Aperçu – Assassin’s Creed Syndicate

Après une fuite et un changement de nom, le nouveau volet de la série Assassin’s Creed a officiellement été annoncé quelques semaines avant l’E3. Nous avons pu mettre la main sur le jeu durant la gamescom et incarner les 2 personnages principaux sur PlayStation 4. Impressions.

Nous sommes en 1868, dans un Londres Victorien, à la naissance du monde moderne en pleine Révolution Industrielle. Vous incarnez les jumeaux Assassins Jacob et Evie Frye, déterminés à mettre fin à la domination des nantis et à l’oppression des Templiers. Pour reprendre le contrôle de la ville, vous formerez votre gang afin de libérer le peuple de la pauvreté et de la corruption qui le gangrènent.

Au premier coup d’oeil, les graphismes ne sont pas au rendez-vous. Le jeu est en deçà de ce que nous avons pu voir dans les épisodes précédents. Il règne une atmosphère digne du film Gangs of New York avec son aspect jaunâtre mélangé à la vapeur et au métal. Le métro se construit et les rues sont bien plus larges afin d’accueillir une population plus importante mais aussi des diligences qu’il est possible de contrôler.

Assassin’s Creed Syndicate – Gamescom 2015 : Les Jumeaux

Tout d’abord dans la peau de Jacob, il nous a été possible de se balader librement dans une partie de la ville. Nous avons choisi de libérer un quartier afin de prendre en main les nouveautés de gameplay qui ont été adapté au nouvel environnement. Il est possible de conduire des calèches, vous livrer à des courses-poursuites avec celles-ci, vous battre sur le toit de ces dernières, mais aussi sauter de l’une à l’autre à tout moment. Ce moyen de transport est un idée intéressante qui devrait éviter de devoir recourir trop souvent au déplacement rapide.
L’ajout d’un grappin permettant à notre héros de monter plus rapidement au somment d’un bâtiment ou de passer d’un toit à l’autre sans se faire repérer, les couteaux pour faire tomber des plates-formes attachées à une corde, ou des bombes empoisonnées à jeter dans des braseros pour disperser l’explosion sur une distance plus large, sont autant de nouveautés, bien plus intéressantes qui enrichissent une fois encore le gameplay.

Du côté d’Evie, c’est la refonte totale du système d’infiltration et de combat, déjà présent dans Unity qui nous a surpris. Agréablement surpris il faut le dire. Le système de combat a été peaufiné pour laisser place à des affrontements bien plus fluides beaucoup moins permissifs. Il faudra maintenant avoir un timing parfait dans vos coups et vos contres pour espérer toucher votre adversaire. La présence d’armes à feu permet l’intégration de nouvelles séquences de mise à mort faisant parler la poudre, et s’intègrent parfaitement aux combats au corps-à-corps. Pour ce qui est de l’infiltration, Ubisoft a rajouté des mouvements facilitant le passage du héros d’une couverture à une autre, ainsi que la possibilité – à nouveau – d’attirer les gardes en sifflant ou d’utiliser les couteaux de lancer pour forcer l’ennemi à regarder un endroit précis.

Globalement, le jeu ne nous a pas vraiment convaincu, même si les ajouts sont appréciables et amènent un peu de fraîcheur au jeu. Se rapprocher de l’époque moderne enlève son charme à la série et les sorties annuelles commencent à se ressentir.

Assassin’s Creed Syndicate sortira sur PS4 le 23 octobre 2015.