Test – Stifled

Alors que le PS VR est disponible depuis un an, les jeux s’enchaînent et se ressemblent un peu. Stifled prend le pari de proposer un concept original en réalité virtuelle ! Qu’en est-il casque sur la tête ?

Paint it black

Le concept de base de Stifled est relativement simple : vous évoluez dans un monde qui ne se dévoile que grâce aux sons. Outre les sons ambiants, relativement rares, qui laisseront apparaître une petite zone, il vous faudra faire du bruit pour voir ce qui vous entoure. Pour cela deux possibilités s’offre à vous. La première consiste à parler dans votre micro. Un chuchotement dévoilera ainsi une petite zone alors qu’un hurlement mettra à jours une grande partie du décors. La deuxième quant à elle laissera le héros du jeu hurler à votre place par une pression plus ou moins importante de la touche R2.

Les monstres tapis dans l’ombre

Bien entendu vous vous doutez que les choses ne seront pas aussi simple que crier et avancer. En effet des créatures sont tapies dans l’ombre et n’attendent que de se retrouver face à vous pour vous détruire. Sachant que toute confrontation se soldera systématiquement par une défaite, vous devrez faire preuve d’une discrétion toute particulière pour les éviter. Vous serez ainsi constamment confrontés au choix de faire du bruit pour voir ou vous allez ou rester plus silencieux pour ne pas vous faire repérer. Des éléments du décors pourront également être ramassés et jetés.

Stifled - Screen 01

Une réalisation plutôt correcte

Du côté de l’immersion cependant, le jeu réussi pleinement son pari. On préférera rapidement opter pour l’utilisation de la gâchette plutôt que hurler continuellement dans son micro mais l’ambiance sonore et visuelle est parfaitement retranscrite. Mention spéciale pour les phases en fil de fer. On notera également les premières confrontations avec les ennemis particulièrement flippantes avant de devenir lassante de par leur redondance. Petite note aussi pour personnes sensibles au motion sickness qui devront préférer de courtes sessions de jeu sur ce titre ! Au pire le soft permet également de jouer sans casque et propose également le jeu en 3D sur les téléviseur compatibles.

Qualités
  • L'immersion plutôt réussi
  • Une idée originale assez sympa
Défauts
  • On tourne vite en rond
  • Motion Sickness assez présent
VERDICT

A l'occasion

Stifled part d'une très bonne idée mais ne pousse pas son concept assez loin. Si l'immersion est parfaite, une grande partie des joueurs risque de lâcher l'aventure au bout d'une petite heure par lassitude. A réserver en priorité aux amateurs d'expériences atypiques.

A propos des notes du Community Mag

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.