Test – DC Universe Online

Fan des super-héros aux couleurs flashy et aux collants moulants, adeptes des super-vilains au maquillage dégoulinant et à l’esprit machiavélique, l’heure est venue pour vous de réaliser un rêve depuis trop longtemps inassouvi.
DC Universe Online est disponible, et avec lui, l’occasion de mener une double vie ; celle d’un super-humain votre pad entre les mains, et d’un être humain ordinaire le reste du temps (si vous en trouvez encore) !

 
Au bal, au bal masqué ohé ohé !
Tout commence par la création de votre super-personnage, avec des possibilités de personnalisation très complètes. Vous pouvez lui donner l’apparence d’un humain, d’un alien, d’un robot… Il en sera de même pour le costume. Les choix sont quasi-infinis. Vient ensuite le choix de votre mode de déplacement, de votre pouvoir, puis de votre arme principale.
Une fois votre super-avatar façonné selon votre goût, il vous sera demandé de lui choisir un mentor. Circé, Le Joker ou Lex Luthor du côté des vilains, Superman, Batman ou Wonder Woman du côté des gentils. Sachez que vous ne pourrez pas incarner (sauf lors du mode « Légendes ») ces super-stars de l’univers DC mais que vous les côtoierez tout au long du jeu.

playstation magazine playstation magazine

 
J’ai les phalanges qui me démangent…
Une fois votre panoplie soigneusement sélectionnée, vous êtes lancé dans le jeu. La première mission qui fait office de didacticiel vous place dans un vaisseau ennemi duquel vous allez devoir vous échapper.
Les missions suivantes vous amèneront à arpenter les villes de Gotham City et de Metropolis. D’autres quêtes bien spécifiques nommées « Alertes » vous dirigeront vers d’autres lieux cultes de l’univers des DC Comics. Ainsi la Zone 51, Smallville, Gorilla Island… feront l’objet d’interventions spéciales.

Vous pouvez très bien mener vos missions seul ou accompagné, c’est au choix. Si vous vous sentez suffisamment puissant pour affronter Gorilla Grodd, Harley Quinn, Bane, Lex Luthor avec vos super-facultés, rien ne vous en empêche, mais sachez que certains ennemis vous donneront du fil à retordre. Si vous souhaitez créer votre ligue, rien de plus simple, et la création de cette dernière ne vous prendra que quelques secondes.

playstation magazine

A chacune de vos missions, vos buts à atteindre apparaissent à la droite de votre écran, vous permettant ainsi d’avoir un œil sur l’avancée de votre mission. Dans le même esprit, un indicateur sur votre super-radar de poche vous indique le lieu de votre objectif, ce qui évite de passer de nombreuses minutes à chercher où se trouve la zone de super-castagne, ou l’entrée d’un bâtiment. Au fur et à mesure de votre progression et des points d’expérience acquis, vous débloquerez des points de pouvoir ou de compétences qui vous permettront de déverrouiller de nouvelles super-aptitudes. Très rapidement, votre personnage sera capable de coups phénoménaux qui ne laisseront que peu de répit à vos adversaires.
Pour ajouter un peu de diversité à l’ensemble, des courses sont disséminées ici et là et ajouteront un challenge supplémentaire si vous souhaitez prouver que vous êtes le roi de la vitesse.

 
Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une g***le d’atmosphère ?
Graphiquement, le jeu remplit parfaitement son rôle pour un MMO. L’univers des DC Comics est totalement respecté et le sentiment d’être projeté à l’intérieur d’un comic-book est bien là. Les villes sont immenses et leur modélisation est très réussie. Les rues sont vivantes, les passants vaquent à leurs occupations ou fuient s’il y a du grabuge dans le coin. Chaque ville possède son ambiance et son identité propre. Ainsi Metropolis est baignée de soleil, les rues sont lumineuses, l’architecture est moderne avec ses buildings gigantesques bâtis de verre et d’acier.
Gotham City est à l’inverse plongée dans la nuit, sous un ciel couvert qui laisse entrevoir la lune. Dans le ciel, nous apercevons le bat-signal. Les rues sont sombres et sales, les bâtiments vétustes, un sentiment d’insécurité règne.

playstation magazine

Les combats sont dynamiques et les combos sont plutôt simples d’accès avec des combinaisons d’appuis longs ou courts sur les touches. Les différents pouvoirs s’activent grâce aux gâchettes L2 et R2 associées à une touche. Si malgré tout ça, vous n’arrivez pas à bout de vos adversaires, sachez que vous pouvez vous saisir de différents objets afin de les envoyer sur vos ennemis. La familiarisation avec les commandes, plutôt intuitives, se fait avec une facilité déconcertante.

Du côté de la bande son, vos super-aventures sont accompagnées de musiques d’ambiance plutôt réussies. Les dialogues sont intégralement en français et les fans des comics animés seront heureux de retrouver les voix françaises de certains personnages.
Le seul bémol concernant ce domaine vient d’un bug assez récurrent. Il n’est pas rare que les voix disparaissent en cours de jeu, privant ainsi le joueur de dialogues venant approfondir la trame du scénario du jeu. Parfois, le son se met à ressembler à un disque passé au ralenti, tournant en boucle… ce qui constitue le gros point noir du jeu, en espérant que SOE trouve une solution rapide à cette véritable gêne.

playstation magazine playstation magazine

 
La bourse ou la vie !
Reste avant de conclure, à aborder la brûlante question de l’abonnement. A l’achat du jeu, vous bénéficierez d’un code vous permettant de jouer gratuitement pendant 30 jours. Une fois écoulés, vous allez devoir vous acquitter d’un abonnement si vous souhaitez poursuivre vos super-pérégrinations (se référer à l’encart pour les formules d’abonnement).
De plus, les développeurs promettent de nouvelles missions chaque mois, ainsi qu’une mise à jour conséquente au niveau du scénario chaque trimestre. De quoi renouveler l’expérience et voir de quel côté la balance du bien et du mal va pencher.

 
Le mot de la fin ?
DC Universe Online est une véritable réussite pour le premier MMORPG de la PlayStation 3. Le plaisir de jeu est là et il est difficile de lâcher le pad une fois l’aventure commencée. Tous les ingrédients sont réunis pour vous fournir une immersion absolue dans l’univers des supers. Que vous choisissiez de faire le bien, ou d’œuvrer pour le mal, vous ressentirez rapidement un réel sentiment de puissance entre vos super petits doigts.

 
LES PLUS
+ Personnalisation de l’avatar
+ Respect de l’univers DC Comics
+ L’accessibilité des commandes

LES MOINS
– Bugs sonores très gênants

APPRECIATION GENERALE
DC Universe Online est une véritable réussite pour le premier MMORPG de la PlayStation 3. Le plaisir de jeu est là et il est difficile de lâcher le pad une fois l’aventure commencée. Tous les ingrédients sont réunis pour vous fournir une immersion absolue dans l’univers des supers.

PLAISIR DE JEU
16/20

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.