Donnez nous votre avis sur PlayStation – Constructeur de consoles

En décembre 2014, PlayStation et la PS One fêteront leur vingtième anniversaire. En effet, la PlayStation est sortie au Japon le 3 décembre 1994. Neuf mois plus tard, le 29 septembre 1995, la machine de Sony Computer Entertainment (SCE) est arrivée dans nos contrées. Pour ceux qui ont connu le lancement de la première PlayStation, ça nous fait prendre un coup de vieux n’est-ce pas ?

Depuis quelques mois, nous vous faisons participer à la construction de dossier sur les plus grands éditeurs du monde vidéoludique comme Ubisoft ou Square Enix que nous avons déjà traité.

Pour fêter cet anniversaire, il nous a paru évident de consacrer notre dossier du numéro de décembre à Sony Computer Entertainment. Mais à la différence de la plupart des éditeurs, SCE est également un constructeur de consoles. Et c’est sur cet aspect là que nous allons nous concentrer. Nous consacrerons une place sur l’aspect édition de Sony Computer Entertainement dans la seconde partie de ce dossier à paraître dans les prochains mois.

Ainsi focalisons-nous sur PlayStation (SCE) : Le fabriquant de consoles.

Pour vous, les joueurs et joueuses qui êtes en train de lire cet article, à l’heure actuelle que représente les consoles (de salon ou portables) de Sony Computer Entertainment ?

En avez-vous une image plutôt positive ou négative ? Et pourquoi ? Quelle est la qualité générale de leurs consoles d’après vous ? Quelles consoles du constructeur vous ont marqué en particulier ? Si vous jouez depuis longtemps, que pensez-vous de l’évolution des consoles de SCE ? Vous semble-t-il proche et à l’écoute des joueurs en tant que constructeur de consoles ? De manière générale, que pensez-vous de la ludothèque des consoles PlayStation ?*

En bref, que pensez-vous de Sony Computer Entertainment en tant que constructeur de consoles ?

*Attention, ici parlez des jeux de manière générale, des titres de l’ensemble des éditeurs sur consoles PlayStation. Ne vous attardez pas spécifiquement sur les jeux de SCE en tant qu’éditeur. Nous reviendrons sur cet aspect dans la seconde partie de ce dossier dans quelques mois. Merci.

4 commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Faucon Bleu il y a 4 ans et demi

Globalement, j’ai une image positive du constructeur.

Je joue sur PlayStation depuis leur première console et j’ai toujours été satisfait. Je possède seulement et toutes les consoles de salon jusqu’à la PS3, mais aucune ne m’a marqué particulièrement, car j’ai toujours obtenu chaque console bien après leur sortie et toutes m’ont surpris par leur améliorations graphiques, leurs jeux et leur fonctionnalités :

– La PS1 pour le passage à la 3D avec ses graphismes révolutionnaires.
– La PS2 pour ses graphismes et ses jeux mémorables.
– La PS3 pour ses graphismes (encore), sa richesse en fonctionnalités, en tant que lecteur multimédia, excellent lecteur blu-ray, sans oublier ses jeux exclusifs auxquels je prends toujours un grand plaisir à jouer.

En ce qui concerne l’évolution des consoles, elle est excellente jusqu’à la PS3. Pour la PS4, même si je ne la possède pas encore, je reste perplexe dans le sens où il s’agit surtout d’évolution au niveau de la puissance de la console et de son architecture. Les fonctionnalités, quand à elles ont peu évolués, et pour certaines même, régressées, notamment pour le multimédia. L’aspect social est le point qui s’est le plus démarqué au niveau des fonctionnalités.

SCE est pour moi le constructeur le plus proche des joueurs, malgré une communication qui n’a pas toujours été bonne. Cependant, les améliorations sont quand même présentes. Le slogan « We are players, we are PlayStation » le montre réellement. On peut discuter avec tout le monde dans une bonne ambiance (c’est du vécu) : non seulement la communauté de joueurs, les rédacteurs du blog officiel, mais aussi les community managers, jusqu’au service assistance (qui s’est amélioré au passage).
Que ce soit par le moyens des sites, du forum, du blog, du service assistance ou des réseaux sociaux, SCE met beaucoup de choses en place pour être réellement proche des joueurs. Bien sûr, sans oublier le PlayStation Plus, ce qui a été fait sur PS4 pour les joueurs comme la conservation du jeu d’occasion, le jeu en stream la connexion non obligatoire, etc…

La ludothèque, quand à elle, est très riches et les exclusivités sont tout simplement géniales !

