touchpad, ce qui vous permettra de répéter la dernière action enregistrée ou d’attaquer par défaut.
Lors des combats plus ardus, vous aurez la possibilité d’invoquer certains des héros (les sauveurs) que vous aurez précédemment croisés lors de votre périple afin que ces derniers réalisent une attaque spéciale (différente selon celui que vous appelez) ayant droit à sa propre séquence.
Ce système de combat en pyramide est vraiment très sympa et original. On peut néanmoins juste reprocher une certaine lenteur du tour par tour une fois habitué à ce système malgré la présence de l’avance rapide. De plus, de manière générale, les combats seront relativement simples voire très simples. Pas de difficultés particulières, vous avancerez assez facilement pour peu que vous remplissiez quelques quêtes annexes et exploriez un minimum les différents donjons.

Les myrages évoluent quant à eux en récoltant de l’expérience s’ils font partie de votre équipe ou de votre réserve, sinon ils seront envoyés dans une malle en attendant que vous leur trouviez une utilité. A force de récolter de l’expérience (en combattant), ces derniers gagneront des Points de Compétences (PC) qui vous permettront de progresser dans leur sphérier et ainsi de renforcer leurs caractéristiques (force, magie, PV…) et de débloquer de nouvelles compétences mais aussi leurs différentes évolutions. Près de 200 myrages (et évolutions) sont à capturer.

worldofff-image1-cm
worldofff-image3-cm

Annexes

A l’histoire principale s’ajoutent diverses quêtes annexes et le Colisée. Ce dernier, tenu par un Tomberry, sera un lieu pour affronter une multitude de myrages (de différents niveaux) ainsi que les pyramides d’autres joueurs. Mais les combats en ligne y sont lents et pas très équitables si vous n’avez pas une pyramide aux caractéristiques élevées. Attendez plutôt d’avoir fini le jeu pour vous y aventurer. Il est également possible au Colisée d’échanger des myrages que vous auriez en double avec d’autres joueurs.
Vous pourrez aussi aller récupérer des âmes (histoires annexes) au salon de thé de la jeune fille. Pour cela, il vous faudra lui verser quelques gemmes ancestrales que vous gagnerez en éliminant les différents boss du jeu. Il y a également 4 mini-jeux qui se débloquent lors de l’aventure mais il faut avouer qu’ils sont sans grand intérêt.
Enfin, sachez que le jeu se termine en une trentaine/quarantaine d’heure selon votre manière de jouer. Mais c’est sans compter tous les myrages à collecter bien entendu. Finir le jeu de fond en comble sera bien plus long.
Graphiquement World of Final Fantasy est plutôt joli, les musiques très sympas et reprenant souvent les thèmes des anciens FF (remixés) et le doublage anglais est de bonne facture. La traduction française est réussie, pleine de références à la franchise et à la pop culture. Vraiment un excellent travail.

World of Final Fantasy
Date de sortie
28/10/2016
Genre
RPG
Editeur
Square Enix
Développeur
Square Enix
Qualités
  • Le système de combat pyramidal
  • La durée de vie
  • Les nombreux secrets à découvrir
  • Un fan service maîtrisé et au sommet de son art
  • Le système de progression et d'évolution des myrages
  • La traduction française.
Défauts
  • Aspect couloir un peu trop prononcé
  • L'avance rapide des combats pas assez rapide
  • Pas de réelle difficulté pour progresser.
VERDICT

Captivant

World of Final Fantasy enchantera les amoureux de la franchise avec son système de combat pyramidal original. Bourré de références aux anciens épisodes de la saga, c'est une véritable gloire aux fan service. Cependant le jeu arrive à trouver son identité propre et pourra convenir également aux nouveaux venus grâce à une histoire sympathique à suivre et un univers old school mais qui reste moderne. Bref, World of Final Fantasy est vraiment un bon rpg malgré quelques défauts dont on s’accommode assez facilement.

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.