Test – Rain

Rain est jeu d’aventure/réflexion développé par Acquire (Tenchu, Way of the Samurai…) exclusif au PlayStation Store puisque sous l’égide de Sony et de leur « marque » SCE Japan Studio. Prometteur lors de son annonce, Rain mérite-t-il un déluge de compliments ou une averse de reproches ?

Tombe la pluie…

Rain met le joueur dans la peau d’un jeune garçon devenu invisible, perdu dans une ville où la pluie ne cesse de tomber. Sans âme qui vive, l’enfant erre dans cette cité seulement peuplée d’étranges créatures féroces et également invisibles. Les gouttes ruisselant sur son corps dessinent la silhouette du gamin l’exposant à la vue de ces monstres, que l’on voit également lorsqu’ils sont sous la pluie. Il lui faudra trouver régulièrement des endroits où s’abriter de cette incessante averse pour redevenir invisible et ainsi être à l’abri de tout danger. Solitaire, le garçon aperçoit une jeune demoiselle dans la même situation que lui et se lance à sa recherche afin de comprendre ce qu’il se passe…

L’histoire de Rain sert à exploiter le concept et le gameplay du jeu. Linéaire et sans réelle surprise avec une mise en scène très simple voire simpliste, l’aventure est contée au joueur grâce à un texte qui se déroule au fur et à mesure de sa progression. Le joueur peut facilement passer à côté de l’histoire, de ses enjeux et des personnages sans faire preuve d’un peu d’imagination, la narration étant un peu plate. Cependant, cette apparente pauvreté semble voulue par les développeurs afin de pousser le joueur à interpréter lui-même l’histoire du jeu et son symbolisme.

Va falloir se mouiller !

Rain est un très beau jeu. La ville européenne (et sûrement italienne) plante un décor magnifique à l’histoire. Les effets de pluie et d’eau en général sont une réussite, tout comme les apparences translucides des silhouettes trempées des personnages ou des créatures. Les musiques sont d’ailleurs elles aussi très réussies. Visuellement et musicalement, il se dégage du jeu une impression mélancolique et de solitude qui colle parfaitement au propos du jeu.

En terme de gameplay, Rain alterne entre des phases de réflexion et de plates-formes. Ainsi, il faudra au joueur comprendre comment traverser certains lieux sans se faire repérer, comment franchir certains obstacles ou encore comment rejoindre la petite fille et comment s’entraider.

Poursuivi par les créatures, certains moments donnent au joueur quelques poussées d’adrénaline mais cela reste rare. La linéarité et un script trop prononcé des comportements ennemis entachent un peu ces passages du jeu qui auraient pu être plus palpitants.

On note également un manque d’interactivité avec le décor et dans le gameplay en général. Ce n’est pas vraiment un défaut en soi mais le concept du jeu aurait pu être un peu plus poussé.

Enfin, le jeu se termine en trois ou quatre heures environ. Une durée de vie très courte par rapport au prix. Cependant, en recommençant le titre, le joueur peut récolter des sphères (24) disséminées un peu partout à travers les 8 chapitres. Après une première partie avare en explications, la récolte de ces sphères en deuxième partie permet au joueur de découvrir plus d’informations sur les personnages et ainsi découvrir la version des développeurs. Chose que nous vous conseillons de faire pour profiter pleinement du jeu.

Verdict

Qualités
+ Les graphismes
+ L’ambiance
+ La bande-son

Défauts
– Durée de vie
– Un peu cher
– Léger manque d’interactivité

Avis
Rain est un jeu atypique. Il ne vous emportera pas autant qu’un titre comme Journey ou Ico mais, même si le concept aurait pu être un peu plus poussé, cela reste un bon jeu à faire pour qui recherche autre chose que les sempiternels jeux où il faut tuer tout ce qui bouge. Pour ceux qui hésitent, attendez peut-être une baisse de prix.

VRAIMENT SYMPA

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.