Preview – The Order : 1886

L’une des prochaines grosses exclusivités de la PS4 n’est autre que The Order : 1886. Attendu pour le 20 février 2015 et développé par Ready At Dawn (principalement connu pour ses portages de la licence God Of War sur PSP), le jeu a suscité lors de ses diverses présentations de l’enthousiasme mais aussi du scepticisme au niveau du gameplay, certains craignant que ce dernier ne soit un peu trop générique. Un TPS parmi d’autres ? Quelles sont nos premières impressions ?

C’est le bordel dans l’univers de l’Ordre

Dans un univers mélangeant époque victorienne et technologie futuriste : Lafayette, Galaad, Perceval et Ygraine (l’élite de l’ordre des Chevaliers) luttent contre des êtres monstrueux dans un 19e siècle alternatif au sein de la ville de Londres. Dans cette uchronie, personnages historiques connus (comme Tesla), lieux symboliques de Londres (White Chapel, Crystal Palace…), factions rebelles et créatures inhumaines se côtoient. Si, a priori, on pensait évoluer dans un univers steampunk à la Dishonored, il n’en est rien d’après les développeurs qui réfutent cette affirmation. Mais bon, franchement le style visuel semble quand même plutôt proche.

Prenons les armes !

Graphiquement le jeu est vraiment beau. Les textures sont riches et détaillées, la direction artistique est réussie et le jeu est fluide. Il n’y a rien à lui reprocher à ce niveau-là. Au contraire. Le titre nous laisse un souvenir agréable lorsqu’on s’y essaye. Mais comme l’aspect couloir était prépondérant dans la portion du jeu à laquelle nous nous sommes essayés, c’est un peu ce qu’on en attendait.
D’ailleurs, le passage auquel nous avons pu jouer est déjà connu. C’est exactement celui qui nous a été dévoilé dans la première séquence de gameplay révélée par PlayStation quelques mois auparavant de manière plus ou moins forcée (Ah la la ! Les fuites). Si vous l’avez raté et que vous voulez le voir ou le revoir, vous pouvez facilement la retrouver sur Youtube.

Au niveau du gameplay, le titre est un jeu d’action de type Third Personnal Shooter (TPS). Il vous faut tirer sur les ennemis, vous mettre à couvert et avancer une fois la vague d’adversaires terrassée. Du grand classique en somme, manette entre les mains. L’originalité vient des armes avec par exemple le Thermite Rifle qui envoie des balles d’oxyde de fer et d’aluminium qui explosent au contact des ennemis ou d’un élément du décor créant un nuage que l’on fait exploser grâce à un tir secondaire qui lance une fusée éclairante. Lors des échanges avec les adversaires, c’était très plaisant à réaliser et cela apportait une petite touche d’originalité bienvenue. Si la plupart des armes sont du même acabit, cela pourrait être intéressant et apporter un peu de stratégie.

Si The Order : 1886 devrait briller de milles feux grâce à sa plastique, nous restons plus dubitatif quant à l’aspect couloir et linéaire du titre. A voir si le jeu n’est qu’un enchaînement de séquences « Pan ! Pan ! » ou s’il sait se renouveler tout au long de l’aventure, ou tout du moins nous captiver par son histoire jusqu’au bout. Si Uncharted y arrive, pourquoi pas The Order :1886.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.