Test – Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent

Les Chevaliers de Baphomet avait inauguré notre rubrique RetroStation, c’est donc avec une certaine nostalgie et une grande envie que nous attendions son retour après de si longues années d’absence. Grâce à une campagne Kickstarter réussie en 2012, un cinquième épisode intitulé : La Malédiction du Serpent a vu le jour sur PC, smartphones et PlayStation Vita. Avec cet épisode, la série, l’une des références des jeux d’aventure, fait-elle un retour gagnant ?

Une histoire de Maledicció

Ce cinquième opus a été découpé en deux épisodes, le premier étant sorti en décembre 2013 et le second tout récemment. Mais pour vous donner un véritable avis sur le jeu, nous avons préféré attendre que le jeu soit complet avant d’en proposer le test.
Cet épisode démarre dans une galerie d’art où nos héros, George Stobbart et Nicole Collard, se retrouvent par hasard. Soudain un voleur, au visage caché par un casque de moto, s’introduit dans la galerie et vole un mystérieux tableau,  »La Maledicció », et tue au passage le propriétaire des lieux. La compagnie de George assurant l’exposition, notre éternel touriste américain et notre jeune et jolie journaliste free-lance se lancent à nouveau dans une enquête qui les mènera sur la piste de trafiquants d’œuvres d’art et des gnostiques.

Les Chevaliers de Baphomet : La malédiction du Serpent - Screenshot 1

L’histoire, et son développement tout au long du jeu, est cousu de fil blanc mais elle reste très sympathique et intéressante à suivre. C’est avec plaisir que l’on s’intéresse au périple de nos deux protagonistes à l’humour ravageur. Si le début du jeu est caractérisé par des répliques poilantes et quelques séquences rigolotes, le ton deviendra plus sérieux et fantastique au fur et à mesure de votre progression, comme la série en a l’habitude. L’humour et le second degré restent cependant présents. Enfin la présence de certains gags et personnages secondaires font dans le fan service, mais cela s’intègre plutôt bien à l’histoire et ne devrait pas déranger les nouveaux venus.

Détails et chipotage

Le jeu dispose de superbes décors bien qu’un peu vides par moment, particulièrement dans les rues de Paris qui semblent avoir été désertées. Ce n’est pas très grave mais un peu plus de vie aurait été appréciable pour renforcer l’immersion. L’incrustation des personnages en 3D sur un fond 2D pourra en dérouter certains au départ mais au final on s’y fait assez vite sauf peut-être lors de quelques rares moments où cela ne fait pas vraiment naturel. L’animation des personnages pourrait être meilleure surtout lorsqu’ils sont censés s’agiter un peu plus qu’à l’accoutumée mais elle reste de bonne facture en général. Au niveau du tactile sur PS Vita, le jeu répond plutôt bien si ce n’est ces passages où les objets sont proches les uns des autres. On peut également noter quelques petits ralentissements mais rien de rédhibitoire pour autant.

Les Chevaliers de Baphomet : La malédiction du Serpent - Screenshot 2

Vous l’aurez compris, techniquement le jeu n’est pas exempt de petits défauts mais cela n’entache pas l’aventure. Ce sont juste quelques imperfections.
Les graphismes, les musiques et les doublages sont d’excellente facture même si on peut reprocher un petit manque de punch à certaines répliques. Les dialogues pourraient aussi s’enchaîner de manière un peu plus rapide car parfois on note une (très légère) latence qui rend la chose moins naturelle, mais là encore ce n’est pas dérangeant. C’est pour chipoter un peu.
Enfin la difficulté est progressive. Si le début de l’aventure ne vous posera pas de problème, la suite sera plus complexe et particulièrement le dernier tiers du jeu qui vous proposera des énigmes bien corsées. Nous vous déconseillons toutefois de recourir aux astuces afin de profiter du jeu au maximum. La durée de vie oscille entre 10 et 15 heures de jeu selon votre manière de jouer, ce qui est tout à fait honorable.

Verdict

Qualités
+ Les décors
+ L’histoire sympathique
+ La bande-son (musique et doublage)

Défauts
– Un manque de finition au niveau technique

Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent est un bon jeu d’aventure. Dans la veine de la série, il devrait plaire aux fans de la première heure mais aussi aux nouveaux venus qui découvriront un jeu, manquant techniquement de finition certes, mais agréable à parcourir.

Vraiment Sympa