Test – Epic Mickey 2 : Le Retour des héros

Mickey fait ses débuts sur PS Vita aux côtés de son acolyte Oswald le Lapin Chanceux, et les deux compères n’ont d’autre ambition que de créer « la meilleure version portable des aventures de Mickey ». La barre était haute puisque leur aventure sur PS3 sortie l’an dernier avait reçu un accueil favorable. De plus, transposer un titre d’une telle envergure sur PS Vita apportait de nouvelles fonctionnalités, très appréciables mais exigeait aussi de faire quelques sacrifices. Alors, Mickey a-t-il perdu de sa magie ? La réponse dans ce test.

It’s a small small world

C’est le chaos total dans le monde de la désolation. En effet, le monde merveilleux et coloré auquel nous a habitué Disney laisse place ici à un décor de ruines, pâle, perturbé par de fréquents séismes. Justement, votre mission sera de redonner vie et de sauver ce monde, à l’aide de vos pinceaux, de votre peinture et de votre solvant. A cela s’ajoute la magie de la PS Vita et de ses fonctionnalités. En effet, il est beaucoup plus facile de parcourir les 37 niveaux du jeu à l’aide de l’écran tactile (viser avec les sticks est un calvaire dans ce jeu) et la fonction gyroscopique a également la part belle lorsque vous utilisez l’appareil photo. En jouant à ce jeu on assiste à un mélange des genres, ainsi, pour certains niveaux il emprunte à « Little Big Planet », pour d’autres à « Ratchet et Clank », et le résultat est convaincant !

Un Disney, un vrai !

Âmes sensibles s’abstenir, il se peut que vous retrouviez votre âme d’enfant en jouant au petit dernier de Disney Interactive. Tout d’abord, l’une des grandes forces de ce titre est qu’énormément de personnages Disney font partie de l’aventure : des balais magiques en passant par les trois petits cochons, c’est donc toute la famille que vous retrouverez et qui, de plus, est somptueusement doublée par les voix officielles ! Tantôt les cinématiques sont en trois dimensions, tantôt en 2D, à la manière des bons vieux dessins animés. Les références aux films et attractions Disney sont partout : dans les décors, les personnages, et que dire de cette bande son ? Les musiques sont parfaitement adaptées et accompagnent très justement aussi bien les phases de jeu que les cinématiques, qui prennent parfois une tournure de comédie musicale. Un narrateur vous accompagnera tout au long de l’aventure, tout est fait pour vous plonger dans la féerie, et ça marche !

Le monde de la désolation

La recette était presque parfaite, mais se voit entachée par de nombreux défauts qui, à terme, viendront diminuer le plaisir de jeu. A commencer par ceux qui n’ont jamais joué au premier opus, qui au début se sentiront un peu perdu et surpris. Pourquoi diable Dingo et Donald sont-ils des cyborgs ? Ajoutez à cela que les nombreuses quêtes font oublier la trame principale, ce qui fait que le scénario part quelque fois dans tous les sens. Côté technique, la caméra est parfois gênante, et les actions de Mickey bugées.

Verdict

Qualités
+ L’univers Disney parfaitement retranscrit.
+ Les cinématiques.

Défauts
– La trame principale parfois confuse.
– La caméra mal optimisée.

Avis
On prend plaisir à parcourir ce titre si et seulement si on aime Disney, d’autant plus qu’il est proposé à un prix abordable sur le Store (14,99€). Si vous l’avez en horreur ou que vous n’avez que peu d’intérêt pour cet univers, les petits défauts constants vous énerveront plutôt qu’autre chose.

SANS PLUS

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.