Test – Street Fighter V

Street Fighter V était l’un des jeux les plus attendus en ce début d’année. Des millions de joueurs ont appris à faire des quarts de cercle sur la croix directionnelle d’une manette grâce à la célèbre saga de jeux de baston. Ce nouvel épisode convient-il aux néophytes prêts à entrer dans l’arène, des nouveaux joueurs convoités publiquement par Capcom avec ce nouvel épisode ?

Pour réaliser ce test, nous avons choisi l'angle du néophyte, du joueur n'ayant que très peu touché aux différents épisodes de la saga. Nous n'avions pas le choix, c'était le cas de l'auteur de cet article.

Intertitre disponible en juin

N’y allons pas par quatre chemins, Street Fighter V est vide. Peu de modes de jeu sont disponibles. Le mode histoire n’est que l’ombre de lui-même puisqu’il ne comporte que les prologues de chaque personnages, composés de 3 à 4 combats d’un seul round entrecoupés par des cinématiques qui vous expliqueront les intentions de chacun. Ces dernières ne sont en réalité que de jolis dessins d’illustrations non animés ou très peu. En une heure, vous en aurez fait le tour de ce mode, les combats étant particulièrement faciles. La suite arrivera par le biais d’un contenu téléchargeable gratuit disponible en juin.

Street Fighter V - Découverte

A la mode…

Pour jouer, vous aurez le choix entre les modes Entraînement, Combat amical, Partie avec Classement, Survie et Versus.
Combat Amical et Partie avec Classement sont les modes de jeu en ligne où vous affronterez d’autres joueurs connectés. Il vous sera possible de configurer le support de vos adversaires (PS4 ou indifférent, c’est à dire PC inclus) ou leur qualité de connexion (de 2 à 5 ou indifférent) par exemple. Vous serez également capable de paramétrer une option pour ces combats en ligne afin de rechercher un adversaire alors que vous jouez à un autre mode. Une idée très pratique et qui fonctionne bien à l’usage.
Les matchs amicaux sont des parties en ligne où l’enjeu n’est autre que de battre l’adversaire tandis que les Parties avec Classement vous permettront d’entamer des combats où l’issue déterminera votre classement par rapport aux autres joueurs. Si vous gagnez, vous remporterez des points qui vous feront monter au classement, si vous perdez, des points seront soustraits de votre total durement gagné. Cependant, lorsque vous échouez lors d’un combat la somme des points perdus est moindre que lorsque vous en gagnez. Est-ce clair ?

Street Fighter V

Le mode Survie consiste à enchaîner 10, 30, 50 ou 100 combats d’un round à la suite selon le niveau de difficulté choisi (de facile à extrême). Entre chaque combat vous aurez le choix entre des bonus (remplir la jauge de santé, meilleure défense, coups plus puissants) ou des malus du même acabit mais qui vous permettront de doubler ou tripler la somme de points à remporter. Il vous faudra les acheter grâce au capital de points que vous aurez accumulé en remportant plus ou moins brillamment la victoire sur votre adversaire.

Le mode Entraînement qui est capital, vous permettra de vous familiariser avec les commandes de chaque personnage. Le système vous permet de paramétrer tout un tas d’options et est très bien pensé dans son ensemble à l’exception de la liste de coups qui n’est pas très accessible et ergonomique alors qu’on la consulte forcément régulièrement lorsqu’on veut apprendre telle ou telle technique d’un personnage.

Nous n’allons pas vous faire l’injure de vous expliquer le mode Versus, tandis que le mode Défi ne sera disponible que dans une prochaine mise à jour. Il existe aussi le Salon de Combat qui permet de réunir plusieurs joueurs pour qu’ils s’affrontent entre eux, que ce soit dans des salons publics ou privés.
Enfin, le CFN (Capcom Fighting Network) vous permettra de consulter les classements, les profils des joueurs en ligne et regarder des replays de combats.

