Le PlayStation VR sur le banc d’essai

Voici deux semaines que le PlayStation VR est disponible à la vente. Nous avons donc eu du temps pour l’utiliser de plusieurs façons et nous allons en partager avec vous nos sentiments.

Le contenu de la boite

Il faut reconnaître que Sony a toujours un certain talent pour conditionner ses machines avec le plus grand soin et souci de l’esthétisme. Ouvrir la boîte du PlayStation VR, c’est comme faire face à l’inconnu. En effet, déballer une console de jeu ou un téléphone portable est plus fréquent. Ici, c’est le tout premier casque de réalité virtuelle de Sony, et le troisième tous constructeurs confondus.
Plusieurs petits compartiments sont donc répartis de façon très ordonnée. Chacun d’entre eux renferme des câbles et surtout l’unité de calcul et de traitement de l’image : le processeur.

Voici la liste précise du contenu de la boite :

  • 1 câble HDMI
  • 1 câble USB (micro USB – USB)
  • 1 bloc d’alimentation
  • 1 câble secteur
  • 1 paire d’écouteurs intra-auriculaires
  • 1 processeur
  • 1 lingette de nettoyage
  • 1 double câble HDMI (qui va du processeur vers le casque)
  • 1 casque PlayStation VR
  • 1 guide des branchements + livrets de garantie et autres brochures
  • 1 disque de démos
psvr-unboxing-cm

Sac de noeuds ou pas ?

La question qui vient rapidement en tête est : est-ce facile de tout brancher ? Ne vais-je pas m’y perdre ?
Heureusement, PlayStation a bien calculé le coup et nous propose donc un livret qui nous précise pas à pas les branchements à effectuer. Il faut savoir que les principaux câbles sont numérotés avec des pastilles. Donc il est impossible de se perdre. Dans notre cas, nous avons mis à peine cinq minutes pour tout relier. Tout s’est bien passé !

Il faudra néanmoins trouver une place pour ranger le casque. Il est conseillé de le ranger à l’abri de la poussière. L’envelopper dans un linge ou un sac peut le protéger facilement.

Et le jeu dans tout ça ?

En plus du disque de démos présent dans la boîte, votre PlayStation 4 va détecter automatiquement votre PlayStation VR et vous serez donc en mesure de profiter gratuitement du jeu The Playroom VR. The Playroom était disponible au lancement de la PS4 pour se familiariser avec la PlayStation Camera. Les petits robots sont de nouveau de retour pour une expérience en réalité virtuelle bien sympathique ! Ce jeu contient plusieurs mini-jeux allant soit d’un à deux joueurs, soit de deux à cinq. Dès que l’on passe à deux joueurs, l’un des deux joue sur l’écran de la télévision.
Les mini-jeux sont soit coopératifs, soit compétitifs. Ces différentes expériences sont très agréables et nous avons passé de bons moments.

psvr-image1-cm

Nous vous proposons également de consulter nos tests déjà parus de Tumble VR et de Until Dawn : Rush of Blood.

Pour conclure…

Ce qui est appréciable avec le PlayStation VR, c’est qu’il peut être utilisé comme second écran. En effet, il propose un mode cinéma qui permet de profiter de sa PS4 sans monopoliser l’écran principal.
A nous donc la joie de jouer comme dans un cinéma. C’est exactement cette sensation que nous avons une fois en train de jouer à un jeu non VR, ou pour tout simplement regarder un film. Trois choix nous sont proposés comme taille d’écran : petit, moyen et grand. Le premier est déjà de taille correcte, comme si vous étiez devant un écran de 130 cm, le second est déjà bien plus grand, et le troisième est tout simplement immense. Voir l’intégralité de l’écran sur la plus grande dimension est bien plus compliqué, et donc il nous faudra tourner un peu la tête pour tout voir.

D’un point de vue strictement technique, l’immersion que nous avons pu avoir dans les différents jeux est excellente. Il est impossible de se faire une idée du rendu sans l’avoir essayé. Et le décrire relève tout aussi du défi. Dans un jeu comme Tumble VR, nous sommes dans le jeu, on peut se pencher sur la scène de jeu comme si nous y étions ! Pour Batman Arkham VR, vous êtes tout simplement Batman ! Vous pouvez regarder autour de vous, d’un mouvement de tête vers vos hanches se trouvent vos armes. Les exemples sont nombreux et tous se rejoignent vers le même sentiment : nous sommes dans le jeu. Dévaler dans les rails de Until Dawn : Rush of Blood vous donnera l’impression d’être dans des montagnes russes.
Alors oui, l’écran AMOLED est certes de très bonne qualité (960 x 1080 pour chaque œil, donc 1920 x 1080 sur l’ensemble du champ de vison), mais l’effet de loupes des deux lentilles présentes dans le casque font que les pixels de l’écran sont un peu visibles. Notre vision s’y adapte au bout d’un certain temps, mais il est quand même nécessaire de le souligner. Faire des pauses fréquemment est tout aussi nécessaire.

psvr-image3-cm

Sachez enfin que pour profiter du PlayStation VR, il faut obligatoirement une PlayStation Camera (que ce soit l’ancien ou le nouveau modèle sorti en même temps que le casque). La caméra pour la PS3 n’est pas compatible.
Les PlayStation Move sont fortement recommandés pour un gain d’immersion, mais ne sont pas toujours obligatoires.

Pour les tarifs :

  • 400 € pour le PlayStation VR
  • 60 € pour la PlayStation Camera
  • 80 € pour une paire de PlayStation Move

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.