Bref, Sony Computer Entertainment a largement de quoi rivaliser avec ses concurrents en faisant de très bonnes consoles permettant de jouer et regarder du contenu riche et fort intéressant. Tout cela en discutant, en partageant et en s’amusant avec la communauté…

WE ARE PLAYERS, WE ARE PLAYSTATION !

J’ai une image assez positive de SCE.

En effet, je joue dans l’univers playstation depuis la PS1, ensuite est venu la PS2, puis la PS3, en ayant fait des petits détours par les consoles portables psp.

J’en suis content, car la quantité de jeux et surtout le catalogue de licences exclusives à playstation, est selon moi le meilleur.
Quand je suis passé de la megadrive à la playstation, j’ai effectué un vrai bond en avant, en termes de graphismes, et comme le dis mon voisin du dessus, la nouveauté de la 3D.

Et grâce à la ps3, j’ai obtenu à l’époque mon premier blu-ray (casino royale), j’avais ainsi découvert les joies de la haute défintion, quand on voyait Motorstorm (1er du nom) d’une qualité graphique absolument incroyable, c’étais pour moi vraiment à part de sa petite soeur et une console vraiment complète en terme de multimédia,
Mais ce que j’apprécie le plus chez SCE, c’est le fait d’avoir mis à disposition des joueurs un Online gratuit de très bonne qualité. C’est ce que je retiens le plus de cette génération de consoles.

Concernant le présent, le fait que SCE se tourne vraiment du côté des joueurs, de la communauté, grâce au partage, montre réellement que le constructeur écoute l’avis des joueurs.

Par contre, le seul petit bémol selon moi, c’est le manque de rétrocompatibilité sur la ps3 et ps4 par rapport aux jeux de ps2 et de ps1.

Jayzmaki il y a 4 ans et demi

La première console de jeu à laquelle j’ai joué fut la Playstation, une découverte incroyable !

-La PS1, une vrai révolution dans le monde du jeu-vidéo, des graphismes 3D, des jeux ambitieux et profond (la série Tomb Raider ou Final Fantasy par exemple). Le début d’une grande histoire, et dire que la console aurait pu ne jamais voir le jour.
-La PS2, une console incroyable, la 3D encore plus belle, des bandes-sons de qualités et des jeux incroyables qui ont marqués l’histoire du jeu-vidéo.
-La PS3, bluffante, une qualité extrême par rapport à la génération précédente, graphisme, bande-son, connectivité avec l’arrivé des trophées et le Playstation store, mais aussi lecteur Blu-Ray, disque dur interne très pratique, manette sans fil au combien pratique et des exclusivités à ne pas manquer.
-La PS4, (mon rêve) un graphisme de qualité quasi irréelle, bande-son et autre encore mieux, un design de console superbe et classe comme toujours, et une connectivité retravaillé, plus simple et très intéressante mais proches des joueurs, 4ThePlayers.

Je n’ai dit pas que tout est rose avec SCE mais ayant testé la concurrence il s’agit pour moi du constructeur de console le plus performant. SCE est peut-être moins fort pour la connectivité mais privilégie l’essentielle : les jeux. C’est grâce à cela que SCE est le constructeur le plus proche des joueurs, de plus les différentes équipes SCE sont très à l’écoute des joueurs et c’est très agréable. De plus il me semble qu’il défit toute concurrence en ce moment car la PS4 est la console de nouvelle génération la plus vendue au monde actuellement et n’oublions pas que la PS2 est aussi la console la plus vendue au monde toutes générations confondues.

Pour conclure, j’ai envie de dire que pour rien au monde je passerai chez la concurrence et merci à Sony Computer Entertainment car grâce à eux je me suis découverte une véritable passion. We are players, we are Playstation !

Yohann Guèpe il y a 4 ans et demi

Sony semble bénéficier d’une bonne image générale auprès du public. Toutefois le constructeur n’est pas forcément aussi proche des joueurs qu’on pourrait le penser.

Par exemple, là où le petit artisan (Nintendo) a fait des efforts pour soutenir sa console portable alors que celle-ci était en difficulté lors de première année de commercialisation, Sony s’est contenté de quelques opérations promotionnelles autour de la PS Vita, puis a laissé tomber l’affaire voyant que celle-ci avait du mal à s’imposer. De plus, le constructeur a répété la même erreur que sur la PSP, à savoir proposer des cartes mémoires propriétaires hors de prix (là où Nintendo a opté pour des cartes SD, facilement trouvable à prix attractif dans les linéaires des grandes surfaces). D’ailleurs en parlant de la PSP, Sony a stoppé l’accès au PlayStation Store sur la console alors qu’il y a encore des jeux qui sortent dessus (XSEED Games va sortir Brandish courant décembre sur le store US, un autre titre PSP est sorti cet été sur le store européen). Au Japon, le traitement de la console par SCEJ est clairement différent. Régulièrement celle-ci bénéficie de bundle intéressants visant une large gamme de consommateur (les enfants, les core gamer, les femmes, etc…). Évidemment certains titres présents dans ces packs sont exclusifs au Japon, mais d’autres voient bien le jour chez nous. Cette différence de traitement se voit également avec le positionnement choisi par les différentes branches du constructeur au sujet de la PS Vita TV. Au Japon et en Amérique, elle est vendu comme une console de salon permettant de jouer aux jeux PS Vita alors qu’en Europe elle est vendue comme un accessoire pour PS4.