Street Fighter V
Street Fighter V

Street Fighter n’est pas Tekken

En étant novice, on apprend à ses dépends que marteler dans tous les sens tous les boutons de la manette trouve rapidement ses limites. Street Fighter n’est pas Tekken. Le jeu parait plus technique lors des premières parties en ligne qu’un Tekken, et si faire n’importe quoi avec ses doigts sur la manette passe contre l’IA en mode facile, une fois devant un joueur un peu expérimenté, la branlée n’est jamais loin. Ainsi le système de combat semble très solide. Dans l’ensemble, le jeu et les personnages sont plutôt bien équilibrés entre eux. Chacun ayant des adversaires où il sera un peu plus avantagé tandis que contre d’autres ce sera plus difficile. Pour un néophyte, la meilleur stratégie est de se concentrer sur un personnage et de ne pas le lâcher avant de le maîtriser sur le bout des doigts, ce qui passera par de nombreuses sessions d’entraînement et de défaites cuisantes contre des joueurs en lignes. Le mode survie sera aussi un allié précieux pour parfaire les techniques de combats du combattant que aurez choisi.

C’est aussi pourquoi l’absence d’un mode Histoire conséquent et d’un mode Arcade est préjudiciable au jeu et aux novices puisqu’ils auraient permis de s’imprégner de l’univers de la licence et varier les possibilités d’apprentissage. En effet, enchaîner défaite sur défaite face à des joueurs aguerris peut être frustrant, voire décourageant. Pour un épisode de la licence qui se voulait plus accessible, c’est un peu raté.
Il vous faudra aussi apprendre à maîtriser les V-Skill/V-Trigger qui permettent de porter des coups plus puissants pouvant, s’ils sont bien gérés, renverser un combat et qui amènent de la profondeur au gameplay.

Street Fighter V

A la manette

Il est à noter qu’à la manette, l’utilisation du stick analogique est bien moins précise que la croix directionnelle mais vous allez avoir mal au pouce à force de vouloir faire des quarts de cercle et en raison de la dureté des touches. Le stick analogique de la DualShock 4 semble nécessiter un doigté qu’un novice aura bien du mal à avoir pendant les coups de pression qu’entraîne inévitablement un session de combat.

Graphiquement, le jeu est vraiment beau et les animations sont superbes. Cependant, les personnages peuvent parfois donner l’impression d’avoir un filtre « Tube cathodique » qui laisse paraître une sorte de voile sur leur visage comme s’ils étaient filmés sur une vieille télé. C’est compliqué à décrire. Ce n’est pas gênant mais cet effet est curieux. Le jeu est fluide et solide techniquement sauf qu’il vous faudra vous armer de patience puisque les temps de chargement sont longs, trop longs au vu des sessions de 2 minutes de chaque combat.
Enfin, il sera possible d’acheter les costumes et les personnages supplémentaires via l’argent in-game gagné en remportant des combats. Ou pour les plus flemmards et les plus fortunés via des DLC avec de l’argent réel.

Street Fighter V
Date de sortie
16/02/2016
Genre
Combat
Editeur
Capcom
Développeur
Capcom
Boutique

Acheter Street Fighter V

Qualités
  • Très bon gameplay
  • Technique mais avec des bases accessibles
  • Un casting plutôt varié
  • Les options en ligne bien pensées
Défauts
  • Manque de contenus pour l'instant
  • Temps de chargement trop longs
  • Pas très accessible aux néophytes en l'état à cause du manque de contenus
VERDICT

A l'occasion

Street Fighter V est un bon jeu de combat grâce à son gameplay solide. Le gros problème du titre est son manque de contenu dû à la stratégie choisie par Capcom afin de faire évoluer son jeu dans le temps. Ce choix donne l'impression au joueur qui vient d'acheter Street Fighter V de posséder une sorte de jeu en accès anticipé. Au final, ce manque de contenu est préjudiciable à l'accessibilité du jeu pour les néophytes. Néanmoins, en s'accrochant un peu et/ou en patientant, Street Fighter V s'avère(ra) un excellent jeu de combat. Pour l'instant, nous vous conseillons d'attendre avant de l'acheter afin qu'il s'étoffe un peu en contenu.

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.