Test – Defiance

Defiance est un projet cross-média issu de la collaboration entre la chaîne SyFy et le studio Trion. Proposant une aventure à la croisée entre le MMO et le jeu de tir à la troisième personne, ce projet ambitieux arrive-t-il à la hauteur de ces promesses ?

Tu seras bienvenue chez moi…

Il y a une trentaine d’années, les Votans sont arrivés sur Terre suite à la destruction de leur planète d’origine. Cet exode entraîna une guerre entre les 2 camps. Malheureusement, les armes utilisées par les belligérants ont provoqué des mutations génétiques et une terraformation de notre chère planète bleue. Bien des années après le début du conflit, un armistice fut signé entre les différents partis. Toutefois, les conflits perdurent dans le no man’s land qu’est devenu la Terre. C’est dans ce contexte que vont se dérouler les aventures de notre personnage. Il faut compter une vingtaine d’heures pour boucler l’aventure principale divisée en 5 chapitres. Une fois terminée, celle-ci peut être réinitialisée via un PNJ prévu à cet effet. Le titre propose également de nombreuses missions parallèles qui malgré leur côté répétitif prolongeront l’aventure, ainsi qu’un système de défis nommé « Poursuites ».

Defiance - Screenshot 1

I love the smell of Napalm in the morning

MMO oblige, Defiance ne néglige pas de proposer du contenu pour les amateurs de PvP. En effet, des cartes compétitives et un mode « Guerre de l’ombre » ont été prévus à cet effet. Les 2 cartes compétitives que propose le titre à l’heure actuelle permettent aux joueurs de s’adonner aux joies du match à mort par équipe de 6 ou 8 joueurs selon la carte choisie. Le mode « Guerre de l’ombre », quant à lui, s’avère être un mode attaque/défense pouvant accueillir jusqu’à 96 joueurs. Ce mode ne se déroule pas sur des cartes spécifiques, mais sur la carte principale. Ainsi, les participants à ce mode se retrouvent mêler aux différentes factions que l’on peut croiser en se baladant sur la carte, ce qui peut pimenter la partie. De plus, les joueurs ne participant pas à la bataille sont également visibles par les combattants, ce qui complique quelque peu la lisibilité des affrontements. Bien qu’à l’heure actuelle, le contenu PvP est plutôt maigre, les cartes compétitives s’avèrent plutôt sympathiques à jouer, tandis que le mode « Guerre de l’ombre » était plus intéressant sur le papier que manette en mains.

Defiance - Screenshot 2Defiance - Screenshot 4

Vous l’aurez compris, Defiance est avant tout un jeu orienté coopératif. À ce titre, il propose 7 cartes dédiées exclusivement à la coopération entre 4 joueurs. Une bonne entente entre les différents joueurs est de mise pour terminer chacune de ces cartes à la longueur et à la difficulté variées. En effet, les joueurs seront par exemple amener à couvrir l’un des leurs pendant que celui-ci active un appareil, à relever un camarade tombé au combat ou encore à combiner leurs efforts pour vaincre les différents boss. L’aspect coopératif est également mis en avant lors des retombées d’arche. Lors de ces événements qui apparaissent aléatoirement sur la carte, les joueurs sont amenés à œuvrer ensemble soit pour protéger une retombée soit pour la détruire. Toutefois il arrive que des joueurs perturbent le déroulement des choses en tournant autour de l’objectif à l’aide de leurs véhicules afin d’écraser les ennemis présents sur la zone, ce qui est particulièrement agaçant.

Il y a comme un os…

Comme tout bon MMO qui se respecte, créer un personnage signifie le personnaliser et lui choisir une classe. Malheureusement le choix offert aux joueurs est plutôt restreint. En effet, les amateurs d’éditeur de personnages devront se contenter du minimum syndical car le jeu ne propose qu’un nombre limité de choix pour chacun des quelques éléments de personnalisation de notre avatar. Concernant les classes, il est dommage de constater que la différenciation entre celles-ci soit juste limitée à l’équipement de départ de notre avatar, ce qui inclut la tenue et l’arme dont on fera usage au cours du tutoriel. Il aurait été intéressant que les classes influent sur les pouvoirs mis à la disposition du joueur au cours de l’aventure. Outre les pouvoirs, le titre permet aux joueurs d’utiliser des atouts renforçant certaines caractéristiques du personnage. Ces atouts sont à améliorer grâce à des unités d’EGO acquises chaque fois que le joueur gagne un niveau. Pour activer un atout, il faut avoir une case atout libre et le sélectionner dans le menu de configuration du personnage.

Defiance - Screenshot 3

La réalisation graphique s’avère être en deçà des standards du moment. Par ailleurs, le titre est loin d’égaler le précédent jeu de Trion, à savoir Rift. L’interface générale, autre déception du titre, est loin d’être ergonomique. En effet, le joueur passe beaucoup de temps à naviguer dans les menus et sous-menus tant ceux-ci sont peu évident à manipuler. À cela, il convient d’ajouter les soucis liés à l’inventaire. Au début de l’aventure, celui-ci est plutôt restreint. Le joueur doit donc passer beaucoup de temps à le vider de son contenu. Certes sa taille évolue en fonction de la côte EGO du joueur, mais un autre problème complique la gestion de celui-ci. En effet, la trop grande richesse au niveau de l’arsenal proposé impose des choix parfois regrettables. Par ailleurs, l’absence d’un coffre pour stocker les équipements importants renforce la déception qui peut résulter de ces choix. Enfin les différents bugs que le joueur peut rencontrer dans le titre pourront refroidir les ardeurs de certains. En effet, il arrive de temps en temps que des triggers ne se déclenchent pas lors d’une carte coopérative, ce qui oblige à l’abandonner en cours de route. Il arrive également que des éléments de décors apparaissent après que le joueur les ait percutés.

A la croisée des chemins

Défiance c’est également une série diffusée sur SyFy. Pour le moment, seule la série a une influence sur le jeu. La saison 1 étant déjà tournée, il faudra attendre l’année prochaine pour voir la réciproque, sous réserve que la première saison soit un succès médiatique. À l’heure actuelle, le lien entre les deux s’effectue via une série de défis associés à chaque épisode diffusé. Les défis font leur apparition le jour de la diffusion d’un nouvel épisode. Précédant le pilote de la série, le jeu a également proposé une mission épisodique dans laquelle les joueurs ont pu côtoyer Nolan et Irisa, les deux héros de la série. Malheureusement cette mission n’est plus disponible dans le jeu et aucune nouvelle mission épisodique n’a pour le moment fait son apparition.

 
On aime
+ Le système de défis
+ L’influence de la série sur le jeu
+ Les cartes coopératives

On aime moins
– L’interface générale du titre
– La gestion de l’inventaire
– La différenciation peu poussée entre les différentes classes

Verdict
Malgré quelques éléments en demi-teinte, la force de Defiance réside dans son aspect coopératif.

Vraiment sympa

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.