Test – Dragon Ball Xenoverse 2

Dragon Ball Xenoverse revient avec un second opus dans la continuité de l’épisode original. Le travail de Dimps et de Bandai Namco sur Dragon Ball Xenoverse 2 justifie-t-il que vous mettiez la main au porte-feuille ? Ou n’est-ce qu’un Dragon Ball Xenoverse 1.5 pour lequel vous devriez attendre qu’il soit disponible en occasion ?

Kamehame… ha mince, tout le monde l’a déjà écrit cet intertitre

On va aller droit au but et parler de ce qui fâche dans Dragon Ball Xenoverse 2. Premièrement, l’histoire principale est basiquement la même que celle du premier opus. Mêmes enjeux, mêmes méchants, mêmes combats fan service, mêmes enchaînements de séquences décousus… Bref, vous serez toujours amenés à rectifier les failles temporelles provoquées par Towa et Mira. Bien sûr, il y a quelques éléments nouveaux (personnages, nouvelles périodes…) qui se greffent à l’histoire principale mais vous aurez vraiment l’impression de refaire une nouvelle fois la quête principale de Dragon Ball Xenoverse. Si reprendre le système de failles temporelles était une évidence puisqu’à la base de la série Xenoverse, un petit effort sur l’histoire principale aurait été le bienvenu afin de surprendre un minimum ceux qui ont déjà sauvé l’univers. Bref, c’est assez paresseux de ce côté.

DragonBall_Xenoverse2__screen_04_Community Mag
DragonBall_Xenoverse2__screen_05_Community Mag

En parlant de paresse, elle devait également être présente lors de certaines réunions de travail puisque le jeu recycle pas mal d’éléments du premier épisode, n’a pas vraiment corrigé les problèmes de caméras (même s’il y a un léger mieux), les décors se régénèrent toujours après avoir été détruits et l’IA n’a pas vraiment gagné en autonomie et efficacité. Enfin, les temps de chargement sont nombreux et un peu longuets par moment (même s’ils ont été légèrement réduits avec la mise à jour 1.02).

Des heures de jeux en perspective

Bon, cette suite est loin d’être catastrophique, ne vous en faites pas. Le jeu est riche en contenu à collecter (tenues, techniques, objets, médailles…) et en quêtes annexes. Et sur ce point, les développeurs ne se sont pas foutus de nous. Il y a des quêtes secondaires à la pelle, en veux-tu en voilà et, cerise sur le gâteau, elles sont plutôt variées. Attention, vous allez vous battre encore et encore mais pas seulement et certaines d’entre elles apportent un peu de fraîcheur au gameplay du jeu. A cela s’ajoute des événements en ligne : combats entre joueurs, quêtes parallèles en solo ou à plusieurs (jusqu’à 3) ou des quêtes experts à faire de préférence à plusieurs (jusqu’à 6 joueurs) vu leur difficulté et leurs règles spécifiques. Il y a également de temps à autres des raids (qui sont annoncés sur le panneau d’affichage en anglais malheureusement, donc pour les horaires une petite vérif’ sur Google s’imposera) où des équipes de 6 joueurs sont amenées à combattre un énorme boss à la difficulté conséquente. Ce boss possède une barre de vie immense mais, à chaque combat d’équipe, elle s’affaiblira d’autant. C’est donc le résultat de tous les combats d’équipe de tous les joueurs de Dragon Ball Xenoverse 2 qui viendra à bout du boss du moment.

DragonBall_Xenoverse2__screen_03_Community Mag

Pour évoluer dans cet univers, le joueur atterrit à Conton City. Un lieu bien plus vaste que le précédent qu’il vous sera possible de parcourir, à pieds, en volant au bout d’un certain temps ou grâce à un véhicule. Conton City est vraiment plus varié et agréable à visiter.
Enfin, en terme de contenu, vous pourrez vous entraîner auprès du vieux Kaïo Shin ainsi que de plein de personnages de la saga Dragon Ball (de Krillin en passant par Buu ou Yamcha et bien d’autres). Le système d’entraînement a été revu et est bien plus sympathique maintenant. En parlant de choses revues, le système de grinding est toujours présent dans cet opus mais bien moins prononcé que dans le premier. Ce qui est une bénédiction.
Au niveau des graphismes, le jeu est correct. Rien de transcendant, il ne vous en mettra pas plein les yeux mais ça fait le job. Les musiques vont du sympathique au bof bof, limite agaçantes. Quant à la traduction anglaise à la synchro labiale à la ramasse, elle est correcte mais vous préférerez certainement le doublage japonais. Enfin le système de combat est plus ou moins le même que le premier même si on note quelques améliorations. Les combats sont quand même plus nerveux et restent toujours aussi accessibles, ce qui plaira à certains et beaucoup moins aux autres.

Dragon Ball Xenoverse 2
Date de sortie
28/10/2016
Genre
Action / Combat
Editeur
Bandai Namco Entertainment
Développeur
Dimps
Boutique

Acheter Dragon Ball Xenoverse 2

Qualités
  • Des combats plus nerveux
  • Conton City
  • Un contenu riche et varié
  • Gameplay simple et efficace
  • Plein de d'activités à faire
  • La durée de vie et rejouabilité du jeu
Défauts
  • Chargements nombreux et un peu longs
  • Les caméras qui partent encore en vrille parfois
  • La trame principale paresseuse
  • L'IA pas très éclairée
VERDICT

Vraiment sympa

Dragon Ball Xenoverse 2, s'il fait le minimum syndical pour une suite par certains aspects (recyclage de certains éléments, histoire principale...), est vraiment généreux en termes de contenus, quêtes secondaires, événements en ligne et grâce à Conton City. Vous passerez des heures à enchaîner les combats, remplir les quêtes annexes, à vous entraîner... Et vous y prendrez du plaisir grâce à une certaine variété des objectifs, un aspect grinding moins prononcé et des combats plus nerveux. En revanche, si vous n'aviez pas accroché au premier épisode, pas sûr que cet opus ne vous plaise, lui aussi.

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version editeur. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.