Test – Watch_Dogs

Annoncé en grande pompe à l’E3 2012, Watch_Dogs a impressionné, surpris et, surtout depuis son report au dernier moment, fait couler beaucoup d’encre. Le jeu est maintenant disponible et l’heure du verdict a sonné.

Bienvenue à Chicago

L’action de Watch_Dogs se déroule à Chicago, une ville hyper-connectée, sous contrôle du ctOS. Ce système régule l’ensemble des infrastructures électroniques de la ville, allant des caméras de surveillance aux feux de signalisation, mais peut aussi récupérer l’ensemble des données personnelles de ses habitants et tirer profit des informations collectées pour prévenir les crimes. Consterné par ce viol manifeste des libertés, un groupe « d’Hacktivistes » nommé DedSec (similaire aux Anonymous) a décidé de s’opposer à cette organisation et d’infiltrer le système afin d’en prendre le contrôle. Watch_Dogs nous place donc dans un monde pas si éloigné du nôtre, où l’hyper-connectivité fait loi. Et c’est dans ce contexte que vous prenez le contrôle d’Aiden Pearce, un hacker hanté par ses choix passés qui ont conduit à la perte de l’un de ses proches. Animé par votre désir de vengeance, vous traquez sans relâche les personnes responsables de cette tragédie…
Puisque nous parlons de l’histoire de Watch_Dogs, sachez qu’il vous faudra une vingtaine d’heures pour terminer la trame principale – ce qui est tout à fait honnête pour un open world – et encore vingt bonnes heures pour espérer venir à bout de toutes les activités annexes. Si le scénario est plutôt bien ficelé, on se rend vite compte que certaines missions font surtout office de remplissage sans vraiment faire avancer l’histoire. On a du mal à s’attacher au personnage d’Aiden Pearce, qui manque cruellement de charisme. C’est d’autant plus regrettable que les autres protagonistes ont, à l’inverse, la gueule de l’emploi. Au final, ce sont les personnages secondaires qui volent la vedette à notre hacker.

Watch_Dogs - Screenshot 1

Poker Face

Si vous êtes resté sur la démo d’il y a deux ans, Watch_Dogs vous décevra graphiquement sur PS4. Le titre n’est malheureusement pas la claque graphique qu’on nous avait promise, mais les gars d’Ubisoft Montréal ont néanmoins réalisé quelques « prouesses » techniques et n’ont pas lésiné sur les détails.
En effet, la ville de Chicago regorge de détails, d’éléments avec lesquels interagir, et il faut avouer que sur ce point, la promesse est tenue. Tous les personnages que l’on croise peuvent être analysés grâce au « Profiler » que Aiden a dans son téléphone. La plupart de leurs réactions sont crédibles et variées. Aiden peut les hacker afin de soutirer des informations, obtenir des missions secondaires, ou voler de la musique, des voitures et de l’argent.
Watch_Dogs est beau dans son ensemble mais pas saisissant. Là où le rendu est vraiment beau, c’est la nuit, ou lorsqu’il pleut et que le vent fait onduler les arbres. Les couchés de soleil sont magnifiques et les effets de lumière superbes. Mention spéciale au rendu de l’eau. Et oui Aiden peut nager : une prouesse dans un jeu next-gen ! Quoi qu’il en soit, techniquement parlant, il y a eu un downgrade graphique mais pour un jeu de cette envergure, on lui pardonnera car l’ensemble reste tout de même une réussite.

Justicier hacker

Au début de l’aventure, Aiden ne dispose pas encore de toutes ses capacités et doit donc se limiter à certaines d’entre elles avant de pouvoir en débloquer d’autres grâce aux points d’expérience cumulés lors de vos actions dans le jeu. Une fois le centre ctOS piraté, Aiden a ensuite accès à l’ensemble des données, missions et points d’intérêts de la zone couverte.
Outre un arsenal allant du simple pistolet au fusil sniper en passant par le lance-grenades, Aiden dispose de tout un tas d’outils de piratage qu’il peut fabriquer et utiliser à sa guise dans les rues de Chicago. Il peut ainsi brouiller les communications à proximité, utiliser un leurre pour attirer un ennemi, scanner une zone pour divulguer l’emplacement de ses adversaires, ou encore créer un black-out qui neutralise tous les éléments électroniques du quartier. Ces outils peuvent être utilisés en voiture, à l’exception des armes à feu. Ce qui est bien dommage lors de courses-poursuites, bien que ce choix soit compensé par les nombreux éléments qui peuvent être piratés comme les feux de signalisation, les bornes, les ponts, les canalisations de gaz,…etc.

