Test – Dragon Age Inquisition

L’univers des jeux de rôle est encore peu représenté sur la dernière génération de consoles. Alors quand un nouveau titre sort, c’est avec une attention toute particulière qu’on l’observe. Dragon Age Inquisition vaut-il le détour ? C’est ce que l’on va voir.

Tu es l’élu

Dans l’univers de Thédas plus rien ne va : une faille gigantesque déchire les cieux et un flot de démons s’en échappe. Pendant ce temps-là, les différentes ethnies et groupes politiques sont en conflit. Leurs querelles les aveuglent et ils ne remarquent pas le danger qui les guette. Par chance, un groupe faisant partie de l’Inquisition a l’ambition de lutter contre cette menace venue du ciel et va donc chercher des partenaires aux quatre coins du royaume. Notre héros se retrouve éjecté de cette faille avec un don unique : le pouvoir de la refermer et donc de sauver le monde. Oui rien que ça.
Comme dans presque tout RPG, on va pouvoir passer du temps à modeler dans les moindres détails notre personnage. On aura bien évidemment le choix du sexe, de la race (humain, elfe, nain ou Qunaris) ainsi que de sa spécialisation (guerrier, sorcier ou voleur).

Bienvenue dans la matrice

Au tout début du jeu, nous prenons le contrôle de notre personnage dans une cellule. La première chose qui saute aux yeux est la qualité très moyenne des textures – celles du sol notamment. Ce premier aperçu se confirmera plus tard avec la présence de clipping (objets apparaissant à partir d’une certaine distance) et la qualité des textures qui varie en fonction de la distance. Malgré tout, la qualité globale est correcte et la distance d’affichage est bonne, mais reste assez décevante pour une console comme la PS4. Petite précision : le jeu sur PC avec les options graphiques au maximum propose une qualité identique. On peut donc dire que la faute est due à un moteur graphique mal optimisé. Les différents effets visuels des sorts sont dans la moyenne, mais ils ne sont pas flamboyants.
Côté son, le jeu est en version française intégrale, mais préférez utiliser les voix originales qui sont mieux interprétées. L’ambiance musicale n’est pas marquée et nous aurions préféré plus de cohésion et d’harmonie lors des différents événements.

Skyrim + Farming = Dragon Age

Les quêtes principales sont intéressantes. Il nous faudra vadrouiller dans tout le royaume pour trouver des partenaires et mettre en place notre inquisition. Les différents protagonistes sont plutôt bien joués et nous sentons que le scénario a été travaillé. Mais attention, il n’est pas dit que tout le monde y accroche. On sent une note de Skyrim dans la façon dont l’histoire nous est racontée. On trouve d’ailleurs des ouvrages qui nous racontent l’univers dans lequel nous nous trouvons. Dommage que les textes de ces livres ne soient pas écrits comme si nous lisions un véritable livre dans Skyrim.
Les quêtes secondaires sont elles moins intéressantes. Elles consistent pour la plupart à récupérer un certain nombre d’objets pour les ramener à un PNJ, ou encore à transmettre des messages.
Il faut une quarantaine d’heures pour terminer l’histoire et une bonne centaine si on s’attache aux quêtes secondaires.

Des combats qui manquent de punch

Quand on joue à un jeu de rôle, les combats ont une place assez importante. Dans Dragon Age Inquisition aussi. Lors du didacticiel, un système de combat stratégique nous est fortement conseillé. A ce moment-là nous pouvons mettre le jeu en pause et nous déplacer au-dessus de la zone de combat avec une vue aérienne. Ainsi nous pouvons dire ce que doit faire tel personnage dans notre groupe. On peut aussi voir les différentes caractéristiques des ennemis. Une fois notre stratégie définie, le combat commence et se déroule plus ou moins de façon automatique. A nous de contrôler notre personnage, mais attention à ne pas se laisser surprendre par des ennemis qui arriveront souvent en grand nombre et par nos flancs. Leur intelligence artificielle est vraiment bien fichue. Cependant les combats donnent l’impression de manquer de vitesse, les plus nerveux d’entre vous risquent de s’ennuyer.

Verdict

Qualités
+ Univers riche et vaste
+ Création du personnage très poussée
+ Durée de vie
+ IA des ennemis

Défauts
– Mollesse des combats
– Ambiance musicale inexistante
– Qualité graphique décevante

Avis
Pour conclure, ce jeu avait beaucoup de potentiel mais il est gâché par beaucoup de petits manques qui rendent donc le tout sans grande saveur. On peine à faire corps avec notre héros et au monde qui nous entoure. Si vous êtes fan de The Elder Scrolls : Skyrim, faites attention, vous pourriez être déçu.

A l’occasion

2 commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Jayzmaki il y a 2 ans et demi

J’ai découvert cette série de RPG il y a un peu plus d’un an, et j’ai eu un vrai coup de cœur pour Dragon age : Origins. J’ai donc très vite acheté le 2, qui malgré quelques bémols était plutôt bien, et j’ai enchaîné avec l’achat de Dragon Age : Inquisition.

J’ai très vite était conquise par ce scénario où l’on incarne l’Inquisiteur, le dernier espoir de Thédas. Ce côté héroïque, magique, et combatif est réellement prenant. De plus, la personnalisation est un vrai plaisir, il y a vraiment beaucoup d’options, et il m’a fallut presque deux heures pour faire mon personnage tellement j’avais du mal à me décider.
Les zones à explorer sont immenses, surtout si l’on compare aux deux premiers jeux, et tous nous présentent un univers différents, que ce soit une vaste foret ou une montagne enneigée.
Par contre les combats ne représentent pas un réel défi, j’ai eu beau jouer avec une difficulté élevé, je n’ai jamais eu trop de mal à m’en sortir en fonçant dans le tas (j’ai du me servir à peine une ou deux fois de la caméra tactique). Et ce qui est aussi dommage, c’est que les musiques sont vraiment discrètes, alors qu’elles sont superbes.
Graphiquement je trouve le jeu beau, je l’ai testé sur PS3 et PS4, et il est clair que la version PS4 est nettement plus belle, c’est donc dommage pour les possesseurs de PS3, mais ça reste bien quand même.

Après plusieurs parties, je reste vraiment contente de ce RPG malgré quelques défauts, et j’ai hâte de voir un prochain Dragon Age voir le jour.

Adrien Sultra il y a 2 ans et demi

Salut Jayzmaki,
Pour avoir testé le jeu, je peux te dire que la caméra tactique n’est vraiment pas ma tasse de thé. Ca casse la dynamique des combats.

En tout cas merci pour tes différents commentaires très constructifs 🙂