Test – Farpoint

Note : Le titre nous ayant été fourni par l'éditeur nous n'avons pas pu tester le jeu avec l'AIM Controller. Ce test ne tient par conséquent compte que de l'expérience avec une DualShock 4.

Attendu de pied ferme par les amateurs de VR, Farpoint entend s’imposer comme l’un des premiers grands jeux exclusivement en réalité virtuelle ! Mais le résultat final est-il à la hauteur de nos attentes ?

Vers l’infini et au-delà

Le premier contact avec le titre est plutôt positif. Rien à redire les graphismes sont plutôt jolis (et même très jolis pour de la VR) et l’immersion est presque parfaite ! En orbite autour de Jupiter, vous incarnez un pilote qui accompagne deux scientifiques pour analyser une particularité spatiale. On regrettera à ce moment de ne pouvoir contrôler un minimum notre vaisseau et de rester simple spectateur des évènements. Notre personnage effectuera ainsi toutes les actions à notre place et on assistera impuissant à la formation d’une sorte de trou de ver qui aspirera les deux scientifiques en sortie extra véhiculaire, notre héros et la station orbitale avoisinante vers un monde inconnu.

Farpoint - Story Trailer | PS VR

Atterrissage presque réussi

Les bases du scénario, qui restera sympathique mais relativement classique, étant posées, le soft nous invite après le crash à prendre enfin les commandes en mains. La maniabilité à la DualShock 4 est assez particulière et considère (en configuration droitier) que vous tenez votre arme avec la main droite et vous déplacez avec le joystick gauche. La VR imposant de mettre l’arme à l’œil pour viser, l’immersion reste plutôt bien réussie mais quelque peu entachée par cette main gauche qui suit le mouvement de manière peu naturelle. Cela est surtout vrai pour la première demi-heure de jeu et l’on s’y fait toutefois assez vite. On regrettera tout de même l’impossibilité d’utiliser avec un PlayStation Move qui, associé a un Move Navigation Controller, aurait été beaucoup plus confortable.

far-point-image6-cm

FPS à l’ancienne

Du côté du gameplay, les amateurs de FPS nerveux risquent d’être déçus. Ne vous attendez pas en effet au dynamisme et à la nervosité d’un Riggs, Farpoint se révélant au contraire plutôt rigide et les déplacements ne pouvant se faire que de façon saccadée, probablement pour éviter les effets de nausée. On pardonnera toutefois une progression en couloir et la faible diversité des ennemis et des situations avec l’excuse d’une VR encore naissante mais quelques énigmes ou rebondissements inattendus auraient été les bienvenus. Reste que les 7 à 8 heures de Farpoint se laissent suivre agréablement et que le titre loin d’atteindre la perfection s’impose tout de même comme l’un des soft les plus sympathiques en réalité virtuelle. Au rayon des regrets, on notera au final une maigre rejouabilité et un faible contenu qui n’ajoute à l’aventure solo qu’un mode coopération assez anecdotique.

Farpoint
Date de sortie
17/05/2017
Genre
Shoot / Aventure
Editeur
Sony Interactive Entertainment Europe
Développeur
Impulse Gear
Boutique

Acheter Farpoint

Qualités
  • L'immersion réussie
  • Un jeu VR avec un vrai scénario
Défauts
  • Le gameplay un peu rigide
  • Un FPS finalement pas très original
VERDICT

Vraiment sympa

Farpoint a pour lui la réalité virtuelle qui en fait un titre quasi incontournable pour les possesseurs de PSVR. Mais si l'immersion est réussie le soft n'en reste pas moins un FPS de maigre qualité qui manque d'originalité. Un must have tant que la concurrence n'a pas débarqué.

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.