Test – Time Crisis : Razing Storm

Qu’est-ce que Time Crisis Rizing Storm ?

Ce jeu n’aura aucun secret pour les habitués mais pour les « petits nouveaux » la série Time Crisis est un « rail shooting », c’est à dire que votre personnage se déplace automatiquement sur un rail et à vous de tirer sur tout ce qui bouge ou presque ! Graphiquement on ne se place pas au niveau des plus grands mais c’est tout de même du Time Crisis en version HD. On ne recherche pas non plus sur un jeu de rail shoot la précision ultime graphique.

Le gameplay a été comparé à The Shoot pour la prise en main, et l’habitude des Time Crisis. Au début on se trouve perturbé par la fonction recharge/se mettre à l’abri en même temps, mais passé quelques parties on s’y habitue plutôt bien. Pour ce qui est de la difficulté, disons que Facile et Très facile sont des niveaux pour plus jeunes ou pour ceux à qui le rail shooting n’est pas familier. La difficulté à partir de Normal devient un peu plus sympathique et comblera les adeptes. Pour ce qui est de la difficulté, disons que Facile et Très facile sont des niveaux pour plus jeunes ou pour ceux a qui le rail shooting n’est pas familier. La difficulté à partir de Normal devient un peu plus sympathique et comblera les adeptes.

Le maniement du PS Move est plutôt bien retranscrit, assez sensible, voire un peu trop. Un peu d’explication là dessus : comme la PlayStation®Eye gère la profondeur de champ contrairement à une manette concurrente, le simple fait d’avancer de quelques centimètres pour mieux se caler fait penser qu’il y a un « décalibrage ». Il est conseillé alors pour les adeptes de jouer un moment afin de trouver la position idéale durant le jeu puis ensuite d’effectuer un nouveau calibrage. Un peu à la façon d’une borne d’arcade où une « barrière » empêche le joueur d’aller plus loin, faites-vous des repères. Si par contre c’est pour du fun entre amis, cela n’aura pas trop d’incidence vu le potentiel ludique du titre.

Il est agréable aussi de retrouver du Time Crisis 4 sans l’affreux pistolet à eau orange filaire, mais avec le Move. Attention, il ne s’agit que de la partie Arcade de Time Crisis 4, le mode histoire pour sa part n’est pas présent. Pour Razing Storm en mode arcade le Move suffit, en mode histoire c’est autre chose. Si la DS3 est compatible, il est préférable d’utiliser le Navigation Controller. Bien qu’au début on puisse penser que la DS3 suffira, on s’aperçoit petit à petit que cela devient une gymnastique un peu compliquée vu le poids de la manette.
C’est le petit point faible du jeu : devoir acheter un Navigation Controller si on l’apprécie. Cela dit, ce dernier trouvera sans doute son utilité dans d’autres jeux. Ainsi le mode histoire devient un peu moins rail shoot à certains moment car il faut déplacer le personnage tout en visant avec le Move. C’est donc un mélange de FPS et de rail shooting. Cela demande tout de même une certaine habitude de devoir manoeuvrer d’un côté et de viser de l’autre.

playstation magazineplaystation magazine

Pour DeadStorm Pirate c’est du shoot pur bonheur de flinguer du squelette ! Jack Sparrow avec un gun (certes d’époque mais quand même) ! Eh bien contrairement à ce qui y paraît c’est très Fun ! Le point positif de tout ça est de pouvoir se servir (à priori) autant du Guncon (a-t-il été dit qu’il était vilain en orange avec son câble) que d’une manette normale ! Que ce soit en Solo ou à deux, l’expérience mérite le détour.

Comparativement, The Shoot qui propose 6 niveaux différents seulement à 40€ permet de relativiser les 50€ de Time Crisis Razing Storm. Le jeu reste tout à fait abordable sans l’utilisation de l’accessoire Gun, bien que ce dernier apporte son lot de réalisme et de confort. Pour peu que l’on soit en position optimale de jeu, la précision devient alors plus que formidable. On regrettera par contre qu’il n’y ait pas de profondeur de champ pour le move dans certaines actions. Il n’y a pas comme pour The Shoot des simili QTE au Move, et ce n’est pas plus mal, car cela permet de mieux apprécier ce « rail shooting game ».
Pas mal sans plus dans les effets spéciaux et la bande son suit parfaitement l’action, bien que rien de formidable ni rien de mauvais ne soit à relever.

À regretter : Le dialogue en anglais sous titré d’un côté (Rising Storm et Dead Storm Pirate), le dialogue Français de l’autre (Time crisis 4). Il est parfois difficile de suivre en même temps l’action du jeu et le scénario lorsque l’on se trouve devant la VO sous titrée. Certains puristes diront que d’entendre « Reload » donne plus de profondeur, alors que d’autres puissent trouver un peu décevant que l’effort de traduction n’ait pas été poussé sur le tout.

Si le jeu n’est pas exempt de défauts souvent minimes, il est dans l’ensemble très sympa. On attend cependant que certains petits défauts d’hypersensibilité dus à la profondeur soient corrigés pour contenter tout le monde et pourquoi pas des voix françaises manquantes.

playstation magazine

A noter que chaque jeu dispose de ses propres trophées. Certains ne semblent pas évidents et vont faire violence aux chasseurs ! Les Homeurs auront le plaisir de découvrir qu’un T-shirt spécial est débloqué lorsque l’on lance la toute première partie de chacun des trois jeux.

 

LES PLUS
+ 3 jeux en 1
+ Récompenses déblocables pour le PlayStation Home

LES MOINS
– Le dialogue anglais sous titré
– Mauvaise gestion des profondeurs de champs

APPRECIATION GENERALE
Si le jeu n’est pas exempt de défauts souvent minimes, il est dans l’ensemble très sympa. On attend cependant que certains petits défauts d’hypersensibilité dus à la profondeur soient corrigés pour contenter tout le monde et pourquoi pas des voix françaises manquantes.

NOTE
15/20

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.