Test – Fallout 4

Annonce surprise de l’E3 2015, Fallout 4 est enfin disponible pour le plus grand plaisir des fans de la série. Verdict !

Bienvenue dans le Commonwealth

Moins inspirée que pour les 2 précédents opus, l’intro s’est déjà quasiment entièrement dévoilée à ceux qui ont suivi les différentes conférences de l’éditeur ou visionné les trailers du jeu. On notera tout de même qu’elle propose une création de personnages beaucoup plus poussée et originale que par le passé. Ceci étant fait, notre nouveau bac à sable post-apocalyptique nous invite à découvrir un monde au design général plutôt réussi mais qui nous a semblé un peu trop chatoyant pour un univers post-nucléaire. On sent qu’une guerre a eu lieu mais on n’a pas vraiment l’impression qu’il s’agissait d’un conflit atomique. De son côté, la carte mise à disposition n’est pas immense et on se rapproche plus ou moins de la taille de celle de Fallout 3. Toutefois, le contenu est encore une fois gargantuesque et le titre devrait vous occuper un long moment. A titre d’exemple, nous comptabilisons plus de 60 heures au compteur au moment du bouclage de ce test et il reste encore pas mal de choses à faire.

A mi-chemin entre FPS et stratégie

Au niveau du gameplay, Fallout 4 reprend le principe du SVAV, une sorte de FPS autorisant une pause semi-active. Ce système permet au joueur d’arrêter momentanément le temps pour cibler une partie précise du corps de son ennemi en échange de quelques points d’action. On notera au passage que le principe de pause a été légèrement modifié pour un système de ralentis permettant de mieux définir le moment propice à la validation de son attaque. Les puristes regretteront toutefois que ce système de visée fonctionne moins bien que par le passé et qu’aborder le titre comme un FPS classique fonctionne finalement beaucoup mieux. La principale difficulté du titre consiste dès lors dans la collecte des précieuses munitions et non plus dans une véritable stratégie de combat même pour les personnages les moins adaptés à l’utilisation d’armes.

Fallout 4 - Bande-annonce de lancement

Vous êtes quelqu’un de S.P.E.C.I.A.L.

Les habitués de la saga le savent, le développement d’un personnage dans Fallout repose sur un système de compétences appelé S.P.E.C.I.A.L pour Strength (Force), Perception, Endurance, Charisme, Intelligence, Agilité et Luck (Chance). Remanié pour l’occasion, le tout nouvel arbre peut paraître simpliste de prime abord, mais il est au final très bien pensé et permet la création d’un personnage sur mesure parfaitement adapté à votre façon de jouer. A chaque niveau gagné, vous obtiendrez un point de compétence qui vous permettra au choix d’améliorer l’une de vos caractéristiques ou d’investir dans l’une des 11 capacités liées à chacune de ces dernières. Bien entendu, si vous souhaitez acquérir les compétences les plus élevées, il vous faudra au préalable développer au maximum la caractéristique liée et atteindre le niveau minimal requis. Attention donc à bien réfléchir à votre évolution afin d’éviter de vous retrouver avec un personnage déséquilibré et particulièrement injouable.

Un monde vivant

Un autre point récurrent de la série réside dans l’interaction avec le monde environnant. Différentes factions qu’il vous sera possible de rejoindre au gré de vos envies peuplent ainsi l’univers de Fallout. Rallier ces dernières conditionne l’accès à un certain nombre de quêtes annexes malheureusement souvent assez redondantes. Ainsi les missions liées à la confrérie de l’acier vous demanderont généralement de nettoyer une zone ou de récupérer un artefact alors que celles des miliciens consisteront à nettoyer une zone (encore) ou développer une nouvelle colonie. On regrettera également que rallier une faction ne modifie plus nos relations avec les autres comme c’était le cas dans New Vegas notamment. De nombreux autres PNJ vous proposeront toutefois des quêtes plus originales et variées souvent même plus intéressantes que celles liées à l’histoire principale. Ces derniers pourront également vous rejoindre à l’occasion vous laissant libre de développer avec eux des relations amicales voire plus si affinités. Les fans regretteront peut-être au passage que Canigou (le chien figure emblématique de la série) nous soit imposé dès le début de l’aventure gâchant un peu le plaisir de le trouver par nous-mêmes. Les choix moraux enfin, font leur retour mais ont désormais uniquement pour conséquence de changer la conclusion de la quête et n’influent plus vraiment sur le monde environnant et son comportement. Dommage…

Construis-moi une colonie

La grosse nouveauté de Fallout 4 c’est de pouvoir construire et développer ses colonies qu’il faudra aménager, peupler et défendre. Un système de craft permet à cette occasion de recycler tous les objets trouvés afin d’aménager ses colonies à sa guise en construisant des barricades, nouveaux bâtiments, systèmes de défense ou divers mobiliers notamment. Sympa les premières minutes, on se retrouve finalement vite limité et beaucoup de joueurs se contenteront certainement de construire le strict minimum aux quêtes associées et au développement de leurs colonies. Car, s’il est possible de faire interagir les différentes colonies entre elles, on regrettera que Bethesda n’ait pas pensé à une fonctionnalité en ligne qui aurait permis aux joueurs d’échanger des ressources ou d’inviter leurs amis à visiter leur nouvelle création.

Fallout 4
Date de sortie
10/11/2015
Genre
RPG / Shoot
Editeur
Bethesda
Développeur
Bethesda
Boutique

Acheter Fallout 4

Qualités
  • Univers riche et travaillé
  • Possibilité de revêtir l'armure assistée
  • Nouvel arbre de compétences bien pensé
  • Durée de vie énorme
Défauts
  • Combats trop simplifiés
  • Choix moraux sans véritable conséquence
  • Système de craft rigolo mais finalement assez inutile
  • Plus proche d'un Fallout 3 que d'un New Vegas
VERDICT

Vraiment sympa

Passionnant et riche dans son contenu, Fallout 4 tiendra le joueur en haleine un long moment même si les habitués de la saga regretteront un retour en arrière le percevant plus comme un Fallout 3 nouvelle génération que comme un digne successeur à New Vegas !

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.