Test – Remember Me

Les jeux se situant dans notre belle capitale ne sont pas monnaie courante et il est vrai que la curiosité et un certain chauvinisme nous touchent indéniablement lorsqu’un petit studio français nous propose à travers son premier jeu de nous faire découvrir Paris en 2084 …

Vision du futur

… Paris ou Néo-Paris plutôt puisque c’est désormais son nom n’a plus grand chose à voir avec la capitale que nous connaissons actuellement. Les immeubles haussmaniens côtoient les constructions
futuristes de grande hauteur, les robots sillonnent les rues et les distributeurs proposent d’acheter ou de vendre des « souvenirs » ! En fait, toute la société parisienne du futur tourne autour d’une entreprise nommée Memorize. Cette dernière a développé un système permettant de transformer la mémoire en données numériques qui peuvent dès lors être échangées, vendues, volées ou même modifiées. Je vous laisse deviner les dérives d’un tel système : certains se voient dépouillés de leur souvenirs, d’autres deviennent accro aux événements passés heureux tels des drogués en manque de came ou d’autres encore sont conditionnés par une réécriture de leur mémoire… Dans ce contexte, un groupe d’activistes anti-Memorize appelés Erroristes a vu le jour. C’est l’histoire de l’une de ses membres qu’il nous est offert de suivre dans Remember Me.

Remember me - Screenshot 1

Une aventure dépaysante

Vous incarnez donc Nilin, une belle amnésique, ancienne voleuse de mémoire, guidée par Edge un erroriste qui tel Morpheus dans Matrix vous demande de suivre aveuglement ses conseils ! Vous l’aurez constaté le scénario plus que classique ne casse pas trois pattes à un canard et ne reste au final qu’une excuse pour arpenter les rues de Néo-Paris. Celui-ci a au moins le mérite de fonctionner même si on lui reprochera un final précipité et un peu bancal ! En fait Remember Me vaut surtout le détour pour son ambiance unique et l’incroyable travail réalisé par l’équipe de DONTNOD sur la réalisation de Néo-Paris. En effet, rarement l’univers d’un jeu a paru aussi crédible. Impossible de ne pas s’émerveiller devant les décors qui nous entourent. Autour de vous les gens vaquent à leurs occupations et la capitale se dévoile peu à peu comme un personnage à part entière. Mais chaque médaille a son revers et le coût d’une telle immersion passe par un jeu linéaire qui ferme les portes au monde ouvert et propose à la place d’arpenter une succession de couloirs. Le titre ne manque cependant pas de rythme et jamais l’ennui ne se fait ressentir mais on regrettera tout de même de ne pouvoir flâner à sa guise dans cet univers enchanteur !

Remember me - Screenshot 2

Construis-moi un combo

Au niveau du gameplay, le studio français propose une recette originale de beat’em all laissant au joueur une certaine liberté dans la customisation de ses combos. Au fur et à mesure de l’aventure, Nilin se souvient de « coups spéciaux » qu’elle peut associer à ses techniques de combat. Ainsi, s’il reste impossible de créer totalement un combo, il est offert d’en modifier les effets afin par exemple que tel coup puisse rendre un peu de santé et tel autre faire plus de dégâts. Bien entendu plus le coup donné est loin dans la chaîne plus son effet est important. Ce système permet d’apporter un aspect stratégique et rafraîchissant au genre même si, ne le cachons pas, les combats essentiellement basés sur un principe d’esquive/contre-attaque finissent tout de même sur la fin par devenir quelque peu redondants.

Remember me - Screenshot 3

Un premier jet prometteur

Au final, Remember Me reste un jeu fort sympathique. On pourra lui reprocher son côté couloir et sa durée de vie assez courte – comptez environ 7 h environ pour voir le bout de l’aventure – mais l’expérience vaut le détour ne serait-ce que pour l’ambiance unique et le plaisir de découvrir Néo-Paris. Pour un premier jeu, DONTNOD nous propose un titre vraiment sympathique et qui donne hâte de voir ce que le développeur français pourra nous proposer à l’avenir.

 
On aime
+ Se promener dans Néo-Paris
+ Le système de combat original

On aime moins
– L’aspect couloir
– L’expérience un peu courte

Verdict
Pour un premier jeu, DONTNOD nous offre une expérience très agréable, non dénuée de défauts, mais à côté de laquelle il serait fort dommage de passer.

Vraiment sympa

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.