Test – Injustice

Un scénario DC original

Imaginez un univers où Superman est devenu un dictateur sans pitié exerçant une justice aveugle sur le monde. Une partie des justiciers masqués l’a rejoint dans sa folie alors que les autres ont purement et simplement été éliminés. Un univers où le pire des super vilains serait finalement l’une des seules chances restant à l’humanité pour échapper à la folie des super héros. Bienvenue dans le monde d’Injustice ! Nous n’en dirons pas plus sur le pourquoi du comment de cette situation afin de ne pas vous gâcher la surprise mais le premier point fort du jeu de NetherRealm est de proposer une histoire originale et passionnante dans l’univers DC qui vous tiendra en haleine pendant 4 h environ.
A la manière du dernier Mortal Kombat, ce mode histoire vous permettra d’incarner tour à tour 12 personnages et de suivre leurs pérégrinations ponctuées par une moyenne de 3 ou 4 combats pour chacun. On notera au passage pour chaque protagoniste l’ajout dispensable d’un mini-jeu qui bien que différent pour chacun prendra généralement la forme d’un QTE. Cela n’apporte malheureusement au titre aucune valeur ajoutée et le scénario se poursuivra sans modification aucune que vous remportiez ou non ce petit défi… Dommage. Il vous en coûtera tout de même une partie de votre vie si vous échouez ou de celle de votre adversaire si vous réussissez.

injustice : Les Dieux sont parmi nous - Screenshot 1

Des modes de jeux à foison

Outre le mode histoire, le titre de NetherRealm n’est pas avare en modes de jeux. Rien que pour le mode arcade vous disposerez une fois tout débloqué de plus de 20 modes de jeux proposant des variantes de type une seule barre de vie pour vaincre tous ses adversaires ou des duels en un contre deux.
Un mode STAR Lab est également présent et reprend le principe de la tour des défis. Celui-ci vous proposera une dizaine de défis par personnage. Très utile pour les joueurs débutants, ce mode a le mérite d’offrir une forme d’entraînement amusant mettant en scène le personnage dans une situation généralement assez coquasse. Si le Star Lab se termine assez rapidement en ligne droite, remplir tous les sous-objectifs pour récolter les 3 étoiles de chaque challenge devrait occuper un petit moment même les habitués des jeux de combats.
Bien évidemment, le titre propose également un mode multijoueur en ligne. Calqué sur celui de Mortal Kombat, il semble cependant beaucoup plus stable. Vous y retrouverez les modes 1vs1, roi de la colline ou survivant le tout en parties privées ou publiques.

injustice : Les Dieux sont parmi nous - Screenshot 2injustice : Les Dieux sont parmi nous - Screenshot 3

Laissez parler le héros ou le vilain qui est en vous

Au niveau du gameplay, les joueurs de Mortal Kombat ne seront aucunement dépaysés. Le titre en reprend les mécanismes quasiment à la virgule près. Les fameux X-Ray deviennent par exemple des super coups généralement très drôles et habilement mis en scène. On notera tout de même la disparition d’un équivalent aux mythiques « Fatality ». La prise en main est rapide et malgré une certaine rigidité le jeu reste très accessible. Injustice mise clairement sur le fun et il vous suffira en général d’une ou deux touches pour envoyer des coups spectaculaires et dévastateurs.
Au passage on pourra constater un certain déséquilibre entre les personnages mais le titre vise clairement plus le délire entre potes que la compétition. Au niveaux des « nouveautés », on notera l’apparition de nombreuses interactions avec les décors qui peuvent différer en fonction du personnage ainsi que la possibilité de projeter son adversaire dans une nouvelle arène en cours de combat. Absolument jouissif.

 
On aime
+ Le scénario DC original
+ Le nombre impressionnant de modes de jeux
+ La prise en main rapide

On aime moins
– Le mauvais équilibrage des personnages
– Les QTE du mode histoire un peu inutiles

Verdict
S’il ne s’imposera probablement pas comme une référence absolue du jeu de baston, Injustice se présente comme un très bon défouloir et un jeu absolument dément à pratiquer entre potes. Les fans hardcore de combat ne lui pardonneront peut-être pas sa rigidité, sa simplicité et son mauvais équilibrage mais les fans de DC ou ceux qui cherchent à passer un bon moment sans prise de tête ne seront certainement pas déçus par cette expérience.

captivant

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.