Watch_Dogs - Screenshot 6

Les phases de gunfight font partie des meilleurs moments du jeu. Aiden peut se mettre a couvert et interagir à tout moment avec les éléments alentour. Concernant l’IA, le constat est plutôt positif, bien que dépendant de votre façon de jouer. Il est très facile de détourner l’attention en envoyant par exemple un texto à un garde qui attend un message important ou l’attirer dans une zone précise grâce aux nombreux gadgets dont dispose notre héros. Mais les ennemis restent toute de même bien agressifs et vous repèrent très facilement dès lors que vous entrez dans leur champ de vision. Ils peuvent évidemment donner l’alarme, mais on peut l’éviter en bloquant leur système de communication.
La plupart des missions se contente simplement de vous indiquer l’objectif tout en vous laissant le choix des armes. Ainsi, vous pourrez foncer tête baissée et vous lancer dans des gunfight ou bien la jouer plus furtif en préparant minutieusement vos attaques, en vous débarrassant de chaque garde l’un après l’autre, en cherchant la meilleure couverture, avant d’aller tranquillement à votre objectif.
Pour en revenir à l’IA des habitants de Chicago, sachez que leurs actions dépendent fortement des choix que vous ferez. Si vous passez la majeure partie de votre temps à résoudre des crimes et à arrêter des voleurs en pleine rue, alors ils choisiront volontairement de fermer les yeux sur vos mauvaises actions (vol de véhicules, meurtres,…). En revanche, si vous braquez des magasins ou écrasez des passants, ceci aura des répercussions négatives sur leur comportement, et ils n’hésiteront pas à appeler la police pour vous dénoncer.

Watch_Dogs - Screenshot 8

Connecting People

Watch_Dogs c’est aussi du multijoueur ancré directement dans le solo. Vous pouvez accepter ou non qu’un joueur s’incruste dans votre partie, lancer une recherche pour intégrer celle d’un autre joueur, mais impossible de jouer directement avec un ami en 1 contre 1. Regrettable.
Parmi les modes de jeu disponibles, il y a en 1 contre 1, la possibilité de pirater le smartphone de votre adversaire puis essayer de ne pas vous faire repérer, ou inversement. Des courses sont également de la partie pouvant aller jusqu’à 8 joueurs. Jusqu’à 8 joueurs, il est également possible d’explorer la ville de Chicago en coopération ou en se faisant ouvertement la guerre, mais ça s’arrête là, puisqu’aucune mission n’est disponible en groupe. Un mode propose à tous les joueurs de se livrer une guerre sans merci pour récupérer des données.
Une application compagnon est également disponible. Sur une carte de la ville de Chicago, tout le monde peut voir ses amis enregistrés sur le service Uplay et/ou sur le PSN évoluer en temps réel, s’ils sont en train de jouer à Watch_Dogs et ceci quelque soit leur plateforme. Il est possible de leur lancer un défi qui apparaît comme un pop-up dans leur partie, libre à eux de l’accepter ou pas. Vos amis peuvent tenter de vous stopper, dans un temps limité, en piratant les systèmes de la ville.
Au final, le multijoueur se veut accessible et très peu intrusif, voire pas du tout. L’idée est bonne mais ne bouleverse pas notre façon de jouer.

Qualités
+ Chicago
+ Les gunfight
+ Les capacités d’Aiden
+ La durée de vie
+ L’IA

Défauts
– Les collisions et le bruitage des véhicules
– L’impossibilité d’utiliser une arme en conduisant
– Le manque de charisme d’Aiden

Si au final Watch_Dogs n’est pas le bulldozer qu’on nous avait promis pendant deux ans, il offre un gameplay réussi mélangeant action, infiltration et piratage. Le jeu a été construit autour de cet équilibre et le résultat est plaisant. Watch_Dogs est un bon open world avec un contenu riche et crédible qui démarre bien une nouvelle franchise.

Vraiment sympa

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.