Test – Sonic & All-Stars Racing Transformed (PS Vita)

Vous connaissez tous ModNation Racers ou le plus récent LittleBigPlanet Karting, mais pas forcément la série de jeu de karts des héros Sega. Et pourtant, Sonic & All-Stars Racing Transformed est le deuxième opus où s’affrontent les héros de la firme du hérisson bleu. Disponible sur PS3 et sur PS Vita, voici le test de la version portable.

Encore un jeu de karts

Dans ce genre de jeu, la prise en main se doit d’être rapide. Et ici pas de surprise, la maniabilité est similaire au premier volet, comme dans les autres jeux de karts. On accélère avec la gâchette de droite, on dérape avec la gâchette de gauche et on balance les objets ramassés avec la touche Croix. On ajoute bien entendu les différentes combinaisons en fonction de l’objet ramassé et la faculté de faire des figures avec le stick droit lors des sauts mais en général c’est simple et efficace. On notera la possibilité d’activer la détection de mouvements.
Le jeu est dans l’ensemble joli et le rendu est correct pour ce style de jeu. L’ambiance Sega est bien retranscrite dans des univers colorés.
Les musiques sont toujours aussi entraînantes et en adéquation avec les différents univers de chaque piste. On retrouve d’ailleurs certaines pistes issues du premier titre de la série.

Test - Sonic & All-Stars Racing Transformed (PS Vita)

Sur terre, sur mer ou dans les airs

Au départ, vous disposez de 10 personnages sur les 23 disponibles au total. Et si dans le premier épisode vous n’aviez accès qu’à des figures du monde de Sega, ici la famille s’agrandit, avec par exemple Ralph du dessin animé Les mondes de Ralph. Vous pourrez débloquer les personnages tout au long de votre progression dans le mode carrière ainsi qu’une modification pour chaque kart. Pour débloquer les 5 autres modifications de véhicule il faudra accumuler de l’expérience avec chaque personnage.
Les grandes nouveautés et originalités de ce jeu se situent au niveau de la transformation des véhicules. En effet, à des points précis sur les pistes, votre kart se transformera pour rouler, naviguer ou même voler avec la particularité de chaque terrain. Sur mer, il faudra gérer les vagues, alors que dans les airs il faudra contrôler son assiette en plus de sa direction. Le passage de l’un à l’autre se fait naturellement et sans coupure dans la course.
Si on est exigeant on regrettera juste le fait de ne pas pouvoir effectuer les transformations à n’importe quel moment.

En solo ou à plusieurs

Du côté des modes de jeu disponibles, le titre vous propose un mode carrière bien complet séparé en 4 parties :

  • Tour mondial : ce mode est le centre du jeu. C’est ici que vous débloquerez les circuits pour d’autres modes de jeu, les personnages et certaines améliorations pour chaque personnage. A travers diverses épreuves (course, battle, etc) vous devez remplir les objectifs de la difficulté choisie au départ de l’épreuve (facile, moyen, difficile puis expert). Une fois remplis, vous gagnez de une à quatre étoiles, toujours selon la difficulté.
  • Grand prix : ici il faudra effectuer une série de 4 courses par grand prix. Pour accéder au suivant, il faut gagner le précédent. Au début de chaque grand prix vous avez le choix entre les différentes difficultés citées pour le tour mondial.
  • Chrono : pas de surprise, pour chaque course déverrouillée dans le tour mondial vous devez battre les différents fantômes (facile, moyen, difficile et expert).
  • Course unique : un classique du genre. On choisit une course dévérouillée, un personnage, un niveau de difficulté et on fait la course contre l’IA.

Test - Sonic & All-Stars Racing Transformed (PS Vita)

Ces modes vous occuperont quelques dizaines d’heures pour les plus doués d’entre vous, alors que certains abandonneront certainement quand il faudra affronter la difficulté expert.
D’autres encore préféreront s’attarder sur les différents modes multijoueurs :

  • Partie publique : vous choisissez le type d’affrontement (course, arène ou aléatoire), votre personnage parmi ceux débloqués et c’est parti pour défier les joueurs du monde entier. A noter qu’au moment du test il était plus facile de trouver des joueurs en type arène qu’en type course.
  • Partie privée : vous choisissez si vous voulez jouer en ligne ou en mode ad-hoc. Une fois que c’est fait, vous sélectionnez le type de course et le terrain parmi ceux débloqués. Une fois la partie créée, vous n’avez plus qu’à inviter vos amis.

Pour tous ces modes, vous vous affronterez sur des courses, des courses batailles, des batailles dans des arènes, des courses turbo et des captures de chaos (c’est comme un drapeau). Par contre ne vous attendez pas à affronter les joueurs sur PS3, la fonctionnalité Cross-Play n’est pas disponible.

 

On aime
+ L’univers de Sega
+ L’originalité des transformations
+ La durée de vie prolongée par rapport au premier volet.

On aime moins
– Les transformations limitées à des zones
– L’absence de Cross-Play.

Verdict
Sega nous propose un jeu divertissant et fun avec les personnages mythiques de la firme nippone. Et ce deuxième volet se montre encore plus réussi grâce, d’une part à l’originalité des transformations et d’autre part avec la durée de vie qui a été rallongée. On regrettera l’absence du Cross-Play pour affronter ses amis de la PS3 et on préférera d’ailleurs sûrement jouer sur la console de salon pour l’ergonomie de la manette après quelques heures de jeu.

Vraiment sympa

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.