Test – The Jak & Daxter Trilogy (PS Vita)

Après son portage sur PlayStation 3, Jak and Daxter Trilogy est arrivé sur la portable du constructeur nippon. Ce titre réunit Jak and Daxter : The Precursor Legacy, Jak 2 : Hors la loi et Jak 3, tous sortis sur PlayStation 2 à l’origine. C’est l’occasion de découvrir ou redécouvrir ces jeux de plates-formes signés Naughty Dog. Mais en valent-ils la peine ? N’ont-ils pas trop vieilli ?

The Jak & Daxter Trilogy (PS Vita) - Screenshot 1The Jak & Daxter Trilogy (PS Vita) - Screenshot 2

10 ans déjà ?

[Note du rédacteur : Tout d’abord, pour être complètement honnête, sachez que je n’ai pas joué au jeux d’origine et que je n’ai pas testé non plus le portage sur PS3. Maintenant que le décor est posé, rentrons dans le vif du sujet.]
Graphiquement, c’est assez lisse et plutôt joli. Bien entendu, on parle de jeux qui ont 10 ans ou plus ne vous attendez donc pas à une révolution mais dans l’ensemble c’est correct pour un écran de portable. Attendez-vous en revanche à certains ralentissements de temps en temps.
La bande-son est également bonne. L’ambiance sonore est entraînante et colle aux différentes situations. Les effets sonores sont également en adéquation avec l’action.
Au démarrage, un écran titre permet de sélectionner le jeu souhaité. Par contre une fois l’un d’entre eux lancé, oubliez l’idée de changer en cours de route sans fermer complètement la trilogie.
Côté gameplay, pas de grande surprise, mais c’est efficace. Vous utilisez le stick droit pour vous déplacer et le stick gauche pour gérer la caméra. Chaque bouton correspond à une action particulière. A noter que la fonction tactile s’utilise uniquement avec le pavé arrière pour ajouter des boutons d’action. L’idée est bonne, malheureusement l’utilisation ne sera pas forcément évidente dès le départ, surtout que le didacticiel n’est pas très explicite à ce sujet.
S’il y a une chose qui a bien évolué depuis toutes ces années, c’est bien la gestion de la caméra, qui se montrera assez pénible sur chacune des aventures. Le nombre de trophées est conséquent avec une liste pour chaque jeu de la trilogie et un trophée platine pour chacun d’eux.

The Jak & Daxter Trilogy (PS Vita) - Screenshot 3The Jak & Daxter Trilogy (PS Vita) - Screenshot 4

Et de un, et de deux, et de trois

Le premier titre de la série et de notre trilogie, Jak and Daxter : The Precursor Legacy, est sorti en 2001. Dans ce jeu, vous parcourez un monde (primitif) ouvert, déjà grand à l’époque, à la recherche d’éléments présents dans le décor ou en réalisant certaines missions pour des personnages rencontrés au cours du voyage de Jak et Daxter.
Si certains trouveront répétitif le fait de réaliser plus ou moins les mêmes actions pour récupérer les éléments demandés, les fans de plate-formes apprécieront de parcourir ce monde pendant plusieurs heures.
Le deuxième titre de la trilogie est Jak 2 : Hors la loi. Cette suite directe du premier opus de la série est sortie en 2003. Vous suivez toujours les aventures de nos deux héros, toujours dans un monde ouvert. Mais cette fois vous pourrez utiliser des véhicules et des armes pour avancer dans ce monde un peu plus évolué. Si vous pouvez encore récolter divers éléments, il faudra principalement réaliser plusieurs objectifs pour avancer dans l’histoire. Les actions se diversifient donc pour augmenter la durée de vie, si besoin était.
Jak 3 est le dernier titre de cette trilogie. Il est sorti en 2004 et comme son nom l’indique, il s’agit de la suite directe de Jak 2. Une nouvelle fois, vous incarnez Jak et Daxter dans un monde ouvert. Comme pour le jeu qui le précède, vous devrez remplir des objectifs proposés par les personnages rencontrés au cours de l’histoire.
Tout aussi diversifié que l’opus précédent, vous voici parti pour plusieurs heures d’aventure pour prolonger la durée de vie de Jak 2, dans une civilisation vraisemblablement un peu plus évoluée.

 
On aime
+ Durée de vie de chaque jeu conséquente
+ Trois jeux pour le prix d’un demi
+ Des héros charismatiques dans un monde ouvert

On aime moins
– La gestion de la caméra
– Certains ralentissements au cours du jeu
– Impossible de revenir à l’écran de sélection des titres une fois l’un des opus lancé

Verdict
Ces 3 jeux sont à découvrir, d’une part pour le charisme des héros et d’autre part pour leur monde ouvert qui offre une durée de vie assez conséquente. Et pour ne rien gâcher, l’ensemble est disponible pour moins de 30€. Malheureusement, la mauvaise gestion de la caméra frustrera bon nombre d’entre vous tellement il est parfois gênant d’évoluer avec.

Sans plus

2 commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Faucon Bleu il y a 4 ans et demi

En tant que grand fan de cette série, je me dois de réagir à ce test :

Je tiens tout d’abord à préciser que j’ai joué et terminé les opus PS2 et la trilogie HD PS3, mais pas au portage sur PS Vita. Quand j’ai vu le « sans plus », ça m’a gêné.

Je vais déjà revenir sur le plus gros problème du jeu : La caméra. En effet, la caméra est difficile car elle est presque entièrement manuelle, il faut la bouger sans arrêt. Mais une fois qu’on a pris l’habitude, ce n’est qu’un détail, comme je l’ai déjà précisé il y a quelques mois sur We Are PlayStation. Idem pour la rigidité directionnelle des véhicules volants de Jak II et 3, c’est une question de maîtrise que l’on apprend au fur et à mesure.

Après, je suis d’accord, pour ces raisons là, le jeu est destiné à des joueurs avancés qui ont l’habitude de gérer une caméra dans un jeu.

Cependant, la trilogie Jak & Daxter reste une série culte de jeux de plate-forme d’aventure et d’action signée Naughty Dog, avec un bon scénario et des personnages charismatiques. Je la conseille particulièrement à ceux qui aiment la saga Ratchet & Clank ou Sly Cooper 🙂

J-Fox59 il y a 4 ans et demi

Bonjour.

Désolé de ne répondre que maintenant mais j’étais en vacances 🙂

Je suis assez d’accord avec ton commentaire. Cette trilogie est vraiment à découvrir pour ceux qui apprécient ce style de jeu.
Après le verdict que j’ai rendu je l’assume et est clairement dû à la caméra. Je suis d’accord qu’il faut prendre le temps de la maîtriser mais je pense qu’on est d’accord si je dis que de nos jours c’est beaucoup mieux géré (et c’est normal d’ailleurs), surtout lorsqu’on est près d’un obstacle. Et c’est principalement ce qui m’a embêté.

La gestion de la caméra dans un jeu c’est quelque chose d’important je pense mais j’ai peut être été un peu sévère 😉