Test – Agony

Les jeux à frissons qui font monter l’adrénaline au fond de nous ne sont pas légion. Nous pouvons compter les deux Outlast ou encore Resident Evil VII qui fut une bonne réussite. Alors quand on voit arriver Agony et son univers on ne peut plus malsain et glauque, on se dit qu’on va devoir avoir le cœur bien accroché !! C’est donc parti pour une descente aux enfers à travers ce test.

Plus bas que terre

L’histoire qui nous est contée dans Agony est simple. Nous incarnons un mort qui après une très longue chute libre arrive à l’entrée des enfers. Le décor ne fait pas dans la demi-mesure. Nous marchons littéralement sur des ossements géants avec encore des bouts de chairs qui pendouillent ici et là. Nos pas font un bruit particulier à mesure que nous marchons sur ces éléments organiques en putréfaction. L’immersion est d’autant plus grande que nous sommes en vue subjective. Si nous regardons vers nos pieds nous voyons que nous sommes pieds nus avec pas ou peu de peau. On doit réellement faire peur à voir.

Agony PS4 Screenshot 01

Notre but est de rejoindre la déesse rouge, elle obnubile tous les morts qui croisent notre route. Morts qui sont plus des martyrs qu’autre chose. Ils sont tous avec un sac sur la tête. Si nous leur retirons ils prononceront des phrases qui n’ont pas toujours de la logique. Mais ces martyrs auront au moins la bonté de nous aider en cas de « mort » de notre personnage. En effet, notre personnage étant déjà mort, nous avons en fait conservé notre enveloppe charnelle. Et en cas de perte, nous avons quelques secondes pour trouver un martyr dans les environs et ainsi pouvoir continuer notre aventure… sous peine de fin de partie et d’un retour au dernier point de contrôle.

Les sombres enfers

Pour profiter pleinement de l’ambiance du jeu, il est fortement conseillé de jouer dans le noir complet et avec un casque sur les oreilles.
Pourquoi dans le noir ? Ce n’est pas pour être encore plus dans l’ambiance, mais pour arriver à voir quelque chose à l’écran. L’univers est sombre ! C’est le plus sombre auquel nous ayons pu jouer. Il est vraiment difficile de voir où nous allons et ce même quand nous trouvons une torche. On peut ruser en augmentant au maximum la luminosité dans les options du jeu, mais cela reste malgré tout pénible.

Agony PS4 Screenshot 02

Agony ne va pas vous aider ou très peu. Rien ne nous est expliqué sur ce que nous devons faire. En guise d’exemple, au tout début du jeu, la toute première séquence, il nous faut ouvrir une porte. La seule chose que nous ayons à disposition est une torche que l’on peut récupérer dans un braséro. Une fois la torche en main, on fait le tour de la « pièce », on constate qu’il y a quatre cranes, trois enflammés et un qui ne l’est pas. Nous avons donc tenté d’allumer le dernier crâne, mais en vain. Il fallait en fin de compte retourner devant la porte pour avoir accès à une cinématique qui nous fait lâcher la torche dans un trou.
Avouez qu’il y a plus explicite.

La suite est assez similaire, mais sachant que nous voyons rien ou presque ce n’est qu’à tâtons que nous avançons dans un dédale de couloirs avec de multiples embranchements.

C’est donc là que nous avons décidé d’arrêter les frais pour lâcher la manette.

Agony
Date de sortie
29/05/2018
Genre
Horreur
Editeur
Ravenscourt
Développeur
Madmind Studios
Boutique

Acheter Agony

Qualités
  • Le level design (à condition d’être ouvert d’esprit)
  • L’ambiance sonore
Défauts
  • Visibilité quasi nulle
  • Techniquement décevant
  • Assez difficile
  • Gameplay très rigide
VERDICT

Prendra la poussière

Agony dispose d’un level design extrêmement original, qui pourrait être plaisant à jouer si seulement le jeu était moins rigide, avec une meilleure lisibilité de notre environnement et pourquoi pas une carte afin de s’y retrouver. Techniquement le jeu a pendant quelques jours souffert de déchirement de l’écran (tearing), heureusement corrigé avec une mise à jour. Cependant il reste des textures grossières où que l’on regarde. Ce jeu n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains, les scènes sont hyper trash, gore et par moment malsaines (enfant morts). Agony aurait pu être un excellent jeu, mais tous ses défauts nous frustrent et ne nous donnent qu’une envie : poser la manette et passer à autre chose.

A propos des notes du Community Mag
Test réalisé à partir d'une version commerciale. Les images de ce test sont fournies par l'éditeur.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.