Preview – Battlefield Hardline

Après avoir épuisé tous les conflits mondiaux, les guerres modernes et futuristes, Battlefield s’attaque maintenant au crime organisé et la police. Avec Visceral Games (Dead Space) et DICE aux commandes accompagné du moteur Frostbite 3, Battlefield Hardline promet encore de nous en mettre plein les yeux, du moins, sur le papier. Manette en main, nous allons vous livrer nos premières impressions sur ce nouvel opus de la saga.

Jouons aux gendarmes et aux voleurs

Battlefield Hardline amène le joueur sur un tout nouveau terrain de jeu. Celui de la guerre contre le crime dans les rues de Los Angeles et Miami. Le joueur aura le choix d’incarner un flic ou un criminel. Peu de détails ont filtrés sur le mode solo mais EA a déclaré que l’expérience de Visceral Games en matière d’expérience solo permettra au joueur de plonger au coeur d’une histoire captivante rappelant l’ambiance des séries TV policières modernes… Pour ce premier contact, l’éditeur a souhaité montrer ce qui a toujours été le coeur de Battlefield : le multijoueur. Pour ce qui est du mode solo, nous avons eu droit à une présentation avec quelques détails.

Multijoueur : nouveaux modes, armes, véhicules et gadgets

Les modes de jeux disponibles sont pour l’instant au nombre de quatre, faisant s’affronter chacun une équipe de policiers contre une équipe de voyous. Avec « Heist », les voleurs doivent faire exploser deux coffres, récupérer l’argent et transporter le butin à un point d’extraction pendant que les flics essayaient des les en empêcher et de sécuriser le magot.
Dans « Blood Money », les choses sont un peu différentes. Le butin est positionner au centre de la carte et chaque équipe doit aller se servir pour ramener l’argent dans son propre camp. Chaque joueur peut choisir de piocher dans la cagnotte centrale, de rester proche de son coffre afin d’en assurer la sécurité, ou bien de dérober le magot du camp adverse.
Le mode « Hotwire » propose aux joueurs incarnant les forces de l’ordre d’arrêter des véhicules au cours de courses-poursuites tandis que le mode « Sauvetage », orienté e-sport, sera un mode 5 contre 5 dans lequel les joueurs devront escorter un otage face à 5 criminels.

Au niveau des classes, le joueur pourra choisir entre Operator, Mechanic, Enforcer ou Professional. Chacune dispose de ses propres spécificités à utiliser pour le bien de son équipe. Les véhicules seront toujours de la partie. Ainsi, nous avons pu tester les motos, les voitures, les fourgons blindés et même un hélicoptère afin de couvrir l’ensemble de la carte.
Les performances en jeu rapportent de la réputation qui permet de débloquer des améliorations temporaires, mais aussi du cash à dépenser pour optimiser son matériel. Le joueur pourra débloquer des gadgets comme une tyrolienne, un grappin tactique, un masque à gaz, un taser ou encore un bouclier d’assaut. La bonne nouvelle, c’est que les achats effectués sont permanents et peuvent être utilisés par n’importe quelle classe. C’est également valable pour les armes améliorées au maximum.

Solo : histoire et nouveautés

Dans le mode histoire de Battlefield Harline, vous incarnez Nick Mendoza, un homme à la recherche d’une personne issue de son passé. Le scénario nous promet d’être plus profond et captivant que les précédents opus. Dans la démo qui nous a été présentée, nous étions prisonniers des griffes ennemies et tentions de nous échapper de son camp. Sans en dévoiler plus sur le scénario, nous avons assister à l’assaut d’un avant-poste ennemi. Ainsi, il est possible d’aborder de différentes manières votre attaque : foncer tête baissée et tuer tout sur son passage ou marquer tous ses ennemis à distance et avancer de manière furtive.

En ce qui concerne l’approche furtive, le joueur pourra utiliser un taser pour éliminer discrètement l’adversaire ou jeter des objets pour faire diversion. Il sera possible de tenir en joue les ennemis afin de leur faire baisser leur arme et leur passer les menottes. Une feature qui reste en accord avec notre statut de flic, mais pas très logique quand cette option est utilisée dans un camp rempli d’ennemis. Autre chose intéressante, vous pouvez maintenant vous faire remarquer (provoquer l’ennemi exprès) pour qu’il vous tienne en joue et que vous leviez les mains en l’air. Une fois proche de vous (car l’ennemi avancera vers vous à ce moment là), vous pouvez retourner la situation en le prenant comme bouclier humain.

Levolution bon pour la franchise ?

Battlefield Hardline profite d’une des nouveautés apportées par Battlefield 4, à savoir le système Levolution. Cette feature fait évoluer la configuration d’une map en cours de jeu. Dans l’une des cartes que nous avons testé, une immense grue pouvant s’écrouler sur les immeubles, rendant alors impossible toute circulation sur une partie des rues mais ouvrant des accès dans les gratte-ciel. Avec Levolution, Visceral souhaite offrir plus d’une seule variation par map.

Pour ce que nous avons vu de Hardline, le changement d’univers enlève le bagou que pouvait avoir la série sur l’aspect multijoueur. Pour ce qui est du mode histoire, il semble plutôt sympa et moins bourrin que la plupart des FPS, nous avons été assez séduit par cette facette du jeu. On espère que cette prise de risque ne fera pas fuir les fans.

Battlefield Hardline est prévu pour début 2015 sur PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 et PC.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.