Test – DanceStar Party Hits

Tous les ans, les jeux musicaux affluent à la période des fêtes de fin d’année. Sony ne loupe pas le coche et nous gratifie encore cette année d’un nouveau DanceStar Party, Hits cette fois. Même nom, même recette, la formule a-t-elle évolué ? Réponse en quelques lignes.

On prend les mêmes et on recommence

DanceStar Party Hits nous invite à reproduire, PlayStation Move en main, les chorégraphies qui défilent à l’écran sur fond de musiques variées. Des icônes explicites défilent à l’écran pour nous permettre d’anticiper les mouvements à venir et les paroles des chansons s’affichent pour que l’on puisse donner de la voix. En fonction de la précision et de la régularité des mouvements, des points sont alloués au joueur qui remplit des étoiles servant à définir le score final.
Destiné avant tout aux amateurs de party games musicaux et aux joueurs souhaitant enrichir leur tracklist de 40 nouveaux titres, DanceStar Party Hits reprend non seulement le nom de son prédécesseur, mais aussi la recette, tout comme ce fut le cas pour SingStar.
En effet, dès les premières minutes, nous avons la sensation de nous retrouver devant le même menu que l’an dernier et nous allons vite voir que c’est bel et bien le cas.

DanceStar Party Hits - Screenshot 1

Au niveau des modes de jeu, DanceStar Party Hits propose de danser en solo ou en duo (en mode combat ou partenaire de danse), d’enchaîner les titres sans fin et de calculer sa perte de calories pour les amoureux de fitness. Alors que les débutants pourront « intégrer » une école de danse permettant de se perfectionner sur un couplet ou un refrain, les créatifs retrouveront une fois de plus la possibilité de créer leur propre chorégraphie.
Côté multijoueur, uniquement en local, le jeu peut accueillir de 2 à 20 joueurs. Les duos resteront sur le traditionnel mode combat ou partenaire de danse, alors que les plus nombreux devront passer en mode fête qui propose d’organiser une soirée en un tour de Move.

La détection de mouvements est assez correcte si on oublie les moments où la PlayStation Eye perd de vue le Move sans trop savoir pourquoi, l’interface est claire et la possibilité de se revoir en pleine action via des photos ou des vidéos est plaisante. Notez qu’il est une nouvelle fois possible d’enregistrer ses photos et vidéos pour ensuite les partager sur Facebook et Twitter.

DanceStar Party Hits - Screenshot 2

Alors, on danse ?

En ce qui concerne la tracklist, on ne peut pas dire que Sony ait fait de gros efforts. La majorité des 40 titres inclus dans le jeu n’ont pas eu un très grand succès en France et le nombre de véritables Hits est bien trop limité. C’est quoi le nom du jeu déjà ?
Bien sûr, tout le monde reconnaîtra la « Lambada » de Kaoma ou « Rasputin » de Boney M, mais tout le monde ne s’enthousiasmera pas sur « Mama Do The Hump » de Rizzle Kicks, « I Need A Dollar » d’Aloe Blacc ou encore « Paper Planes » de MIA. Bref, une liste de morceaux bien trop orientée R’n’B qui ne convient pas à un jeu de danse grand public. De plus, les stars comme Nicki Minaj, Lady Gaga ou encore Gwen Stefani, ne nous offrent pas leurs meilleurs titres, loin de là.

Décevant au niveau des titres, le jeu l’est tout autant en terme d’innovation. DanceStar Party Hits est un simple copier/coller de l’épisode précédent, plaçant le soft dans la catégorie des add-on. On y retrouve tout d’une année sur l’autre : présentation, modes, jouabilité…

 
On aime
+ Pas grand chose

On aime moins
– Le manque de nouveauté
– La tracklist

Verdict
Accessible, DanceStar Party Hits souffre d’un manque cruel d’innovations et d’une tracklist pas du tout adaptée au grand public. La concurrence n’en fera qu’une bouchée pour les fêtes de fin d’année.

Prendra la poussière

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.