Donnez-nous votre avis sur Square Enix

Electronic Arts, Square Enix, Sony Computer Entertainement, Activision, Ubisoft, Konami, Take-Two Interactive, Koch Media… ne sont que quelques exemples parmi une foule d’éditeurs. En tant que joueurs, nous les côtoyons sans arrêt, nous les soutenons, nous les fustigeons mais sans jamais vraiment les connaître. Qui sont réellement ces éditeurs ? Quel est leur historique, leur origine ? Depuis quand existent-ils ? Quels jeux ont fait leur renommée ? Et surtout quelle vision avez-vous d’eux ?

Nous ne prétendrons pas révéler des scoops ou autres infos de-la-mort-qui-tue sur eux mais plutôt vous faire redécouvrir ces instances un peu abstraites qui donnent le « la » à notre loisir, cette industrie. Mais ce que nous souhaitons surtout, c’est connaître votre avis, votre vision de ces entreprises.

Après Ubisoft, nous allons nous intéresser à Square Enix.

Square Enix

L’éditeur japonais, connu pour son emblématique série Final Fantasy ou Dragon Quest selon sa préférence, a un parcours passionnant que vous découvrirez dans le prochain numéro. Mais en attendant et pour vous situer un minimum le sujet, voici quelques informations sur l’éditeur : fondé en 1975 et en 1983, Enix et Square(-soft) ont fusionné en 2003 pour former l’entité que l’ont connaît actuellement. Depuis l’entreprise est d’envergure mondial produisant des jeux tels que Deus Ex Human Revolution, les Drakengard, Hitman Absolution, les Kingdom Hearts, Tomb Raider, Kane & Lynch ou encore Star Ocean, sans oublier le récent Sleeping Dogs et le prochain Murdered : Soul Suspect. Enfin Square Enix regroupe plusieurs studios de développement très connus, notamment IO Interactive, Crystal Dynamics ou encore Eidos Montreal.

Final Fantasy VIITomb Raider Definitive Edition

Mais pour vous, les joueurs et joueuses qui êtes en train de lire cet article, à l’heure actuelle Square Enix c’est quoi ?

En avez-vous une image plutôt positive ou négative ? Et pourquoi ? Quelle est la qualité générale de leurs jeux d’après vous ? Quels jeux de l’éditeur vous ont marqué ? Si vous jouez depuis longtemps, que pensez-vous de l’évolution de Square Enix et de leur offre ? Vous semble-t-il proche et à l’écoute des joueurs ? Square Enix a-t-il encore l’aura de cet éditeur japonais phare de la fin du siècle dernier ou s’est-il trop occidentalisé ?

En bref, que pensez-vous de Square Enix ?

6 commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Cedric1361 il y a 4 ans et demi

Square Enix est pour moi une machine à rêve ! 😀
J’en ai une image très positive, car cette société nippone vie et travaille dans un modèle paternaliste basé sur l’esprit d’équipe, et toujours donner le meilleur de soi !
Ce qui s’en ressent dans leurs jeux !

Les jeux qui m’ont fait le plus vibrer sont FFVII (toutes versions), FFX, et FFXIV (v1 et ARR).

L’évolution de Square Enix dans leurs offres et assez étrange par contre.
Autant j’aime la vision que Naoki Yoshida donne à FFXIV, autant je n’aime pas les ajouts payants comme des tenues dans Lighning Returns, ou les petits jeux sur smartphones.
Pour ce qui est du smartphone, je trouve qu’ils n’ont également pas leurs place la dedans …
L’évolution du système ATB est entrain de prendre un virage étrange également …
Même si je préférais l’ancien, ne dit on pas qu’il faut évoluer ? 🙂

L’écoute des joueurs est nouvelle depuis l’echec de FFXIV v1.
Depuis A Realm Reborn (FFXIV v2) Naoki Yoshida a insuflé à Square Enix, l’idée d’écouter les fans, car au final ce sont EUX qui jouerons et donc achèterons leurs produits.
Je pense donc que Square Enix est sur la bonne voie en ce moment, pourvu qu’ils ne perdent pas le cap !

J’ai eu la chance d’aller au Japon pour mon voyage de noce, et nous sommes passé au building Square Enix de Tokyo.
Etant fan de Final Fantasy XIV ma femme est moi, nous avons eu la surprise de rencontrer et discuter avec le producteur réalisateur de FFXIV Naoki Yoshida.
Cette accueil et l’écoute qu’il a eu était vraiment magnifique et nous a particulièrement émus.

Peut de grande personnalité comme lui font cet effort !

Mon mot de la fin sera donc : Vive Square Enix, vive Final Fantasy !

Et merci pour cette article ou on peut s’exprimer 😉

Jayzmaki il y a 4 ans et demi

Je suis une grande fan de Square Enix depuis toujours et ce n’est pas près de changer.
Pour moi, les jeux Square Enix font toujours parti des meilleurs que l’on peut trouver comme les Final Fantasy surtout le VII et le X et X-2, Deus Ex: Human Revolution ou les Kingdom Hearts.

