Test – Murdered : Soul Suspect

Lorsqu’un éditeur lance une nouvelle licence, c’est toujours un pari risqué. L’une des composantes essentielles pour réussir à l’imposer, à en faire une référence est de rendre une (très) bonne copie afin de se faire remarquer par la presse et les joueurs. Murdered : Soul Suspect tient-il le pari ?

Enquête de l’au-delà

L’histoire du jeu vous plonge au cœur de la ville de Salem où un mystérieux tueur en série sévit depuis quelques temps. Dans la peau de Ronan O’Connor, vous allez assister impuissant à votre propre meurtre. Devenu fantôme, vous n’aurez de cesse de vouloir retrouver votre assassin afin de pouvoir reposer en paix. Vous en profiterez pour aider quelques âmes tourmentées par la même occasion et échapper ou affronter quelques démons qui traînent ça et là dans la ville.

Si le personnage de Ronan est réussi puisque plutôt charismatique, son enquête l’est un peu moins. En effet, bien qu’intéressante, elle n’en est pas pour autant passionnante. L’intrigue est assez plate et truffée de personnages stéréotypés, pas très intéressants et peu développés. La mise en scène est assez basique si ce n’est lors de la séquence d’ouverture, voire quasiment absente pour les quêtes secondaires (plutôt sympathiques au demeurant) et le rebondissement final vous laissera plus dubitatif qu’autre chose quant à son bien-fondé. En bref, on a du mal à s’impliquer véritablement et ce n’est pas le gameplay ni l’aspect technique du jeu qui aident.

Murdered Soul Suspect - Screenshot 1

Un gameplay décédé

Attention, ce titre est plus pour faire un trait d’esprit (es-tu là ?) qu’un véritable jugement. Le jeu est jouable et il n’y a aucun souci pour se déplacer ou pour interagir. Le problème vient d’un gameplay répétitif et par moment complètement inutile. Lors des enquêtes d’une scène de crime, il vous faudra inexorablement trouver les indices disséminés sur les lieux, prendre possession d’un humain pour lui suggérer de faire quelque chose, puis répondre à la question via une interface qui rassemble toutes les infos que vous avez récoltées. Les réponses sont tellement évidentes qu’on se trompe parfois en voulant chercher le détail qui ferait mouche alors qu’il suffit de répondre de façon très basique. En gros, ce n’est pas très recherché et ne demande au final aucune réflexion.
Par moment, vous croiserez d’autres fantômes qu’on vous proposera d’interroger en leur posant des questions en appuyant sur tel ou tel bouton de la manette mais cela n’a aucun intérêt. Ce semblant de choix est vide, sans aucune consistance, sans aucun impact sur la suite… de la conversation.
Les séquences où vous affrontez les quelques démons qui peuplent la ville de Salem sont également assez insignifiantes. Cela n’apporte rien de plus à l’aventure, si ce n’est prolonger artificiellement le jeu de quelques dizaines de minutes. Heureusement, il n’y en a pas trop.
Vous pourrez traverser (puisque fantôme) plein de murs ou d’objets mais pas tous. Si cela est justifié dans le scénario, il reste quand même pas mal d’éléments (dans le cimetière) que l’on ne peut franchir sans aucune justification si ce n’est les limites techniques, créant ainsi des incohérences.

Murdered Soul Suspect - Screenshot 2

Des incohérences aussi visibles à cause d’un univers figé. Les scènes, les personnages restent du début à la fin à la même place, dans le même état à quelques exceptions près. Les gens qui peuplent la ville sont tous calqués sur quelques modèles qui se répètent régulièrement tout comme leurs pensées. Si la ville est tout de même plutôt vivante par un nombre honnête de personnes, leurs attitudes et ce sentiment d’être dans un endroit figé dans le temps détériorent l’excellente ambiance qu’aurait pu dégager le jeu. Les graphismes sont jolis mais sans plus et le jeu est fluide dans l’ensemble, pas de grosses tares techniques. En fait, le jeu montre son manque de moyens, d’ambition et cela se ressent. Et pour enfoncer le clou, la V.F. n’est pas vraiment une réussite. Pas géniale dans l’interprétation, elle arrive à ne pas faire correspondre la voix d’un personnage avec celle de ses pensées. Pour l’immersion, on repassera. La durée de vie est d’une vingtaine à une trentaine d’heures selon votre souhait de finir le jeu à 100 %. Chose que l’on fait sans rechigner malgré tous les petits défauts du titre.

Verdict

Qualités
+ Ronan
+ Les quêtes annexes
+ L’atmosphère du jeu

Défauts
– Un concept sous-exploité
– La V.F.
– Plein de détails qui nuisent à l’immersion

Avis
Même si le texte du test est assez dur, Murdered : Soul Suspect n’est pas un mauvais jeu. Il est juste sans plus à cause certainement d’un manque de moyens et/ou d’ambition des développeurs. S’il n’est pas désagréable à parcourir, il ne fait que toucher du doigt sur bien des aspects un concept qui aurait pu se révéler bien plus sympa à jouer. Préférez la version PS3 si vous tenez à y jouer, cela devrait amplement suffire et c’est moins chère.

Sans Plus

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.