Débat – Location de jeux vidéo : Et si on pouvait louer Uncharted 4 ?

Si la location de films est une pratique répandue depuis des années grâce aux vidéoclubs, la pratique s’est transformée peu à peu avec l’arrivée de la VOD (Video On Demand) plus commode puisque nous pouvons louer n’importe quel film depuis son canapé.

On peut penser que les jeux vidéos peuvent être eux aussi « louer » grâce à des sites comme Gamoniac ou Okajeux par exemple. Sauf qu’il ne s’agit pas de location mais plutôt d’échange, de troc entre joueurs. Le système paraît assez complexe de prime abord et peut rebuter la plupart d’entre nous. Ainsi lorsqu’on regarde l’industrie vidéoludique, on peut s’étonner qu’un système de location « classique » de jeux vidéo n’existe pas. Mais pourquoi ?

 
Simplement parce que, comme le stipule le SELL (Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs), la mise en location d’un jeu vidéo n’est pas autorisée par les éditeurs qui sont seuls habilités à décider de l’usage de leurs œuvres.

Mais alors pourquoi se poser la question de la location si les jeux sont faits ?

A cause du PlayStation Now, le service de streaming de jeux PlayStation, PlayStation 2 et PlayStation 3 qui proposera la location de jeux à l’unité ou par un système d’abonnement. Sans en avoir l’air, le futur service de Sony (disponible sur consoles, smartphones, tablettes et téléviseurs connectés Bravia) pourrait révolutionner nos habitudes de joueurs.

Si le PlayStation Now se résume pour l’instant à un catalogue de jeux « anciens », le service pourrait peut-être proposer à terme des jeux récents et Sony être le premier de l’inudstrie à créer le « GOD » (Game on Demand). Pouvoir jouer pendant une période de temps choisie par vos soins à Destiny, The Order 1886 ou Uncharted 4 par exemple sans avoir à acheter le jeu, n’est-ce pas une perspective intéressante à étudier ?

Ainsi pour vous, la location de jeux vidéo « récents » : est-ce un service que vous aimeriez voir arriver ? Quels seraient les avantages ou les inconvénients de cette évolution de l’offre ? Quels tarifs seriez-vous prêt à payer pour louer un jeu « récent » pendant un jour, une semaine ou un mois ?

N’avez-vous pas peur de la disparition totale des démos ou version d’essai avec l’apparition d’un tel service ? Pensez-vous que l’offre du PlayStation Now puisse s’étendre aux jeux récents alors que les éditeurs ont toujours été réticents à la mise en location de leurs œuvres ? Le PS Now restera-t-il qu’un service de rétro-compatibilité payant ?

Selon vous, quel modèle économique serait le plus intéressant : un modèle se rapprochant de la VOD (jeux disponibles quelques mois après sa sortie dans le commerce*) ou quelque chose de totalement différent ? Faudrait-il instaurer la possibilité d’acheter le jeu après sa location sur une période donnée et dans quelles conditions ?

En bref, la location de jeux « récents » est-elle envisageable ? Qu’est-ce que cela pourrait apporter aux joueurs, aux consommateurs et dans quelles mesures ?

* Le parallèle ici se fait entre la sortie ciné d’un film et son apparition en VOD.

Ces questions ne sont posées qu’à titre purement indicatif afin de vous aider à orienter le débat, il ne vous est pas nécessaire d’y répondre directement. Nous vous demandons de ne pas dévier du sujet et de respecter les opinions des autres utilisateurs. Vos propos sont susceptibles d’être repris (en vous citant) dans le numéro d’avril du Community Mag, si vous participez avant le 28 mars.

7 commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

Dans ma ville en espagne, il y a un magasin qui loue des jeux vidéos, et je trouve cela très bien.
Pour un tarif assez bas, on peut tester tout les jeux que l’on souhaite, pour pouvoir ainsi se faire une idée pour l’acheter ou non.
Ou bien pouvoir y jouer, faire les trophées et le rendre 🙂

Certes il existe des démos, mais souvent les démos ne sont pas l’image du produit final.

Bonjour la dreamTeam.

En lisant le titre je me dis chouette je vais pouvoir parler de Gamoniac, mais c’est déjà fait.

Je pense déjà qu’il faille voir 3 aspects dans ce débat.
Location Physique.
Location Dématérialisée.
Location Streamée.

Pour le premier, je dis oui sur le principe de Gamoniac, Simple, efficace, abordable. Un système de prix de location par jeu n’est pas viable pour les éditeurs. Si on compare à ce que vidéo futur fait ou faisait avec les films, un films à l’achat coûte moins qu’un jeu. Donc de la location physique porterai la location à 20€ soit le prix de l’occasion après quelques mois là où pour les films la location était à moins de 10€. et quid de la durée de location et du multi avec les pass online ?
Et la durée de vie, je mets plus d’un mois à finir un jeu court, et AC IV fini en 3 mois de jeux…
Et comme décrit plus haut pour le moment le SELL ne permet pas la location physique de jeu.

