Test – Sniper Ghost Warrior 2

Trois ans après un premier opus plutôt décevant, Sniper : Ghost Warrior revient sur le devant de la scène pour de nouvelles aventures. Ce nouvel opus arrive-t-il à se démarquer du schéma « vite développé, vite oublié » ?

C’était pas ma guerre

Sniper dans l’armée américaine, Cole Anderson est le personnage que nous propose d’incarner Sniper : Ghost Warrior 2. Accompagné de son guetteur Diaz, notre héros se retrouve confronté au traditionnel cliché du groupe terroriste qui s’est emparé d’une arme bactériologique et qu’il faudrait évidemment récupérer. Aussi léger soit-il, le scénario du titre n’est qu’un prétexte pour enchaîner les tirs à l’aide de notre fusil de précision. En moyenne, le solo s’achève en 5-10h selon la difficulté choisie. À côté du mode solo, le titre propose également un aspect multijoueur qui se révèle être anecdotique du fait des 2 cartes et de l’unique mode de jeu qui le composent.

Sniper Ghost Warrior 2 - Screenshot 1Sniper Ghost Warrior 2 - Screenshot 2

Bienvenue dans l’élite

Le premier chapitre de l’aventure fait office de tutoriel permettant au joueur de se familiariser avec le gameplay du titre. Ainsi on alterne entre les phases d’infiltration où il faut franchir les lignes ennemies sans se faire repérer en éliminant les gardes isolés qui pourraient gêner notre passage ou en détournant l’attention des différentes patrouilles, et les phases de snipe où il faut éliminer les cibles désignées par l’opérateur à l’aide du fusil de précision. Selon la difficulté choisie, le joueur est plus ou moins assisté. En effet, en mode facile et normal, un pointeur laser indique l’impact réel des tirs alors que les joueurs qui choisiront le mode difficile devront prendre en compte la balistique afin de parfaire leurs tirs. L’absence d’assistance entraînera de nombreux ratés sur des tirs plutôt délicats à réussir, ce qui obligera les joueurs à recommencer le passage en cours. Néanmoins, le titre propose un mode « Portée de Tir » permettant de s’entraîner sur des cibles en bois afin de parfaire ses aptitudes au tir à distance.
Malgré une réalisation graphique plutôt correcte, Sniper : Ghost Warrior 2 ne parvient pas à se hisser dans la cour des grands.

 
On aime
+ La gestion de la balistique
+ Le mode « Portée de Tir »

On aime moins
– La faible durée de vie du jeu
– Les nombreux clichés
– Le maigre contenu du multijoueur

Verdict
Le titre s’avère être bien fade avec sa campagne solo courte et ennuyeuse et son mode multijoueur vite expédié.

Enervant

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.