Si je dois faire une seule critique c’est par rapport à Square Enix Europe et les versions collectors ou limitées des jeux. Les versions US et Jp de ces éditions sont toujours plus complètes que celle Europe et c’est d’ailleurs assez rageant pour nous joueurs. Par exemple pour Final Fantasy X/X-2 HD Eu. il n’y a pas de version collector comme aux US.

Je trouve ceci assez dérangeant mais c’est surtout une histoire de commerce plutôt que de la qualité des jeux, qui reste toujours éblouissante et j’espère que ce n’est pas près de changer. ^^

Cedric1361 il y a 4 ans et demi

Ah oui en effet …
Je suis tout a fait d’accord avec toi Jayzmaki, nous les européens, sommes la 5eme roue du carrosse.
Et ce depuis mes plus lointain souvenir de PS1.
Il n’y a QUE la version de Final Fantasy XIV qui a vraiment marqué le coup.
Même si j’aurais aimé retrouver le style de présentation JPN.
Le contenu lui était le même.

Contrairement à l’impression général je trouve que Square Enix n’est plus que l’ombre de lui même. Je les « côtoie » depuis la super nintendo et l’éblouissant Final Fantasy VI. D’ailleurs j’ai fait tous les épisodes et ça va vraiment en déclinant. Du 1er au 6ème ils avaient une âme, une consistance, et depuis la PSOne la série n’a cessé de décliner, car de plus en plus occidentalisé et « casualisé ».

(note : ça n’en fait pas des mauvais jeux pour autant, mais après avoir fait chef d’œuvre sur chef d’œuvre on était en droit d’attendre autre chose que des JRPG qui finalement pouvaient être fait par d’autres boites. Square Enix a tout misé sur les graphismes au détriment du reste)

Final Fantasy est le parfait reflet de Square Enix, qui se perd ses racines en s’occidentalisant, et se disperse avec ses productions internationale (enfin, plus que Final Fantasy…).

Square Enix n’est un mauvais éditeur, c’est juste qu’il ne brille pas plus qu’un autre actuellement (et depuis un moment), alors qu’il a un énorme potentiel vu sont passé.

Sinon je plusois Jayzmaki sur les éditions plus light qu’on hérite.
Puisque j’y suis je pousse un petit coup de gueule sur Square Enix qui sous exploite la licence Dragon Quest en ne la sortant que sur console portable (elle mériterais largement une adaptation console, comme le fantastique Dragon Quest VIII sur PS2), et il faut qu’ils arrêtent de sortir des jeux smartphone estampillé Final Fantasy et autres licences connues, c’est un blasphème aux versions console.

Cedric1361 il y a 4 ans et demi

Le soucis Neko, c’est qu’ayant été au Japon récemment, les Japonais sont ÉNORMÉMENT friand de jeux sur téléphone …
Dans les transports (metro, train, etc), tout les Japonais ont un smartphone et joue, je l’ai vue de mes yeux …
Jeunes comme adultes et plus 😉
On peut (malheureusement) dire qu’ils ne s’occidentalisent pas de ce point de vue …

darkjedi2048 il y a 4 ans et demi

Quand on évoque Square Enix, on oublie souvent que la société édite des manga et produit des anime tels que Tari Tari, Danshi Koukousei no Nichijou ou encore Working.

Square Enix n’édite ses mangas qu’au Japon (Square Enix a censé la publication de mangas en ligne en Europe et en Amérique en décembre dernier). C’est par l’intermédiaire d’autres éditeurs comme Ki-oon (Dragon Quest – Emblem of Roto), Kurokawa (Fullmetal Alchemist) ou encore Pika Édition (Kingdom Hearts) que ceux-ci arrivent chez nous. Malheureusement certaines licences ne sont toujours pas disponibles en France alors qu’elles sont déjà proposés dans d’autres pays d’Europe comme Sekirei disponible notamment en Italie (édité par Jpop). À noter que Square Enix publie également des magazines dédiés aux mangas comme le Shōnen Gangan ou encore G Fantasy.

Pour en revenir aux jeux vidéo, on entend souvent que Square Enix s’était mieux avant la fusion entre Squaresoft et Enix. Il est vrai qu’à l’époque, la société avait développé des jeux mythiques que les Seiken Densetsu, les premiers Final Fantasy ou Secret of Evermore. Malheureusement certains de ces jeux n’ont pas vu le jour hors de l’archipel sur leur support d’origine. Ce fut notamment le cas des premiers Final Fantasy. Contrairement à la croyance populaire, la saga n’est arrivée pas chez nous via la PlayStation 1 et FF7, mais bien sur Super Nintendo via le spin-off Mystic Quest Legend. Depuis cette époque, la plupart des épisodes sont sortis dans nos contrées. Malheureusement ce ne fut pas le cas de l’excellent Final Fantasy Type-0 sur PSP.

Pour finir, il faut savoir que Square Enix s’occupe également de l’édition au Japon des jeux occidentaux (dont ceux d’Ubisoft).