Test – Saints Row IV

Souvent comparé à GTA, la saga Saints Row se démarque de son modèle par une approche complètement déjantée et des situations plus burlesques les unes que les autres. Prise dans la houle du décès de THQ, la série a vu son avenir compromis mais son rachat par Deep Silver nous permet aujourd’hui de profiter d’un quatrième opus qui, s’il conserve sur le fond les bases imposées, choisit de revoir quelque peu la forme. Pari gagnant ?

Enter The Simulation

Les fans de la saga vous le diront, l’un des gros points forts de Saints Row, c’est son côté complètement barré. A tel point que l’on se demande à chaque épisode comment le prochain pourra aller encore plus loin dans le n’importe quoi. Rassurez-vous, le 4e opus poursuit bel et bien dans la lignée de ses aînés et vous arrachera quelques larmes de rire dès les premières minutes de jeu. Désormais propulsé président des États Unis (rien que ça), vous allez devoir affronter une menace bien plus importante que les gangs rivaux habituels. Le monde vient en effet d’être envahi par l’empire Zin et les rares survivants ont été enfermés dans la Simulation, une représentation virtuelle de Steelport où vous disposerez de super-pouvoirs qui vous aideront à sauver vos amis et botter le derrière des vilains envahisseurs.

Saints Row IV - Screenshot 1

Dis-moi quel est ton style, je te dirais qui tu es…

L’une des forces de la saga Saints Row réside dans les possibilités de customisation qui vous sont offertes. Outre l’aspect général de votre personnage il vous sera ainsi toujours possible de personnaliser vos véhicules ou les membres de votre gang. On regrettera cependant la disparition des cachettes. Au rayon des nouveautés, vous pouvez désormais customiser l’aspect général de votre armement mais, avouons-le, les possibilités restent assez restreintes. On notera tout de même ici l’apparition de nouvelles armes délirantes comme le générateur de trou noir ou le rayon grossissant qui fera exploser la tête de vos ennemis. On soulignera également la bande-son toujours aussi bien remplie et la possibilité de créer une playlist personnalisée. Vous pourrez même l’écouter n’importe quand pendant le jeu, une option vraiment sympathique.

Hello Mister Super President

Si vous avez joué aux volets précédents, vous serez vite en terrain connu. Les mécaniques de base reprennent les principes mis en place depuis le début de la série et l’intrigue est la suite directe de Saints Row : The Third. Rassurez-vous cependant, il n’est nullement nécessaire d’avoir joué à ce dernier pour comprendre la trame principale. En fait, les principaux changements résident dans la disparition des gangs et dans l’apparition des fameux super-pouvoirs. Tout le gameplay de Saints Row IV repose d’ailleurs sur l’utilisation de ces derniers et les activités ont été revues afin de s’adapter à leur utilisation. Bien sûr les véhicules et armes ont été conservés mais leur utilité devient de plus en plus obsolète au fur et à mesure que vous progressez dans l’aventure. Pourquoi utiliser une voiture de sport lorsque vous pouvez courir à 250 km/h ou un lance-roquettes lorsque vos poings peuvent cracher du feu ? Au final le gameplay du titre se rapproche plus d’un inFamous ou d’un Prototype que de celui d’un Saints Row classique. Heureusement vous aurez régulièrement à remplir des missions durant lesquelles vos pouvoirs auront été désactivés et le tout est assez bien équilibré au cours de l’histoire. On regrettera cependant de ne pouvoir désactiver librement les pouvoirs passifs tels que la super-course ou le super-saut en exploration libre.

Saints Row IV - Screenshot 2

Y a-t-il un Saint pour sauver l’humanité ?

Qui dit Saints Row dit clins d’œil, clichés et parodies à gogo. Et ce quatrième épisode ne déroge pas à la règle. Les fans de cinéma et d’univers vidéoludiques seront aux anges tant les références sont nombreuses dans les dialogues, les personnages, les situations ou même dans certaines phases de gameplay. Le titre parvient même à faire dans l’auto-dérision en parodiant les épisodes précédents de la série. Un vrai bonheur encore plus drôle si vous le partagez avec un ami. Car Saints Row c’est également un mode coop hyper fun agrémenté ici de quelques missions multijoueur plutôt sympathiques. On notera également que la difficulté générale du titre a été un peu revue à la hausse par rapport à celle de Saints Row : The Third même si l’on vous conseillera tout de même d’opter de facto pour le mode difficile.

Verdict

Qualités
+ Les nombreux clichés et clins d’œil
+ Les super-pouvoirs
+ Le multijoueur coopératif

Défauts
– Les graphismes vieillissants
– La quasi-inutilité des véhicules
– La personnalisation des armes trop limitée

Avis
Avec l’arrivée des super-pouvoirs, Saints Row IV offre à la saga un nouveau gameplay rafraîchissant tout en conservant l’esprit de la série. Certains reprocheront au titre la disparition des gangs mais le tout est plutôt convaincant et les fans devraient être séduits.

Vraiment Sympa

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.