Test – Fairy Fencer F

Cross Edge, Agarest, Choujigen Game Neptune. Si vous êtes amateurs de RPG, ces noms-là vous évoquent forcément Compile Heart bien connu pour ces titres originaux. Cette fois-ci, c’est avec Fairy Fencer F, premier titre issu du label Galapagos RPG, que le studio tokyoïte fait son retour sur PS3. Sorti l’année dernière sur l’archipel nippon, ce nouveau RPG s’inscrit-il dans la lignée de ses prédécesseurs ? Nous allons le découvrir dans les prochaines lignes.

Go→Love & Peace

Jadis une bataille épique opposa la déesse au dieu maléfique. Ne parvenant pas à se départager, ils créèrent des armes divines nommées Furies afin de sceller leur adversaire. Malheureusement, aucun d’eux ne réussit à prendre le dessus et tous deux se retrouvèrent plongés dans un sommeil sans fin. Depuis cette bataille, une légende raconte que retrouver les armes divines dispersées dans le monde permettra à celui qui les collecte de réaliser l’un de ses rêves.

C’est ainsi que de nombreux aventuriers nommés les Fencer partirent à la recherche des Furies. Lorsque Fang, le héros de cette histoire, a retiré l’une de ces armes prises dans une pierre, il était bien loin d’imaginer que cela changerait son destin à jamais. Une chose est sûre : ce scénario a un petit goût de déjà-vu. Mais c’est justement l’intérêt du titre de Compile Heart. L’utilisation et parfois l’abus de clichés font la force de ce RPG car ils servent la progression de l’aventure. D’ailleurs il faut compter une quarantaine d’heures pour en venir à bout et voir l’une des trois fins que propose le titre. Une fois terminé, il est possible de remettre le couvert via la sauvegarde finale pour accéder à un new game plus. Cela permet de rejouer l’aventure et de découvrir éventuellement les autres fins, tout en conservant les éléments acquis lors du premier parcours, telle que notre niveau, les furies récoltées, etc. Toutefois, le titre ne propose pas d’augmentation de difficulté dans ce mode.

Dimension tripper !!!

Les habitués des titres de Compile Heart ne seront pas surpris de constater que Fairy Fencer F propose un système de combat similaire aux précédentes créations du studio. Nous retrouvons donc le combat au tour par tour, le système de combo et la transformation qui permet de booster les dommages infligés à nos ennemis. Cette transformation n’est possible que si la jauge de tension de notre personnage a atteint un certain seuil qui est terminé par la façon dont nous avons abordé l’ennemi avant le combat, les dégâts infligés à l’ennemi et les dégâts subis. Lors des combats, nous pouvons contrôler jusqu’à trois personnages.

Côté exploration, le titre ne permet de se balader librement que dans les donjons. Il n’est en effet pas possible de visiter la ville principale lorsque nous faisons des emplettes, récupérons de nouvelles missions ou suivons l’avancée du scénario. Pour en revenir aux donjons, ceux-ci sont relativement courts. Il sera par conséquent nécessaire de les parcourir plusieurs fois pour gagner suffisamment d’expérience pour espérer venir à bout des redoutables adversaires qui croiseront notre route. Cette séance de farming est également très utile pour collecter diverses ressources qui nous serviront soit à remplir des missions secondaires, soit à synthétiser de nouveaux objets chez le marchand.

Verdict

Qualités
+ la présence des doublages originaux japonais
+ la bande-son
+ Ethel

Défauts
– l’absence de sous-titres français
– l’absence de challenges en new game plus

Avis
Avec Fairy Fencer F, Compile Heart a une nouvelle fois prouvé que le studio sait proposer des RPG originaux.

Vraiment Sympa

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.