Test – Watch Dogs 2

C’est sous des airs de fausse suite qu’Ubisoft nous invite à replonger dans l’univers de Watch Dogs avec une copie revue et corrigée ! Exit donc Aiden Pearce et la grisaille de Chicago et bienvenue à Marcus Holloway pour une virée dans un San Francisco plus coloré.

Bienvenue à San Francisco

Car la véritable star du jeu, c’est elle. Si la ville de Chicago ne nous avait pas laissé un souvenir impérissable, San Francisco vous happera dès les premières minutes du jeu. Enfin, disons plutôt après avoir terminé l’incontournable et peu captivant tutoriel. Nous passerons vite fait sur le scénario beaucoup moins sérieux que celui de son aîné et qui tient sur un timbre poste. Notre héros est donc un hacker (ça vous l’aurez déjà deviné) qui vient de rejoindre un groupe d’activistes ayant pour objectif de dévoiler au grand public les dérives d’une société de consommation qui espionne et contrôle les citoyens via un programme de sécurité appelé CTos. Et c’est à peu près tout. Enfin pas tout à fait car le jeu se construit ensuite sur la base d’ensembles de missions aux scénarios distincts qui caricaturent avec brio nombres d’acteurs de notre société occidentale, à commencer par Ubisoft lui-même. C’est au final un peu tout ce qui cimente la culture geek qui est passé à la moulinette dans une mise en scène maîtrisée et offrant souvent des situations hilarantes. En fait, pour situer un peu le titre on le mettrait à mi-chemin entre GTA et Saints Row.

Watch_Dogs 2 - Gameplay commenté

Un hacker sachant hacker…

Au niveau de l’immersion, le titre se veut également bien plus cohérent que par le passé. Cela peut paraître anodin mais chaque application, devant au préalable être achetée et installée sur le téléphone de Marcus, a une utilité réelle dans le jeu : prendre un selfie dans les lieux emblématiques de San Francisco, faire office de taxi le temps d’une soirée ou appeler un véhicule à votre position par exemple. Les armes de leur côté pourront désormais directement être créées via une imprimante 3D. Vraiment sympa même si on aurait aimé que ces dernières se débloquent en trouvant des plans plutôt qu’en les achetant comme dans un vulgaire magasin.

Le titre hérite également de la voiture radiocommandée, aperçue dans le DLC du premier épisode, accompagnée cette fois-ci d’un drone qui apporte un peu de hauteur aux missions et ajoute une véritable plus-value aux phases d’infiltration. On notera à ce sujet que ces dernières sont bien plus intéressantes que par le passé grâce à des possibilités de hack beaucoup plus nombreuses. Libre à vous d’utiliser les engins télécommandés précités ou de déclencher une guerre des gangs proche des lieux de votre objectif par exemple afin de détourner l’attention des gardes sur place. A moins que vous ne préfériez semer la zizanie en prenant à distance le contrôle de véhicules et/ou d’objets connectés. Vous pouvez bien entendu également choisir d’opter pour la manière forte même si là aussi le soft fait preuve de plus de cohérence.

WatchDogs2_Screenshot4_Reveal_CM

En effet, si Watch Dogs permettait de « foncer dans le tas » quasiment du début à la fin, les ennemis de Watch Dogs 2 pourront se montrer beaucoup plus coriaces. En fait, si prendre d’assaut un dépôt de courrier pourra se faire sans trop de heurts, courir tête baissée dans un lieu hautement sécurisé sera beaucoup plus périlleux et souvent synonyme de mort certaine.

Visite touristique

En dehors du cadre des missions principales précédemment évoquées, l’ensemble de ces nouveaux outils pourront également vous être utile pour les nombreuses tâches qu’offre San Francisco. A commencer par une multitude de quêtes annexes encore une fois souvent assez marrantes. Mais ce n’est pas tout !
Libre à vous de parcourir la ville en quête d’un spot à taguer ou de participer à l’une des nombreuses courses, du karting à la moto en passant par les véhicules radiocommandés. On notera particulièrement les courses de voiliers vraiment rafraîchissantes. Et, la cerise sur le gâteau, c’est que l’ensemble du monde et la majorité des activités sont ouverts dès le début du jeu sans les exaspérants points de synchronisation auxquels l’éditeur nous avait habitués.

WatchDogs2_Screenshot1_FakeEvidence_CM

Pour vous déplacer, vous aurez bien entendu accès à une multitude de véhicules. De ce côté, on notera une nette amélioration au niveau de la conduite même si l’on a tout de même toujours un peu l’impression de contrôler une caisse à savon. Gros point noir pour les quads particulièrement ardus à piloter. On regrettera toutefois l’absence de véhicules aériens en dehors du drone à portée limitée.
Enfin, pour les amoureux de la marche à pied, Marcus un peu plus souple qu’Aiden se voit gratifier d’une palette de mouvements lui permettant un peu de free run, le tout restant cependant très limité et loin de ce que propose un Assassin’s Creed par exemple.

Ce test ne peut malheureusement pas tenir compte du online, ce dernier ayant été désactivé par l'éditeur pendant la durée quasi totale de notre test. Du peu que nous en avons vu, il semble cependant relativement proche de ce qu'avait pu nous proposer Watch Dogs premier du nom.

Watch Dogs 2
Date de sortie
15/11/2016
Genre
Action / Aventure
Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft
Boutique

Acheter Watch Dogs 2

Qualités
  • San Francisco vivante et envoûtante
  • Des possibilités de hacks beaucoup plus nombreuses
  • Un ton humoristique assumé
  • Les innombrables clins d’œil à la culture geek
  • Des activités nombreuses et variées
  • Carte ouverte sans point de synchronisation
  • Les courses en voiliers
Défauts
  • La conduite encore améliorable
  • Un free run trop hésitant et bancal
  • Pas de véhicules aériens
VERDICT

Vraiment sympa

Après un premier épisode en demi-teinte qui n'aura pas fait l'unanimité, Watch Dogs revient dans une version beaucoup plus convaincante. Si le tout n'est pas sans défaut, on se laisse happer facilement par cette San Francisco virtuelle dans laquelle on trouve peu de temps pour s'ennuyer. Tout ce que l'on peut demander à un jeu en monde ouvert en somme.

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.