Test – Until Dawn : Rush of Blood

Sorti à l’été 2015, Until Dawn nous permettait d’incarner différentes personnes d’un groupe de jeunes amis, partis se ressourcer dans un chalet à la montagne. Évidemment, dans ce jeu horrifique tout ne s’était pas passé comme prévu, et c’était à nous de faire en sorte que tous ces jeunes puissent s’en sortir vivants.
Supermassive Games remet le couvert pour une immersion totale avec le PlayStation VR. Nous sommes donc tranquillement installés dans un petit chariot de fête foraine à faire du tir sur des cibles en bois et en carton, quand soudain…

Port du casque obligatoire

…notre chariot change de voie et nous amène dans un univers glauque et oppressant. Il est fortement recommandé d’avoir joué au précédent jeu afin de comprendre un peu les personnages qui nous entourent. Donc, pour éviter tout divulgâcheur (spoiler), on passera sous silence l’aspect narratif, qui est malgré tout assez peu recherché.
Une fois donc équipé de notre casque PlayStation VR, et si possible de deux PlayStation Move, on va devoir tirer sur tout ce qui bouge. Tout un tas d’ennemis viendront nous faire tirer dans tous les sens… et ça arrive de partout, même du plafond !

until-dawn-rush-of-blood-screen-1-cm

Tout au long des sept niveaux, nous devrons donc rester en vie, et marquer un maximum de points. Les cibles sont légion et toutes les toucher s’avérera impossible, ou alors vous êtes Lucky Luke ! La précision avec les PS Move est parfaite ainsi que les mouvements de tête de notre personnage. Il faudra d’ailleurs savoir la bouger car certains éléments du décor seront à éviter de la tête.
Enfin, il faut savoir que certaines portions du jeu nous donneront de bonnes sensations de vitesse dans les montagnes russes ! Donc avis aux personnes qui ont d’éventuels malaises dans ces attractions !

Rush Hour

Niveau technique le jeu est très propre, on fait réellement corps avec ce qu’on l’on peut voir. Les flingues et autres fusils donnent vraiment l’impression de les avoir dans les mains. C’est tout simplement parfait.
L’ambiance sonore est très bien travaillée pour nous mettre mal à l’aise, avec à chaque début et fin de niveau une mélodie de fête foraine digne d’un film d’horreur. Les cris des monstres sont en 3D, entendez par là qu’on les entend provenir de là où sont réellement les ennemis.

until-dawn-rush-of-blood-screen-6-cm

Enfin, le jeu est assez rapide à terminer, comptez deux heures maximum en mode normal. Si vous souhaitez obtenir tous les trophées, il faudra terminer le jeu dans les modes de difficultés les plus durs. Notamment en mode fou furieux. Ici, une seule mort vous fera tout recommencer ! Les hardcore gamers auront donc de quoi faire.

Until Dawn : Rush of Blood
Date de sortie
13/10/2016
Genre
Horreur / Shoot
Editeur
SCEE
Développeur
Supermassive Games
Boutique

Acheter Until Dawn : Rush of Blood

Qualités
  • L'immersion
  • L'ambiance sonore
  • notre guide à chaque début de niveau
Défauts
  • Un peu court
  • Certains passages un peu confus
VERDICT

Captivant

Until Dawn : Rush of Blood n'est pas à mettre entre toutes les mains. Les plus jeunes auront par moment bien la pétoche, et ceux qui sont ultra sensibles dans les manèges devront peut-être éviter d'y jouer. Après il faut tout de même relativiser, ça reste tout à fait acceptable pour ces sensations de mouvement. Ce jeu est donc pour résumer à faire pour passer un bon moment d'adrénaline et de psychose ! Il est jouissif de pouvoir se sentir immergé dans cet univers.

A propos des notes du Community Mag