Test – Persona 4 : Arena

En février dernier, la saga Persona a fait son retour sur le devant de la scène avec Persona 4 : The Golden sur PS Vita, remake de l’épisode sorti sur PS2. La collaboration entre Arc System Works et la Team Persona a-t-elle donné lieu à une suite convaincante de ce grand classique ?

Persona 4 : Arena - Screenshot 1

Welcome to the Velvet Room…

Les événements relatés dans Persona 4 : Arena prennent place 2 mois après la fin de Persona 4. Alors que Yu Narukami profite de la Golden Week pour revenir voir sa famille et ses amis à Inaba, de nouveaux événements liés à la Midnight Channel viennent perturber son séjour. Cette fois-ci, les membres de l’Investigation Team se retrouvent impliqués dans un mystérieux tournoi au cours duquel ils devront s’affronter afin de découvrir ce qui se trame. Le titre propose des scénarios qui diffèrent quelque peu en fonction du personnage choisi, tout en restant cohérents avec la trame principale. La plupart des scénarios offre une fin alternative qui dépendra des choix effectués par le joueur lors de la lecture de l’histoire racontée à la façon d’un visual novel. Au départ, seuls les scénarios des 4 principaux membres de l’Investigation Team sont accessibles. En terminant l’un d’entre eux, les scénarios d’autres personnages se débloquent. L’opération se répète jusqu’à ce que l’ensemble des scénarios soit accessible. Toutefois, pour débloquer réellement la fin d’un scénario donné, il est nécessaire de jouer à ceux des autres personnages car celle-ci n’est accessible que lorsqu’un scénario donné a été complété. Si la narration de l’histoire peut paraître longue car elle emprunte les codes du visual novel, celle-ci peut être accélérée pour permettre au joueur de se concentrer uniquement sur les combats. Toutefois, il serait dommage de ne pas en profiter. À noter que la présence des différents personnages du casting, qu’ils soient issus de Persona 3 ou de Persona 4, est pleinement justifiée par la trame principale.

Persona 4 : Arena - Screenshot 2Persona 4 : Arena - Screenshot 3

It’s only natural

Le titre de Arc System Works s’avère à la fois accessible et technique, ce qui permet de combler aussi bien les débutants que les habitués de BlazBlue et Guilty Gear. Les joueurs ne possédant pas de fightpad ou de stick arcade peuvent malgré tout profiter du titre à la manette classique, même si cela complique la réalisation de certaines parades et combos. Choisir un combattant correspond en fait au choix d’un binôme disposant de 2 coups rapides attribués au personnage et 2 coups puissants associés à son Persona. La combinaison des attaques de chacun des membres du binôme permet de déclencher des combos dévastateurs. Afin de maîtriser les différents combos, le titre propose un mode Leçon servant à apprendre les bases et un mode Challenge permettant entre autres de perfectionner ces bases via la réalisation d’enchaînements en respectant un certain timing.

Persona 4 : Arena - Screenshot 4

You are me after all

La bande sonore du titre a été composée par Shoji Meguro et Atsushi Kitajoh. Il est ainsi normal de retrouver certains thèmes issus de Persona 3 tels que Heartful Cry et de Persona 4 tels que Reach out the Truth. Les différents morceaux qui la composent collent parfaitement aux personnages auxquels ils sont rattachés. Par exemple, le thème associé à Teddy fait référence à son côté comique. Au niveau des voix et du sous-titrage, les joueurs auront le choix entre le japonais et l’anglais. Certains regretteront toutefois l’absence de sous-titres français, même si les sous-titres anglais ne sont pas difficiles à comprendre. D’un point de vue graphique, Persona 4 : Arena s’avère être un jeu en 2D au moins aussi beau que l’était BlazBlue. Enfin, la sortie tardive du titre en Europe se ressent quelque peu sur le jeu en ligne car il faut parfois être patient avant de trouver un adversaire.

 
On aime
+ La bande-son
+ La fidélité à l’univers Persona
+ Le scénario
+ L’accessibilité du titre
+ La direction artistique

On aime moins
– L’absence de sous-titres français
– La longue attente qui a précédé la sortie du jeu en Europe

Verdict
Persona 4 : Arena réussit avec brio à amener la célèbre licence de J-RPG dans le monde de jeux de Versus Fighting.

Captivant

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.