Autre point faible du constructeur, les maintenances régulières qui ne sont pas transparentes pour les consommateurs alors que chez les autres constructeurs, celles-ci ne perturbent pas (ou quasiment pas) le service. Cela est d’autant plus fâcheux que l’abonnement est obligatoire pour jouer en ligne sur PS4. De plus, ces maintenances sont censés améliorées la qualité du service, mais une partie des consommateurs se plaint plus ou moins régulièrement de soucis liés au réseau (déconnexion ponctuelle, impossibilité de se connecter, etc…).

Au sujet du service payant (le PlayStation Plus), celui-ci n’offre pas les mêmes avantages entre les différents stores. En Amérique par exemple, SCEA applique régulièrement des réductions de 50% pour les abonnés, alors que SCEE se contente bien souvent de ne proposer que 10% sur les mêmes jeux. Autre souci du service, l’impossibilité d’acheter définitivement les jeux obtenus dans le cadre du programme lorsque ceux-ci sont en promotion. De fait, un joueur qui voudrait continuer à profiter de son jeu préféré devra soit prolonger son abonnement, soit acheter la version physique (si celle-ci existe), soit racheter le jeu après la fin de son abonnement au risque que le prix de celui-ci ne soit pas aussi avantageux que lors de la promotion. De nombreux joueurs attendent en vain un geste de la part de Sony à ce sujet.

Au niveau de la qualité des consoles et accessoires, il est difficile d’être vraiment satisfait de ce qui est proposer par Sony. Par exemple, les sticks de la DS3 ne durent pas longtemps surtout si on utilise des jeux qui nécessitent d’utiliser les touches L3 et R3 (qui pour le coup sont assez mal positionner). La DS3 n’est pas la seule manette de Sony a voir des soucis, la DS4 dispose également ses propres problèmes. Autre exemple, les premières PS3 ont été plus fréquemment confronté à des soucis de YLOD que les derniers sortis. Des soucis similaires ont aussi frappé la PS2.

Au niveau des services proposés, il y a également des choses à relever. Par exemple, le fait que les applications Netflix (streaming payant de séries et films) ont été très rapidement validé alors que les conditions d’utilisation du service ne sont pas userfriendly (l’obligation d’enregistrer ces coordonnées bancaires) alors que d’autres applications comme celle de Crunchyroll (streaming d’anime et de drama) n’ont toujours pas vu le jour chez nous (l’appli est disponible sur le store US).

Pour finir ce pavé, un petit point critique sur la communication de SCEE. La communication est l’un des soucis majeurs de la branche européenne du constructeur nippon. Par exemple, les dernières mises à jour de la PS3 n’ont pas été annoncées alors que celles de la PS4 l’ont été. Cette différence de traitement vient sans doute du fait qu’il faut vendre la PS4 plutôt que les autres produits (PS3 et PS Vita). Autre exemple évoqué précédemment, le traitement accordé à la PS Vita et le positionnement de la PS Vita TV qui en Europe se contente d’être un accessoire pour la PS4 alors qu’ailleurs elle est vendue comme une console à part entière. De plus, lorsqu’un consommateur demande des informations sur la sortie du produit via le blog, il n’aura malheureusement pas forcément de réponse à cette demande. Je ne pense pas que ce soit la faute des personnes en charge du blog, mais plutôt celle des personnes en charge du contenu mis en ligne sur le store. Par exemple, répondre que le produit n’est pas proposé pour des raisons légales (censure en Allemagne et en Autriche par exemple) ou encore parce que l’éditeur n’a pas prévu de sortir le titre dans le pays en question permettrait de rassurer le client qui s’inquiète de ne pas avoir d’information sur le jeu qu’il atteint et de passer à autre chose si celui-ci ne sera pas mis à disposition dans son pays.

Sony n’est pas un mauvais constructeur en soi. Malheureusement il arrive parfois que certains détails n’aillent pas dans le sens des joueurs.