Test – Sleeping Dogs

Abandonné par Activision tel un chien sur le bord de la route, Sleeping Dogs – anciennement connu sous le nom de True Crime – aura connu un développement pour le moins tumultueux. Repris par Square Enix et développé par United Front Games, ce GTA-like à la sauce hongkongaise a-t-il trouvé le chemin du succès ?

Bienvenue à Port aux Parfums

Sleeping Dogs vous met dans la peau de Wei Shen. Natif de Hong-Kong où se déroule l’aventure, Wei a connu des déboires sordides et fuit aux Etats-Unis afin de suivre une formation de policier. De retour dans sa ville natale, il est chargé d’infiltrer la Triade des Sun On Yee pour la faire tomber. C’est à ce moment-là que l’aventure commence.

Sleeping Dogs - 5

Méfiez-vous du chien qui dort

Votre loyauté sera mise à rude épreuve, déchirée entre le code d’honneur des Triades et le devoir envers la Loi. Il s’agira alors de jouer sur deux tableaux et Sleeping Dogs ne lésine pas sur le nombre de missions à réaliser : il y a les missions Triades, les enquêtes policières et les missions impactant votre réputation, sans oublier la vengeance personnelle.
Outre le fait de jouer les bandits pour le compte des Triades, le joueur pourra sortir de cette routine bien connue des GTA-like et pourra à n’importe quel moment endosser le rôle de flic pour résoudre des enquêtes de kidnapping, des affaires de meurtres, démanteler des réseaux de trafic de drogue ou bien encore de courses illégales. Wei Shen pourra user et abuser de son téléphone portable pour pirater les systèmes de vidéosurveillance, ouvrir des coffres ou trianguler des appels pour prendre ses cibles en flagrant délit.
Pour survivre dans le monde sans pitié des flics et des Triades, Wei devra sans cesse se perfectionner, gagner de l’argent pour acheter des objets, des tenues et des véhicules. Certains de ces items boosteront l’expérience de votre personnage. Expérience qui augmentera au terme de chaque mission.
Si l’expérience Triades des missions démarre à zéro et augmente lorsque vous cognez ou tuez vos adversaires, celle de flic est au maximum dès le départ et est sanctionnée à la moindre infraction (vol ou tuerie de civils, détérioration de matériel, etc). Ces missions peuvent être rejouées de nombreuses fois pour réaliser le score parfait et intègrent une notion sociale permettant de montrer à vos amis que vous maîtrisez mieux qu’eux le monde de la rue.
Enfin, Sleeping Dogs intègre également un autre type de missions qui feront grimper la réputation de notre héros. Parfaites pour varier les plaisirs et faire redescendre la pression, ces missions réputation (ou quêtes annexes) dans lesquelles il s’agit généralement de rendre service à des civils deviendront vite obligatoires si on veut faire évoluer son personnage et débloquer divers bonus de santé ou de dégâts.

Sleeping Dogs - 4Sleeping Dogs - 2
Sleeping Dogs - 3

L’art du combat

S’il y a bien un point où le titre d’United Front Games parvient à se démarquer, c’est le gameplay. Le système de combats est une franche réussite. Très orienté Kung-fu et donc combats à mains nues, pas question de dévaliser une armurerie pour faire un véritable carnage dans les rues de Hong-Kong. Les trois-quarts du temps, Wei Shen évoluera sans arme et devra donc mettre à profit sa maîtrise des arts martiaux. Cognez, bloquez, contrez, enchaînez les combos, démontez la mâchoire de vos adversaires. Tuez-les avec classe en utilisant l’environnement (ventilateurs, scies circulaires, cabines téléphoniques, bennes à ordures, véhicules, incinérateurs, etc) ou à l’aide d’objets comme les démonte-pneus, pieds de biche, couteaux…
Par moments en fonction du scénario, nous retrouvons l’usage des armes à feu. Les fusillades restent classiques et adoptent le « bullet time » qui s’active lorsque le joueur sort d’une couverture. Cet aspect est fort appréciable pour nettoyer une zone remplie d’ennemis qui ont souvent tendance à se mettre à proximité d’objets explosifs.

Sleeping Dogs - 1

La Perle de l’Orient

L’une des grandes réussites du titre est bien la ville de Hong-Kong. Cette dernière est extrêmement plaisante à parcourir, notamment grâce à un souci du détail tout à fait incroyable. Les différents quartiers ont bénéficié de la plus grande attention dans leur reconstitution. Qu’il s’agisse d’un marché de nuit, du centre économique ou d’un temple, tous les lieux visités sont vivants et très immersifs. Ajoutez à cela une bande son de très bonne qualité mise en évidence par les différentes stations de radio et par des bruitages très réussis.
Profitez-en pour faire quelques achats : vêtements, voitures, motos, boissons énergisantes, soupes, glaces… Ces dernières vous octroieront quelques bonus de santé ou de dégâts.
La recherche des autels de santé, des coffres et des quêtes annexes poussera le joueur à explorer la map et augmentera la durée de vie du titre. L’histoire s’inspirant des classiques du cinéma asiatique nous propose un scénario très bien ficelé bourré de rebondissements. L’absence de mode multijoueur pourra gêner certains.

 

On aime
La modélisation de Hong-Kong
Les combats au corps-à-corps
Les courses poursuites
Le scénario

On aime moins
L’IA un peu faiblarde

Verdict
Sleeping Dogs nous a littéralement séduits. Square Enix et United Front Games maîtrisent parfaitement leur sujet et proposent une bonne alternative à GTA, voire même un concurrent. Nous nous retrouvons devant la surprise de l’été à se procurer absolument.

Captivant

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.