Test – Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Après Child of Light, Ubisoft sort en l’espace de quelques mois un deuxième jeu loin de ses licences classiques à gros budget. Soldats Inconnus : Mémoire de la Grande Guerre aborde le thème peu utilisé dans le jeu vidéo de la Première Guerre mondiale. Loin d’être un FPS bien bourrin, ce jeu d’aventure évoque avec intelligence et pudeur une période historique douloureuse de l’Europe mais qu’il ne faut pas oublier.

La guerre n’est pas un jeu

Souvent lorsqu’un éditeur sort un jeu ayant pour contexte un conflit réaliste (n’importe lequel) ou imaginaire, le joueur se retrouve face à un bête FPS bien bourrin qui ne prend aucun recul sur ce qui se passe réellement lors de ces terribles moments. Rares sont les jeux comme Spec Ops : The Line qui essayent et réussissent à vous faire prendre conscience de ce qu’est la réalité d’un conflit. Soldats Inconnus, dans un genre totalement différent, est de cette trempe-là.
Avec ce style graphique façon bande dessinée, aux coups de crayons assurés et matures, couplé à une musique magnifique et un doublage de qualité, le jeu nous raconte l’histoire de 4 personnages durant la Première Guerre mondiale, 4 anonymes aussi bien français qu’américain ou allemand. Le cinquième personnage, le plus important, est bien évidemment la guerre elle-même, une guerre cruelle, froide et implacable.

Si l’histoire qui nous est contée est basée sur des faits historiques et agrémentée d’une documentation riche, elle n’en est pas moins fictive. Les personnages sont des archétypes et quelques-uns (surtout l’un des « méchants ») sont même un peu caricaturaux. Mais ce n’est pas un défaut, il s’agit simplement par ce biais et le style graphique de traiter cette période abominable de l’histoire avec pudeur, sans faire dans le grandiloquent. On pourrait reprocher au jeu de n’avoir que très peu de moments épiques ou d’instaurer une certaine distance avec les événements mais le lien émotionnel avec les personnages ou cet épisode de l’histoire reste fort malgré tout. L’horreur qui est décrite, dessinée suffit pour toucher quiconque. Avec un peu de recul, on se rend compte que certaines situations dans lesquelles on se trouve seraient insoutenables sans ce parti pris artistique et narratif. Pas besoin de créer des moments épiques pour des personnages qui n’étaient pas des héros ou qui ne se voyaient pas comme tels tout du moins. Leur situation l’était déjà de base sans que la mise en scène n’intervienne outre mesure.

Une aventure qui a du chien

Quand on parle d’un jeu d’aventure, on peut penser au jeu de style point’n’clic mais ici le gameplay se rapproche plus du titre The Cave, où l’on dirige directement les personnages. Il vous faudra résoudre le plus souvent quelques énigmes sous formes de puzzles ou de recherche afin de progresser dans l’aventure. Ainsi vous devrez trouver tel ou tel objet et comprendre comment l’obtenir afin de pouvoir entrer dans un bâtiment par exemple. Tout est indiqué par le biais de bulles au-dessus de certains personnages que vous croiserez, ces derniers s’exprimant la plupart du temps dans un charabia inintelligible. Les puzzles mis en place sont assez simples mais nécessiteront tout de même quelques minutes de réflexion. Rapidement, un chien sera à vos côtés et à de nombreuses reprises il vous aidera à récupérer un objet ou à distraire un garde par exemple. Il deviendra rapidement votre fidèle ami.

Le jeu ne se contente pas de faire la part belle à l’exploration et aux puzzles et se révèle riche et varié dans son gameplay. Ainsi, on participe à quelques séquences d’infiltration où il faut se cacher derrière un décor pour ne pas être vu pour pouvoir attaquer un ennemi ou passer sans encombre. On y conduit un tank en tirant sur les avions ennemis ou un taxi tout en essayant d’éviter les obstacles qui se dressent sur le chemin. On y affronte aussi un « boss » à plusieurs reprises dans des situations à chaque fois différentes. Cela peut paraître assez décalé avec le reste du jeu mais ce n’est pas si dérangeant. La durée de vie du jeu est d’une huitaine d’heures environ, ce qui est tout à fait honnête.

Verdict

Qualités
+ Ludique et éducatif.
+ Sujet traité avec pudeur et intelligence.
+ Documentation illustrée.
+ Direction artistique.
+ Musique.

Défauts
– Malgré sa variété, le gameplay peut paraître un peu figuratif.

Avis
Ludique et éducatif, grâce à son gameplay varié et à la documentation fournie tout au long de l’aventure, Soldats Inconnus contribue au devoir de mémoire de cette période de l’Histoire. Traité avec pudeur tant par son parti pris artistique que narratif, le contexte historique réel couplé à l’histoire fictive de ces 4 personnages vous impliquera forcément émotionnellement et vous « rafraîchira » la mémoire ou vous en apprendra davantage. Du jeune adolescent au vieux de la vieille, si vous le pouvez, jouez à ce jeu.

Captivant