Test – Battlefield Hardline

Lorsque les créateurs de Dead Space s’attaquent à la série Battlefield, on oublie les champs de bataille pour les rues plus sûres de Miami ou de Los Angeles… ou pas.

Show Télé

Battlefield Hardline nous invite à incarner Nicholas Mendoza, un flic de Miami dans une aventure aux allures de série TV. On retrouve ainsi 10 chapitres sous forme d’épisodes commençant chacun par un traditionnel « Précédemment dans… ». Si le début un peu classique s’annonce plutôt bien, l’histoire bascule malheureusement dans le ridicule « clichéesque » et semble puiser dans le meilleur du pire des séries policières américaines. Absolument chaque événement est prévisible à des kilomètres à l’avance et le tout est soutenu par des dialogues ridicules à souhait voire, ce qui est pire encore, complètement contradictoires ! Au niveau graphique, le très beau côtoie l’extrêmement laid et le tout est parfaitement inégal laissant à certaines zones du jeu un aspect « pas fini ». On regrettera également une bande sonore particulièrement buggée avec une musique dynamique qui pourrait être sympa mais ne marchant malheureusement pas très bien !

Un mode solo repensé

Au rayon des nouveautés, Hardline repense complètement le gameplay de la série pour lui offrir une orientation plus axée vers l’infiltration. Le level design offre ainsi plusieurs chemins à explorer et le radar se voit équipé de cônes de vision à la Metal Gear. Les ennemis peuvent être attirés vers une zone précise en sacrifiant une munition. On peut ainsi les contourner discrètement. Libre à vous de les assommer ou de les arrêter en brandissant votre carte de police. Bien entendu cette dernière option a plus de chance de vous faire repérer et ne fonctionne pas si vos ennemis sont trop nombreux. Bien que très sympa, cette nouvelle orientation souffre toutefois d’une IA affligeante qui offre au titre une facilité déconcertante même dans les niveaux de difficulté les plus élevés. Pour un peu de challenge on préférera finalement « foncer dans le tas ». On notera également l’apparition d’enquêtes facultatives qui apportent quelques infos sur le background. On regrettera cependant qu’elles ne soient pas plus poussées mais elles ont le mérite de donner un semblant d’intérêt à la recherche des collectibles du jeu.

Et le multi dans tout ça ?

Véritable nerf de la série, le multijoueur de Hardline propose les traditionnels conquêtes et matchs à mort accompagnés de modes originaux qui lorgnent vers des séries comme Counter Strike ou Payday. Les modes Sauvetage et Contrats sont ainsi axés vers la protection ou la récupération d’otages. A noter que chaque mort dans l’un de ces modes est définitive rendant les parties particulièrement stratégiques. Plus médiatisés, les Braquages et Argent Sale vous invitent à jouer aux flics et aux voleurs dans des missions de vol ou de récupération d’argent. Plus originales, les poursuite infernales font la part belle aux ingénieurs et représentent une sorte de domination où les points à capturer et protéger sont des véhicules dont un membre de l’équipe peut prendre le contrôle. Au niveau des serveurs, la stabilité et la fluidité des parties nous ont semblé bien meilleures que sur Battlefield 4. De même, le matchmaking semble beaucoup plus réactif. Cela se paie cependant par des graphismes bien en-dessous de ceux auxquels nous avons été habitués, même dans Battlefield 3. Enfin, si la taille réduite des maps pourra surprendre les habitués de la saga, elles nous ont semblé beaucoup mieux optimisées pour des parties à 24 joueurs que celles de BF4 où l’on pouvait passer un temps certain avant de localiser l’adversaire.

Verdict

Qualités
+ Une nouvelle orientation rafraîchissante
+ La stabilité des serveurs
+ La taille des maps plus agréable pour des parties à 24 joueurs

Défauts
– Le solo toujours aussi inutile
– Des graphismes en deçà des précédents épisodes

Avis
Comme d’habitude, Battlefield brille principalement par son multi ! La taille réduite des maps et une meilleure stabilité des serveurs rendent d’ailleurs selon nous les parties de Hardline sur PS3 plus intéressantes que celle de Battlefield 4 sur le même support. A condition que vous ne soyez pas trop regardant sur les graphismes.

Sans Plus