Test – Wonderbook : Le livre des potions

Wonderbook : Le livre des potions utilise le livre interactif (grâce à la réalité augmentée) afin de nous plonger à nouveau dans le monde de la saga Harry Potter de J.K Rowling. Après un premier opus sur l’univers plutôt réussi, est-il utile de ressortir sa baguette ou mieux vaut-il rester un moldu ?

A la conquête du Chaudron d’or

Ce Wonderbook met entre vos mains (ou celle de vos enfants) le manuel de potions de Zygmunt Budge, un spécialiste du genre. Le sorcier un peu excentrique vous guidera pour devenir l’un des meilleurs préparateurs de potions grâce à ses conseils. Son but ultime est de participer à un des tournois de sorciers pour tenter de gagner le mystérieux chaudron d’or.

Wonderbook : Le livre des potions - Screenshot 1

L’histoire s’inscrit parfaitement dans l’univers du fameux sorcier et s’avère plutôt sympathique. Le doublage français est de bonne qualité. Rien de transcendant mais le récit est plaisant, s’adressant toutefois aux plus jeunes d’entre nous.

Abracadabra !

En ce qui concerne la jouabilité, le jeu utilise bien évidement le livre et le PlayStation Move. Il vous faudra ajouter des ingrédients (liquides à verser, plantes à découper ou à presser, couper des poils d’animaux), mélanger avec une cuillère la potion, la faire chauffer à différentes températures et la finaliser d’un coup de baguette magique.

Wonderbook : Le livre des potions - Screenshot 2

Ces temps de préparation sont entrecoupés de séquences où il vous faudra récupérer les ingrédients dans leur milieu naturel via diverses épreuves ou en les observant grâce à une loupe. De plus une fois votre potion terminée, vous participerez à un test grandeur nature de son efficacité lors du tournoi. Le livre et le PlayStation Move sont régulièrement mis à contribution. L’ennui ne vient pas d’être trop contemplatif mais de la répétitivité des actions. Au bout d’un moment, le jeu ne surprend plus trop et on s’attend à ce qui va suivre.

La durée de vie est de 6 heures environ pour compléter les 7 chapitres du jeu. Il existe une sorte de « mode libre » où vous pourrez essayer différents ingrédients (que l’on récupère en progressant dans l’histoire principale) pour créer une potion mais son intérêt est relatif. Si vous accrochez, il vous distraira un peu plus longtemps sinon vous le testerez une fois et puis c’est tout.

Verdict

Qualités
+ Respect de l’univers
+ Tout fonctionne bien techniquement

Défauts
– Répétitif au bout d’un moment

Wonderbook : Le livre des potions est un titre sympathique malgré sa relative répétitivité. Il n’y a rien de particulier à lui reprocher. Il faut juste que l’univers vous plaise pour apprécier à sa juste valeur le soft.

Sans Plus

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.