Test – Toukiden Kiwami

C’est en février 2014 que Toukiden : The Age of Demons a fait ses premières armes sur les PS Vita européennes, soit un peu plus de 6 mois après la sortie japonaise. Le titre développé par Omega Force revient cette année dans une édition enrichie. Faut-il craquer pour cette édition intitulée Toukiden Kiwami ? Nous allons le découvrir dans les prochaines lignes.

Oni In, Fortune Out

Depuis les temps anciens, un groupe de personnes lutte pour protéger le monde des créatures surnaturelles appelées Oni. La paix que ces personnes connues sous le nom de Slayers avaient réussi à maintenir dans l’ombre au cours des 1 000 années passées a pris fin le jour où les Oni réussirent à bouleverser l’ordre naturel et à envahir notre monde. Cet événement fut connu sous le nom de l’éveil. Huit ans plus tard, alors que la guerre contre les Oni fait toujours rage, une nouvelle menace semble se dessiner. C’est dans ce contexte que débute Toukiden : The Age of Demons. Ce scénario semble simple à première vue. Toutefois, les interactions avec les différents personnages confèrent à celui-ci une plus grande profondeur, ainsi qu’une meilleure implication du joueur dans l’aventure qui nous est racontée.

S’il fallait définir simplement Toukiden, nous pourrions le considérer comme un jeu de chasse aux monstres. Mais le titre est plus subtil qu’il n’y paraît. Tout d’abord, les mitama qui correspondent aux esprits de défunts guerriers sont au cœur du système de jeu. En effet, nous devons en équiper jusqu’à 3 sur l’arme de notre choix en fonction des slots disponibles sur celle-ci. De plus, ce n’est pas notre avatar qui gagne de l’expérience lorsque nous partons en mission, mais les mitama que nous avons équipés. Dans Toukiden : The Age of Demons, les mitama peuvent gagner jusqu’à 10 niveaux d’expérience, sachant que chaque niveau permet de gagner une compétence à la mitama. Toutefois une mitama ne peut avoir que 3 compétences. Afin de nous familiariser avec les autres éléments importants du système de jeu, le titre propose une série de tutoriels qu’il n’est pas obligatoire d’effectuer, mais qui donne un bon aperçu des spécificités des différentes catégories d’armes. Enfin, sachez que sectionner et purifier les membres d’un Oni représentent une part importante de l’aventure. En effet, cela est nécessaire pour améliorer notre équipement.

Tadaima !

Qui dit nouvelle édition, dit nouveautés. Et en la matière, Koei Tecmo nous a souvent habitué à de bonnes surprises en ne se contentant pas de proposer seulement la version vanilla accompagnée des DLC sortis. Toukiden Kiwami respecte évidemment cette tradition. Tout d’abord, le titre ajoute 6 nouveaux chapitres qui se déroulent 3 mois après la fin des événements de The Age of Demons. Ces nouveaux chapitres s’accompagnent également de nouveaux PNJ ainsi que de 3 nouveaux slayers. L’ajout de ces derniers s’accompagne de celui de 3 nouvelles catégories d’armes propres à chacun de ses personnages. Alors que Reki maîtrise la naginata et que Horō manie avec brio les fusils, Sōma utilise quant à lui les masses. Il n’est pas nécessaire d’atteindre le début de la partie Kiwami du scénario (donc le chapitre 8) pour profiter de ces 3 nouvelles catégories. Chacune de ces armes dispose de ses avantages et inconvénients, tout comme celles de la précédente version du titre.

Les masses qui sont des armes adaptées pour les combats à courte distance permettent de faire beaucoup de dégâts, mais sont particulièrement lentes. La naginata fait moins de dégâts, mais est plus rapide et adaptée aux combats à courte et moyenne distances du fait de son allonge. Enfin les fusils sont plus adaptés aux combats à distance. De plus, les armes disposent d’un chargeur contenant entre 7 et 11 balles. Une fois qu’un chargeur est vide, il est nécessaire de le recharger en faisant attention aux ennemis qui nous entourent. À noter qu’il existe 5 types de munitions, mais chaque fusil dispose de son propre trio de munitions qu’il sera possible de charger. Les mitama étant au cœur du système de jeu de Toukiden, le titre en intègre environ 100 nouvelles avec cette fois-ci la possibilité de les monter jusqu’au niveau 12 qui offrira aux joueurs la possibilité de sélectionner les 4 compétences que celles-ci lui offriront. Dernière nouveauté majeure du titre, la possibilité de joueur en coopération en ligne à 4 avec les joueurs PS4. Contrairement à la version vanilla sortie uniquement sur PS Vita, Toukiden Kiwami a également fait un détour par la PS4.

Verdict

Qualités
+ probablement l’un des plus beaux jeux sortis cette année sur PS Vita
+ les 2 courts-métrages d’animation du studio 4°C introduisant les différents slayers
+ la bande-son
+ les options de personnalisation de notre protagoniste
+ le cross-play
+ la présence des doublages japonais
+ les 2 packs de missions et les 2 mitama en DLC gratuits
+ la démo qui permet de gagner quelques bonus une fois terminée

Défauts
– quelques petits soucis de caméra
– le drop aléatoire de certains éléments

Avis
La nouvelle édition de Toukiden ne se contente pas de proposer le strict minimum en incluant le jeu de base et les DLC sortis, mais intègre de nouveaux contenus qui vont jusqu’à doubler le plaisir de jeu.

Captivant

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.