Preview – Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Après le prologue Ground Zeroes (non, nous ne dirons pas démo payante) en guise d’apéritif un peu onéreux, Metal Gear Solid V revient avec l’épisode Phantom Pain qui fera office de plat principal. La vidéo de gameplay de l’E3 se déroulant en Afghanistan nous avait rassurés sur le potentiel de la série avec cette dimension open world finalement bienvenue et le gameplay fluide et plus moderne issu de l’opus Ground Zeroes. Pour cette gamescom, nous avons eu l’occasion de nous essayer à une séquence inédite.

1984, 9 ans après

MGS V : Phantom Pain se déroule en 1984, soit 9 ans après les événements qui se sont déroulés dans Ground Zeroes. Big Boss vient de sortir du coma et n’est pas au top de sa forme physique et mentale. Toujours décidé à concrétiser son projet d’armée libre des Diamond Dogs, il est amené à travailler avec Revolver Ocelot et Kaz Miller. Dans la vidéo de l’E3, c’est d’ailleurs ce dernier que Big Boss tentait d’exfiltrer d’Afghanistan.

On prend les mêmes et on recommence

Pour cette séquence inédite de 30 minutes qui nous avons vu à la gamescom, la vidéo nous a été présentée sur une bonne vieille PS3. Cette séquence de gameplay reprenait la base militaire et l’environnement du camp militaire basé en Afghanistan. C’est donc la même mission que celle de l’E3 mais jouée différemment et avec des événements inédits. Ainsi Big Boss a pris un nouveau chemin pour tenter cette fois une approche par l’ouest (gauche) où l’on y a croisé des loups et une chèvre vite endormie au pistolet tranquillisant et envoyée à la Mother Base par les airs.

Metal Gear Solid V : The Phantom Pain - Screenshot 1

Ensuite, Snake laisse tomber la nuit en fumant sur sa e-cig et pénètre sur le camp. Une fois sur place, il détourne l’attention d’un garde grâce au carton avec l’image d’une pin-up dessus avant de le surprendre et de l’assommer. Poursuivant son chemin, il se faufile entre les gardes en restant discret, en se cachant dans des poubelles et en évitant l’hélicoptère qui fait sa ronde braquant un projecteur au sol. Une fois l’objectif rempli, Big Boss rentre sur la Mother Base par les airs.

Mother Bases

Une fois arrivé sur la Mother Base, on se rend compte que celle-ci est occupée par des ennemis qu’il va falloir neutraliser et en évitant ou en détruisant les drones qui circulent dans les airs. Chose amusante : pour accéder au sommet d’une tour, il est possible d’utiliser le parachute ascensionnel pour faire s’élever un container placé à côté par exemple, se placer dessus puis sauter dans la direction souhaitée et ainsi atteindre l’endroit voulu. Une bonne méthode pour éviter d’utiliser les escaliers.

Metal Gear Solid V : The Phantom Pain - Screenshot 2

Mais la véritable surprise fut lors de la fin de la présentation. En traversant un endroit de la Mother Base, Big Boss est attaqué au lance roquette. Plus haut sur une tour au loin, derrière la fumée un autre Snake se dévoile. Nous n’étions pas sur notre Mother Base mais sur celle d’un autre joueur. Nous tentions donc d’infiltrer celle d’une autre personne. Il s’agit donc, lors de la partie sur la Mother Base, du multijoueur et de ce qu’il sera (au moins en partie) dans le jeu Phantom Pain. Et l’idée est plutôt bonne, si vous voulez notre avis. D’ailleurs, il sera apparemment possible de customiser son « Big Boss » mais rien n’est encore sûr.

Si la partie en Afghanistan de la présentation ne nous rien appris de véritablement nouveau (si ce n’est les délires de Kojima sur le carton plutôt fun), la session multijoueur sur la Mother Base d’un autre joueur qui doit vous empêcher de vous infiltrer sur sa base est une bonne idée et devrait être très intéressante à jouer. Plus qu’à mettre la main sur la manette pour voir si le potentiel s’avère bien exploité.