Test – Deadpool

Bien connu des fans de la Marvel qui attendaient son adaptation vidéoludique de longue date, Deadpool débarque enfin sur PS3. Mais le portage en jeu vidéo de l’anti-héros le plus loufoque de tous les temps est-il à la hauteur du comic d’origine ?

Un faux héros mais une vraie adaptation

Deadpool, c’est l’antithèse du héros : il est vulgaire, dangereux et agit pour son honneur personnel sans se soucier des dégâts collatéraux. Son rêve le plus cher est d’être reconnu comme héros et rejoindre la X-Force, le rassemblement de mutants qui sert et protège le monde contre la menace des supers vilains et il est prêt à absolument tout pour y parvenir ! Ajoutez à cela une schizophrénie prononcée et un ego démesuré et vous aurez une petite idée du personnage !

Deadpool - Screenshot 1

Pour ceux qui connaissent les comics, aucun doute, l’univers est parfaitement respecté. Attendez-vous donc à une bonne cure de rire ! Les vannes débiles fusent de tous les côtés et les situations décalées s’enchaînent les unes après les autres. Deadpool animé semble plus cinglé que jamais et le scénario est digne de ce que l’on a pu lire avec quelques adaptations pour le support vidéoludique ! Ainsi, si notre anti-héros dans sa version papier a conscience d’être un personnage de BD et s’adresse au lecteur, ici il a conscience d’évoluer dans un jeu et parle régulièrement au joueur. De nombreux clins d’œil à des jeux vidéo cultes parsèment également l’histoire ainsi que de bon gros clichés de notre quotidien de joueurs, absolument hilarants.

Un faux jeu et une réussite en demi-teinte

Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles donc … Mais manette en mains, c’est une toute autre histoire. Autant le dire tout de suite le jeu en lui-même est une catastrophe. Basé sur un principe de beat’em’all ultra classique, Deadpool souffre d’un gameplay fouilli axé sur un système de contres plutôt approximatif associé à des gunfights sans saveur. La difficulté est mal dosée et de nombreux bugs viennent régulièrement gâcher l’expérience comme une cinématique qui passe sans raison ou le jeu qui freeze. Lors du test sur les 8h environ que dure le titre, la PS3 a planté 5 fois … Le placement des checkpoints est également incompréhensible et le jeu vous fera régulièrement reprendre au milieu d’une session plutôt qu’avant ou après la dernière cinématique.

Deadpool - Screenshot 2

Comme le héros éponyme, Deadpool nous présente deux facettes distinctes : le respect de l’univers et la parfaite adaptation scénaristique qui en font un must-have pour tout fan qui se respecte et une réalisation catastrophique qui le relèguera au rang de navet vidéoludique pour les autres.

 
On aime
+ Le côté complètement barré du titre

On aime moins
– Le gameplay catastrophique
– Les bugs omniprésents

Verdict
Les fans seront conquis mais préfèreront attendre de le trouver à petit prix.

Enervant

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.