Test – Tokyo Jungle

Tokyo Jungle est de ces ovnis japonais comme nous avons rarement l’occasion de jouer en Europe, et cela est encore plus vrai sur cette génération de consoles. Disponible sur le PlayStation Network depuis le 26 novembre au prix de 12.99€, il serait bête de ne pas attraper la liane au vol.

Le jour où tout a basculé

Partant du postulat que la race humaine s’est éteinte suite à un désastre écologique sans précédent, vous devez apprendre à survivre dans un Tokyo revenu à l’état sauvage. Il faut se battre contre toute la faune environnante. Cette dernière se compose de chiens, de chats, de poules, de vaches, d’autruches, de pandas, de gazelles, de crocodiles, de lions, de panthères, de dinosaures, de poussins… Tokyo est un véritable zoo peuplé d’animaux sauvages ou anciennement domestiques. C’est la jungle.

Tokyo Jungle - Artwork

Survire en milieu hostile

On débute le jeu avec le mode Survie, géré de manière aléatoire. Au départ, on peut choisir entre loulou, un chihuahua à poil long (carnivore) ou une gazelle (herbivore). Selon votre choix, le gameplay sera légèrement différent.
Ainsi un carnivore devra chasser ses proies pour se nourrir, se désaltérer, combattre les autres animaux ou fuir parfois devant des adversaires trop imposants. Avec un herbivore, il faudra principalement trouver des plantes comestibles et se cacher des prédateurs qui se trouveront sur votre chemin. Dans les deux cas, il faut conquérir un quartier de la ville en marquant son territoire aux quatre coins de la zone afin d’y établir une tanière en toute sécurité et pouvoir ainsi se reproduire (après avoir trouvé votre partenaire) et passer à la génération suivante. Le principe dans ce mode Survie est de… survivre le plus longtemps possible, ce dernier étant rythmé par une échelle de temps qui défile invariablement. Mais la tache n’est pas si aisée puisqu’il vous faudra remplir des défis (plus ou moins faciles), ne pas vous intoxiquer dans des quartiers régulièrement pollués et faire défiler les générations suivantes. Une dimension RPG a été intégrée puisque chaque nouvelle génération hérite de caractéristiques de la précédente, la rendant plus résistante. De plus, selon la qualité de votre partenaire (désespéré, ordinaire ou de premier choix) la nouvelle génération comportera plus ou moins d’individus et donc de chances de survie. Et s’accoupler est d’autant plus important puisqu’un animal ne vivant qu’une quinzaine d’années, il est nécessaire de passer à une nouvelle génération sous peine de voir votre lignée s’éteindre.

Tokyo Jungle - Screenshot 1Tokyo Jungle - Screenshot 2

Enfin en mode Survie, vous trouverez à certains endroits des clés usb qui vous permettent (une fois toutes récoltées) de débloquer les différents chapitres de l’histoire. Attention on ne peut avoir accès aux chapitres du mode Histoire qu’un par un. Après avoir complété son chapitre, il faut refaire le mode Survie pour trouver à nouveau des clés usb qui débloqueront un chapitre à terminer et ainsi de suite jusqu’à la fin du mode Histoire.
Le seul bémol, outre la répétitivité des actions est la dimension aléatoire du mode Survie qui alterne des parties franchement compliquées et d’autres bien plus simples (mais aussi bien plus rares).

Tokyo Jungle - Screenshot 3

Des animaux à la mode… de Tokyo

Au fur et à mesure de sa progression, on débloque des costumes pour ses animaux et de nouvelles espèces. On accumule des points permettant d’acheter ces dernières et pouvoir ainsi les utiliser lors de vos prochaines parties. Chaque espèce a ses propres caractéristiques (vitesse, attaque, défense, endurance, faim, vie).
Un mode coopération est également disponible en local pour encore plus de fun et un challenge à partager à deux. Le jeu n’est pas de tout premier ordre au niveau technique et graphique mais cela n’est pas le principal qu’on retient et surtout cela tient bien la route tout de même.

On aime :
+ Le délire
+ La variété des animaux
+ La durée de vie

On aime moins :
– La répétitivité
– La dimension aléatoire du mode Survie

Verdict :
On prend du plaisir à jouer à ce titre original, fun et plutôt addictif. Long à compléter, il tient la distance sur la durée malgré la répétitivité du jeu. On s’amuse à essayer de relever le challenge de la survie dans ce milieu hostile et déjanté de par la variété des espèces rencontrées. On essaie de débloquer toutes les espèces et de collecter tous les costumes. Tokyo Jungle est un bon jeu.

Vraiment Sympa

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.