Test – Olli Olli

Les jeux de skate sur consoles se font de plus en plus rares, il n’y en a pour ainsi dire plus aucun. A croire que ce sport s’est arrêté à la fin des années 2000 ! Si vous avez plus de 20 ans, vous avez sûrement connu ou au moins entendu parler des jeux Tony Hawk. Si ce n’est pas le cas, nous vous invitons à vous procurer Tony Hawk Pro Skater 2 sur PSOne ! Mais en attendant nous allons grinder un peu sur Olliolli !

Le pixel qui tue

Olliolli nous fait redécouvrir le skateboard à la sauce 2D version 8bits. En effet, notre skateur est vu de côté et il avance avec un défilement du décor. Aussitôt quelques mètres passés à courir, il grimpe sur sa planche et se retrouve face aux différents obstacles ! Oui, nous ne sommes pas dans un skate park mais traversons cinq lieux différents dont un port français avec ses étals ou encore une base militaire russe avec ses hélicoptères !
A nous de faire de notre mieux pour arriver debout sur la planche jusqu’à la ligne d’arrivée. Il faut donc grinder et rouler sur quasiment tout ce qui nous passe sous la planche pour y arriver sinon c’est le « face plant » assuré ! Et des gamelles on peut vous assurer que vous allez en manger ! Car atterrir sur un escalier ou percuter un pylône sera fatal et vous demandera de recommencer depuis le début du parcours. Du Die & Retry pur et dur. Et si vous êtes sadique, certaines gamelles sont tellement ridicules que vous vous prendrez à rire de voir notre skateur se rétamer la tête la première !

Des tricks de ouf

Les développeurs de Roll7 ont eu l’excellente idée de nous offrir un tutoriel pour appréhender les commandes qui ne sont pas du tout intuitives au premier abord. Pour réaliser une figure, il faudra maintenir le stick gauche dans une direction et le relâcher au bon moment pour sauter en l’air et soit appuyer sur X juste avant de toucher le sol, soit appuyer vers le bas avec le stick gauche pour faire un grind. Il vous faudra un petit temps d’adaptation pour oublier vos habitudes.
Pour réaliser des figures, il faudra faire des quarts, demi ou trois-quarts de tour avec le stick gauche au moment du décollage. Les touches L et R serviront à faire des tours sur nous-même. Il existe 26 figures et 11 grinds possibles : de l’Impossible au Frontside 360 Shove-It en passant par Lipslide et Nosegrind. Vos petits doigts vont fumer !

Montez le son

L’ambiance sonore vaut aussi le détour. On a droit à du trip hop, du dub ou encore de la lounge. Cela nous permettra de détendre l’atmosphère dans les 5 thèmes proposés. Chacun d’eux est composé de cinq niveaux en difficulté amateur et de cinq autres en pro. S’ajoutent à cela autant de spots où il faudra réaliser le meilleur score sur des parcours de grinds. Tout ceci nous donne donc une centaine de niveaux. Il ne faut pas non plus oublier que tous les jours un défi de grind est disponible. Nous avons droit à autant d’essais d’entraînement que l’on souhaite, mais à une seule tentative pour enregistrer le score et le partager en ligne avec le monde entier.

Verdict

Qualités
+ L’ambiance sonore
+ Prenant
+ Le défi quotidien
+ Le tutoriel

Défauts
– Des commandes pas très intuitives
– La difficulté

Avis
Olliolli est un bon petit jeu qui nous permettra de passer le temps dès que l’on aura deux minutes. Il pourra nous faire râger par sa difficulté un peu forte, surtout au niveau de la précision nécessaire pour terminer nos figures. Il ne remplacera pas les jeux de skate en 3D comme évoqué plus haut, mais il aura le mérite de nous donner de quoi grinder !

Sans plus

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.