Test – Mad Max

Saga culte au cinéma, Mad Max n’a été adapté qu’une seule fois en jeu video en… 1990. Leçon de rattrapage donc !

Vous avez dit Mad Max ?

Autant le dire tout de suite, Mad Max sur PS4 ne fera pas vibrer votre cœur de fan. En effet, le titre d’Avalanche se démarque totalement des films auxquels il ne fait quasiment aucune référence. Si on évolue dans un univers plus ou moins similaire à celui posé par George Miller, le jeu aurait tout aussi bien pu s’appeler Crazy John… On incarne tout de même Max, un pilote solitaire dans un monde post-apocalyptique où les réserves de pétrole sont quasiment épuisées et où des hordes de sauvages psychopathes dictent leur loi. Fraîchement arrivé sur le territoire de l’infâme Scrotus, notre héros se verra rapidement confisquer son légendaire V8 à l’issue d’un combat mémorable et l’histoire consistera globalement à construire un nouveau Magnum Opus (véhicule de survie ultime) pour le récupérer. Pour l’aider dans cette tache, il sera accompagné de Chumbucket : bossu mécanicien évoquant Gollum qui voue un culte aux dieux de la mécanique.

Mad Max - Découverte

The Road Warrior

Une grosse partie du jeu tournera donc autour de la construction du Magnum Opus : votre voiture de légende. Simple cadre équipé d’un moteur au début de l’aventure, il vous sera rapidement possible de débloquer des pièces variées afin de l’améliorer et de le personnaliser. Pour vous défendre sur les routes des terres désolées, vous pourrez également l’équiper d’éléments défensifs et offensifs. Car rouler ne suffira pas dans Mad Max, il faudra également vous battre contre les factions ennemies qui chercheront à vous arrêter par tous les moyens. Dans la forme, les combats évoquent un peu la série des Twisted Metal et sont particulièrement funs a jouer. Mention spéciale au grappin qui permet par exemple de harponner un conducteur ennemi. On notera au passage qu’il est également possible de récupérer les voitures ennemies. Cependant, la maniabilité de ces engins, assez inégale en fonction du véhicule sélectionné, est beaucoup moins convaincante que celui du Magnum Opus qui souffre déjà de quelques soucis notamment au niveau des collisions.

Combattant du désert

Lorsqu’il n’est pas au volant de son bolide, Max peut explorer le monde à pied. L’occasion de casser du méchant à coup de poings façon Batman Arkham. Là encore, le titre s’avère assez fun même si on regrettera un léger souci de timing dans l’apparition des éléments de QTE nécessaires à la défense. On finira par préférer se fier à l’animation des ennemis en essayant d’oublier ces indications normalement censées nous faciliter un peu la vie. Un autre souci plus gênant réside dans une position trop rapprochée de la caméra ne laissant apparaître qu’un champ de vision trop réduit de la zone de combat. La conséquence en sera souvent des dégâts un peu frustrants.

Le plein de bonnes idées

Désert post-apocalyptique oblige, Mad Max va vite vous mettre dans le bain de la survie vous invitant rapidement à chercher de l’eau pour remplir votre gourde ou du carburant pour faire le plein de votre voiture. Seulement voilà si le titre offre une multitude de bonnes idées laissant imaginer le meilleur pour la suite de l’aventure, celles-ci ne sont malheureusement pas ou trop peu exploitées. Ainsi, il sera bien rare de se retrouver à cours d’essence et l’eau ne fait office que de potion de soins et n’est finalement pas nécessaire à la survie de Max dans le désert. Dans la même veine, on notera par exemple les tempêtes de sables impossibles à affronter pendant plus des trois quarts de l’aventure et qui nécessiteront simplement de se trouver un abri entraînant des arrêts de jeu pouvant parfois excéder les 5 minutes.

De quoi s’occuper

Frustrant sur pas mal de points, Mad Max n’en reste pas moins un titre relativement fun et riche en contenus. Entre les libérations de camps pouvant parfois apporter une touche d’infiltration, les boss plutôt sympa à combattre, les Tours à détruire, les convois à stopper, les champs de mines à désamorcer, un nombre conséquent de missions secondaires ou encore tous les collectibles à ramasser, autant vous dire que vous aurez de quoi vous occuper un bon moment. Et si le titre peut parfois s’avérer assez redondant, on y reviendra tout de même régulièrement avec plaisir ne serait-ce que pour se défouler un peu en froissant de la taule et en explosant des véhicules ennemis.

Mad Max
Date de sortie
03/09/2015
Genre
Action
Editeur
Warner Bros.
Développeur
Avalanche Studios
Boutique

Acheter Mad Max

Qualités
  • Très riche en contenu
  • Très fun à jouer
Défauts
  • Beaucoup de bonnes idées non exploitées
  • Gameplay perfectible
  • Pas de références aux films
VERDICT

A l'occasion

Loin d'être parfait, Mad Max est un jeu plutôt fun qui saura trouver son public même si les fans de la série de George Miller resteront sur leur faim ...

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Adrien Sultra il y a 3 ans

J’ai bien aimé lire ton test Lolo 🙂
Après l’avoir lu et avoir regardé la redif du Direct, je sais que je ne le prendrai pas ^^’
J’ai noté que le son de la voiture est toujours le même, qu’il manque de pèche. D’ailleurs il y a un manque cruel de musique dans ce jeu ! Tu aurais pu en parler :p