Test – Virtua Tennis 4

playstation magazine

 

 

Sorti depuis un peu plus d’un mois, Virtua Tennis 4 était donc au rendez-vous juste avant le tournoi de Roland Garros et en concurrence directe avec Top Spin 4. Bien plus orienté arcade que son concurrent, Virtua Tennis 4 convient-il aux amateurs pointus de ce sport ou aux joueurs du dimanche ?

 

PRISE EN MAIN : ACE OU FAULT ?
Parlons tout de suite de ce qui fait l’essence d’un jeu de sport et donc du tennis en particulier, la prise en main. Virtua Tennis 4 offre une sensation de jeu purement arcade. C’est simple et efficace. Une dizaine de minutes suffisent pour comprendre les mécaniques de jeu et une dizaine de plus pour gagner vos matchs sans difficulté.
En fait, lors des matchs la prise en main est au final sans saveur, robotique. Pour marquer le point, il suffit de ne faire que des coups à droite puis à gauche et à droite et ainsi de suite pour créer un décalage qui permet de faire un coup croisé gagnant. D’ailleurs c’est plus ou moins ce que fait l’IA adverse lorsque le niveau de difficulté est sur difficile ou très difficile.
Les services sont très mal dosés : il suffit qu’ils soient extérieurs pour mettre le joueur ou l’adversaire en difficulté qui ne peut renvoyer qu’une balle morte d’un coup imparable.
Les coups paraissent et se ressentent semi-automatisés ainsi que le placement de la balle. Ainsi, très peu de points seront dû à une faute de votre part suite à un coup trop puissant, mal placé ou renvoyé.
Le gameplay est donc très arcade et ne fait pas dans la finesse mais au final il aurait peut-être été préférable d’assumer à fond ce pendant du jeu en créant de véritables « matchs momentum » avec des coups spéciaux plus fantaisistes. Censés être des moments clefs du match, une fois votre jauge remplie, il ne s’agit au final que d’un ralenti au moment d’un coup puissant. Il est vrai qu’une vague notion tactique est présente puisqu’il faut jouer d’une certaine manière (que vous choisissez) pour remplir votre jauge de « matchs momentum » mais elle apporte si peu à votre jeu que vous pouvez vous en passer facilement.
Pour finir, parlons de l’IA qui n’est pas très vive surtout en double où votre coéquipier laissera passer des balles qui vous feront rager alors que d’autres fois il sauvera le match à lui tout seul.

 

playstation magazine playstation magazine

 

MODE : NE T’EXHIBES PAS !
Pour ce qui est du mode Tour Mondial, c’est plutôt bien pensé et réussi. On commence par créer un joueur via un éditeur de persos. Quoique vous paramétriez, l’impression de ne faire qu’un avatar moche au niveau du visage et des cheveux sera tenace. Une fois cette étape passée, on se retrouve sur une sorte de plateau de jeu de société. Il vous faut déplacer un pion sur des cases match, entrainement, repos, publicité, tournoi ou même blessure. Vous devrez jongler entre tous ces événements pour acquérir un maximum d’étoiles qui vous feront grimper au classement STP du tour mondial. Tout ceci dans un nombre de jours impartis qu’il vous faudra respecter sous peine de pénalité. Et pour avancer, vous avez le choix entre différents tickets de déplacements distribués de manière aléatoire. Cependant, ceux-ci peuvent s’acheter via des cases spécifiques qui vous donnent aussi accès à des agents qui vous gratifieront de quelques étoiles de plus en fonction de vos performances. Les entrainements se font sous forme de mini-jeux très sympathiques et les cases repos sont essentielles pour rester en forme lors des matchs ou tournois.

 

playstation magazine

 

Le Tour Mondial est composé de 4 saisons qui se terminent toutes par un tournoi du Grand Chelem auquel s’ajoute une saison supplémentaire si vous êtes parmi les meilleurs. La notion stratégique et cette manière de gérer la carrière de votre tennisman en font un mode très intéressant et d’une durée de vie honnête (6 à 8 heures) pour peu que vous vouliez devenir le meilleur joueur du Tour.

 

Outre ce mode solo, on retrouve des modes plus classiques : Arcade, Exhibition, En mouvement, et Multijoueur. Le mode Arcade ne fait qu’enchaîner 5 matchs à la difficulté croissante et vous permet de débloquer 2 personnages particulièrement coriaces à battre. Le mode Exhibition est le seul à proposer un paramétrage de la durée de vos matchs, mais à part cela il n’a pas grand intérêt tout seul… À faire seulement entre amis. En Mouvement est le mode dédié au PlayStation Move et après deux ou trois parties, vous n’y reviendrez sûrement pas. A part renvoyer la balle, nous n’avons aucun contrôle sur notre joueur, c’est plat et n’apporte rien.
Enfin le Multijoueur est plutôt sympa où on peut jouer jusqu’à 4 entre amis ou faire des session jusqu’à 8 joueurs via les clubs qui réunissent les joueurs selon des thèmes (débutant, confirmé, entrainement, mini-jeux…). Par contre pour améliorer son niveau, les joueurs ne se pressent pas au portillon, et jouer au mode Arcade en attendant un adversaire est une bonne idée pour patienter sans trop s’ennuyer.

 

Virtua Tennis 4 est un jeu de tennis arcade qui manque de finition ou plutôt d’ambition ce qui fait un jeu assez plat dans sa prise en main. Les graphismes ne sont pas transcendants mais il ne faut pas croire, car malgré ses défauts le jeu reste agréable et sympathique. Sans prise de tête et avec un mode solo de qualité, les tennismen du dimanche devraient s’en satisfaire.

 

 

LES PLUS
+ Tour Mondial
+ Prise en main directe
+ Mini-jeux

 

LES MOINS
– Un gameplay plat
– L’IA pas fut-fut

 

APPRECIATION GENERALE
Virtua Tennis 4 est un jeu de tennis arcade qui manque de finition ou plutôt d’ambition ce qui fait un jeu assez plat dans sa prise en main. Les graphismes ne sont pas transcendants mais il ne faut pas croire, car malgré ses défauts le jeu reste agréable et sympathique.

 

PLAISIR DE JEU

14/20

 

Acheter Virtua Tennis 4 (compatible Playstation Move) à 22,09€
sur notre boutique AmazonLivraison gratuite !

 

Saisissez une manette de détection de mouvements PlayStation Move et devenez un grand joueur de tennis.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.