Star Wars Battlefront : infos, date de sortie et trailer

Voilà maintenant dix ans que Star Wars : Battlefront 2 est sorti sur PlayStation 2 (PC, Xbox et PSP) et il semble que cette année, Electronic Arts souhaite surfer sur la vague Star Wars avec la sortie du prochain film de J.J. Abrams prévu pour le mois de décembre. Mais intéressons-nous plutôt à ce reboot développé par DICE.
Star Wars : Battlefront a été présenté lors de la Star Wars Celebration par le producteur du jeu, Niklas Fegraeus, dans une version pre-alpha accompagnée d’un trailer assez bluffant. Ce fut l’occasion de découvrir que le jeu se déroulera entre l’épisode IV et VI (de la trilogie originale) et bien d’autres informations à son sujet.

Avant tout une expérience multijoueur

Le titre sera principalement axé sur le multijoueur et ne comprendra à ce titre pas de mode solo scénarisé. En effet, pour le studio, les missions que les joueurs pourront remplir seul ou en coopération (local en écran splité ou en ligne) remplacent le besoin d’avoir une campagne scénarisée. Le producteur Craig Mcleod précise que ces Star Wars Missions, indépendantes les unes des autres, seront liées au multijoueur, mais proposeront bien une expérience de jeu unique.
DICE a manifestement bien compris que le nerf de la guerre d’un FPS était avant tout le multijoueur. Au lancement du jeu, il sera donc possible de prendre part à de gigantesques combats opposant jusqu’à 40 joueurs en ligne sur 4 planètes. Chacune comprenant au moins deux cartes de tailles différentes allant de la toundra gelée de la planète Hoth aux forêts luxuriantes d’Endor. Bien sûr d’autres viendront s’ajouter dans des environnements inédits.
Si aucun de vos amis ne joue à Battlefront, DICE a ajouté le « Partnair System », qui permet de choisir… un partenaire. Si ce dernier a moins avancé dans le jeu que vous, il aura accès aux armes, outils et vaisseaux que vous avez débloqués.

FPS ou TPS ? A vous de choisir !

Star Wars : Battlefront sera un pur shooter dans lequel il sera possible de passer librement de la première à la troisième personne – et inversement – lorsque vous incarnerez un soldat. On nous a d’ores et déjà confirmé que Boba Fett et Dark Vador seraient jouables, mais en fonction du mode de jeu choisi, bénéficiant chacun des aptitudes qui les caractérisent. Vador pourra par exemple étrangler ses ennemis, et se battre au sabre laser ! De nombreux véhicules terrestres et aériens tels que les AT-ST, les TB-TT, les Speeder bikes, X-Wings ou encore les Chasseurs TIE seront également jouables. Oui, car Battlefront proposera aussi des combats spatiaux opposant les vaisseaux désormais cultes de la série.

La technique au service de la galaxie

En 1983, Tomlinson Holman et George Lucas créaient une petite révolution dans le milieu de l’ingénierie du son, en créant, pour Le Retour du Jedi, le THX. En 2015, Star Wars : Battlefront sera le premier jeu en Dolby Atmos offrant un son 3D pour une meilleur immersion du joueur. Il faut savoir que DICE a bénéficié de l’appui de Lucasfilm et a donc eu accès aux sons créés pour les films Star Wars.
Star Wars : Battlefront tourne en 60fps et bénéficie de très beaux effets de lumière grâce à la dernière version du moteur Frosbite et des techniques de photogrammétrie et de PBR (Physically Based Rendering), déjà aperçues dans The Order : 1886 ou Assassin’s Creed Unity.
Pour ce qui est du trailer, celui-ci a été réalisé à partir du moteur de jeu et les modèles utilisés sont ceux du jeu.

Sortant un mois avant le film de J.J. Abrams, Star Wars : Battlefront n’aura pas de lien avec Star Wars : Episode VII – Le Réveil de la Force. Néanmoins, un premier DLC gratuit un peu particulier, La Bataille de Jakku, sera disponible le 8 décembre. Cette bataille se déroulant peut-être après la victoire des Rebelles à Endor aura des conséquences visibles dans Le Réveil de la Force.
Cette nouvelle itération de Star Wars : Battlefront 2 saura-t-elle être à la hauteur de l’original sorti en 2005 ? On l’espère, réponse le 19 novembre prochain.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.