Test – Shadow of the Beast

Un jeu exigeant pour les fans et les amateurs de score. Voilà en quelques mots ce qu’on peut déjà dire de ce jeu, Shadow of the Beast. Maintenant, nous allons nous y attarder un peu plus.

La Vengeance pleine de sang

Nous incarnons Aarbron, une créature qui à sa naissance était un enfant comme les autres. Mais il fut aussitôt capturé par un sorcier qui fit de lui une bête violente et assoiffée de sang. Lors du prologue nous sommes amenés à tuer notre propre père, ce qui aura pour conséquence de briser la chaîne qui nous maintient esclave du sorcier. C’est à partir de ce moment-là que la vengeance débute et que nous allons devoir traquer le sorcier.

Originellement paru en 1989 sur Amiga, le jeu était réputé pour être l’un des meilleurs titres de son époque, notamment pour ses graphismes et la richesse du level-design. Le jeu d’aujourd’hui sur PS4 est dans la même veine, une vue de côté dans un environnement en 3D mais où nous ne pouvons aller que vers la gauche ou la droite, de la 2,5D comme on peut le lire ailleurs.

Shadow of the Beast - Screenshot 3
Shadow of the Beast - Screenshot 3

Notre traque nous fera visiter cinq niveaux tous avec leur propre charte graphique, nous irons de plaines verdoyantes à un château humide et sombre en passant par des marais vraiment pas accueillants ! Chaque chapitre possède son propre bestiaire et ses propres langues ! Des sous-titres sont présents, mais impossible à déchiffrer dans un premier temps.

Une soif de sang

Le sang sera partout et il sera même votre monnaie d’échange pour l’utilisation de certaines compétences propres à Aabron. Il est également important de préciser que chaque niveau contient un certain nombre de rencontres où il faudra se battre contre un nombre donné d’ennemis. A la fin de chacune d’elles une médaille sera donnée en fonction de nos performances. Le but étant de ne pas avoir été touché une seule fois et de marquer le plus de points pour avoir une médaille de platine (nous avons platine, or, argent, bronze et plomb). A la fin d’un chapitre, les points sont décomptés et nous pouvons les utiliser pour améliorer les compétences de Aabron et également débloquer des bonus fort intéressants, comme par exemple le jeu original de 1989, la bande-son ou encore la traduction des différentes langues du bestiaire pour comprendre ce qu’il se passe.

Shadow of the Beast - Screenshot 1

Une mécanique sanguinolente

Maîtriser Aabron à la perfection demandera de la dextérité, le jeu étant assez punitif il sera extrêmement difficile de ne pas se faire toucher une seule fois. Sachant que par moments les commandes ne répondent pas parfaitement.
Graphiquement parlant le jeu est agréable mais n’est pas époustouflant pour autant. La bande-son quant à elle a le mérite d’être convaincante, surtout qu’il est possible de jouer avec celle de 1989 sur le jeu de 2016 ! A essayer !

Shadow of the Beast
Date de sortie
17/05/2016
Genre
Action
Editeur
SCEE
Développeur
Heavy Spectrum Entertainment Labs
Boutique

Acheter Shadow of the Beast

Qualités
  • Des hectolitres de sang
  • Des énigmes sympa
  • La bande-son
  • Les bonus en pagaille
Défauts
  • Difficile en mode "normal" imaginez en mode "bête"
  • Les boss manquent de charisme
VERDICT

Vraiment sympa

Shadow of the Beast ne laissera pas indifférent. Il est plaisant à jouer, mais si vous voulez décrocher le trophée de platine il va falloir bosser dur. Votre DualShock 4 risque de souffrir ! Les fans seront conquis à l'idée de voir le grand nombre de bonus présents et de (re)découvrir Karamoon.

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.