Pour la location dématérialisé. Là on parle bien d’une location sur le store, le téléchargement du jeu sur sa console. Là on reste avec la barrière du prix et de la durée de location. Gratuit pour les 2 premières heures de jeu, puis 15 € par mois / jeu ça peut être intéressant. Plus je me vois mal souscrire à une telle offre. La gratuité sur les deux premières heures donnerai un bon apperçus du jeu avant de passer à la caisse. Dans certain cas ça permettrai de finir le Solo (COD Troll inside.

Pour la location de jeu streamé. Je dis rendez-vous en 2020 quand la population aura la fibre. C’est pas avec mes 3Méga de moyenne que je vais pouvoir en profiter, déjà le téléchargement des démos ou jeux prend des plombes, alors streamé un jeu… Si j’ai pris une PS4 c’est pour de la HD pas un jeu tout pixélisé parce que ma bande passante me permet pas de jouer en HD.

Bref, la location de jeu je dis oui en physique ou en dématérialisé, mais il faut voir le type d’offre en terme de durée et de prix. Sur le principe du playstation Now à part en Corée du Sud je l’imagine mal en France maintenant ou alors limité à un très faible nombre de joueur.
Ensuite si c’est pour louer des jeux en respectant une foutue chronologie du média, Sortie en DL ou en vente, puis 3 ou 4 mois après en location. Autant acheter en Occasion ou troquer ses jeux.

Cela doit être gagnant-gagnant entre les joueurs et les éditeurs, et on sait qu’à ce petit jeu, le gagnant est rarement le joueurs.

Wait and See !

Amicalement, JPO

JPO à soulevé une bonne remarque, concernant les pass online.

En effet, dans le cadre de la location d’un jv, on ne pourrait pas y jouer en multi, il faudrait dans ce cas là que le pass online soit activé sur un compte, et qu’a chaque location du jeu, le magasin donne accès au compte pour jouer au multi, mais le partage de compte est interdit.

Cedric1361 il y a 3 ans et demi

Pas mieux que JPOsiX !

Il faut surtout faire attention au tarif ! (et oui c’est la crise …)
Que les FAI fassent quelque chose au sujet de la fracture numérique !
Comment streamer notre PS4 avec la Vita quand on est pas chez soi, et que notre box atteins difficilement 1Mbps en upload ???
Et bien on ne fait pas …

>>> Puis enfin, et J’INSISTE la dessus ! Laisser des versions boite pour les collectionneurs !!!! <<<

Faucon Bleu il y a 3 ans et demi

Pour la première fois dans un débat, je ne sais pas quoi dire, car JPO à déjà relevé tous les points, et je suis du même avis que lui là dessus.
Cependant, je vais quand même appuyer certains points :

La location de jeux vidéo « récents » est déjà un service qui me plairait bien, surtout pour certains jeux sans démo que l’on ne sait vraiment pas s’il va nous plaire ou non. Personnellement, la location physique ne m’intéresse pas, car je préfère l’acheter en boîte. Le plus gros problème selon moi, c’est le prix ! Il s’agit de bien le doser par rapport à l’achat pour éviter que le jeu acheté vaille davantage le coup que le jeu loué.

En ce qui concerne le dématérialisé, je verrais bien 1h de location GRATUITE, 5€ pour la semaine, et 15€ par mois pour un jeu récent (bien sûr adapté en fonction du prix d’achat). Je pense que le démat’ serait le plus pratique et rapide pour beaucoup de joueurs ayant la connexion internet sur leur console.

Vient maintenant la location en streaming, et là, même problème que JPO, il va falloir avoir un débit maximal pour recevoir un flux HD d’un jeu qui ne profitera au final qu’à une minorité de joueurs, car, vous serez d’accord avec moi pour dire que tout le monde n’a pas une excellente connexion internet. N’oublions pas non plus les problème techniques des serveurs ainsi que les coupures de connexion, qui causeraient bien des problèmes : quelle joie lors d’une partie en ligne ou lors d’une progression non sauvegardée.

En résumé, la location serait un service intéressant avec une nette préférence pour le dématérialisé, avec bien sûr, la possibilité d’acheter le jeu après la date d’échéance. Cela permettrait notamment aux joueurs de regretter l’achat d’un jeu qu’ils n’ont apprécié, et d’apporter un intérêt particulier pour les testeurs.

Faucon Bleu il y a 3 ans et demi

Oups ! J’ai oublié deux, trois mots dans ma dernière phrase :

« Cela permettrait notamment aux joueurs de NE PAS regretter l’achat d’un jeu qu’ils n’ont PAS apprécié, et d’apporter un intérêt particulier pour les testeurs. »

Je vais revenir sur la location dematerialisée.
Si le prix était fixé en fonction du temps de jeu ?
Je m’explique, dans mon cas je ne sais que très rarement quand je vais pouvoir jouer. Il arrive parfois que je ne puisse jouer pendant 1 semaine voir plus.
Si je loue un jeu pour un mois et qu’au final au court de ce mois je n’ai pas pu réellement y jouer.
On va dire que c’est mon problème, ce que je peux comprendre.
Mais si au lieu de louer dans le temps ou loue du temps de jeu ?
Tout le monde y trouverai son compte.
Ceux qui n’aiment pas un jeu ne seront pas lésés ceux qui joue de manière variable non plus.
Et ceux qui jouent tout le temps non plus.
Un système dégressif adapté peu être une solution satisfaisante.
Il reste à trouver un model économique viable pour de telles offres.