Débat – Les jeux indépendants : le pari de PlayStation

Depuis l’annonce de la PlayStation 4, Sony fait clairement de l’œil à la scène indépendante du monde vidéoludique. Autorisation de l’auto-édition pour les développeurs, facilité dans le processus d’approbation, mise en avant d’un nombre conséquent de ces jeux indépendants lors des conférences… l’appel du pied est évident : Sony mise à l’avenir sur la scène indépendante pour être un des piliers du catalogue de leur future console de salon.

Mais avant d’aller plus loin, le jeu vidéo indépendant, qu’est-ce que c’est exactement ? Cela désigne un jeu créé sans l’aide financière d’un éditeur extérieur. Autrement dit le studio en charge du développement du titre a utilisé ses propres ressources pour le financer. A cela s’ajoute la notion que le jeu a été conçu par une petite équipe et avec des moyens moindres par rapport aux productions courantes, qui sortent en général en version boite dans le commerce. Il y a bien entendu des jeux où la limite peut être floue puisqu’il arrive que certains titres attirent l’attention d’un éditeur qui finit par les financer. Ainsi par exemple Flow, Flower et Journey n’ont pas le statut de jeux indépendants pourtant le studio thatgamecompagny l’est toujours.

Don't StarveOutlast

Enfin on associe généralement le jeu vidéo indépendant à une liberté de création sans limite hormis les limitations techniques (dues en partie au manque d’argent).
Après savoir si l’indépendance relève de l’absence d’un support financier d’une entreprise d’édition ou de pouvoir conserver sa totale liberté de création malgré un financement externe est un autre débat.
Si PlayStation mise autant sur la scène indépendante, c’est sans aucun doute que la firme croit au potentiel mercantile d’une telle manœuvre. Mais qu’en est-il des joueurs ?

Call of Duty : Ghosts

Alors que le marché vidéoludique semble dominer par des mastodontes tels que GTA, CoD ou FIFA et tous les autres jeux dits « AAA » (avec un budget de développement et de communication conséquent), les jeux vidéos indépendants peuvent-ils réellement attirer un large public ? Ou est-ce plus pour séduire les joueurs aguerris ?
A votre avis, cet « amour » de la scène indépendante n’est-il pas qu’une question d’image un peu « hype » que PlayStation souhaite envoyer aux joueurs ? Miser sur les jeux vidéos indépendants n’est-il pas aussi un bon moyen pour PlayStation de gonfler leur catalogue ? Ou est-ce pour vous le véritable état d’esprit de la marque ?
A titre personnel, outre la sortie de jeux « AAA » attendez vous aussi la PlayStation 4 pour son catalogue de jeux indépendants ?

En bref, les jeux indépendants sont-ils une valeur sûre pour garantir à PlayStation un avenir radieux ? A votre avis, leur politique se transformera-t-elle en pari gagnant auprès des joueurs et du grand public ?

Ces questions ne sont posées qu’à titre purement indicatif afin de vous aider à orienter le débat, il ne vous est pas nécessaire d’y répondre directement. Nous vous demandons de ne pas dévier du sujet et de respecter les opinions des autres utilisateurs.Vos propos sont susceptibles d’être repris (en vous citant) dans le numéro d’octobre du Community Mag, si vous participez avant le 28 septembre.

3 commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Faucon Bleu il y a 5 ans

Les jeux vidéos indépendants ont toujours été une véritable perle. Malheureusement, la grande majorité de jeux indépendants ne sont proposés qu’en version dématérialisés, et c’est d’ailleurs pour cela que la plupart des joueurs qui connaissent ces jeux sont plus ou moins expérimentés dans le milieu du jeu vidéo. Les joueurs débutants ou occasionnels n’entendent jamais parler des ces jeux, à moins qu’il connaissent un véritable succès.

Je trouve que PlayStation a fait un bon choix en favorisant davantage les jeux indépendants pour la prochaine génération de console. Cela permet de faire découvrir à un plus large public des petite franchises bien sympathiques, voire exceptionnelles comme Jour… (oui, je sais Journey n’est pas un jeu indépendant, mais comme le studio qui l’a fait l’est, je considère le jeu comme tel). Les jeux indépendants ont la particularité d’être uniques en leur genre.

Miser sur les jeux indépendant est aussi un bon moyen pour gonfler le catalogue de jeux PlayStation, et les mettre au même plan que les grosses franchises « AAA » qui sont trop envahissantes, parfois. Personnellement, j’attends de voir ce que nous réserve le catalogue de jeux indépendants sur PS4. Peut-être auront-nous des surprises.

Cependant, les jeux vidéos indépendants ne sont pas une valeur sûre pour PlayStation. Cela va t-il révolutionner le jeux indépendant ? Ou cela va t-il tuer le charme du jeu indépendant ? Cela reste encore flou, je ne peux rien dire pour le moment. Tout dépendra comment les joueurs vont voir la chose au moment venu et des jeux proposés aussi. Ce qui est sûr c’est que miser sur les jeux indépendants est un pari fort intéressant, car c’est une prise de risques qui va passer ou casser, comme on dit.

neko il y a 5 ans

Sony a toujours favorisé les jeux originaux, voire expérimentaux, il est donc logique qu’ils se penchent du coté indé. Les « minis » sur PS3 est un bon exemple. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai un large penchant pour Sony car ils ne se bornent pas aux jeux triple A formater et clonés.

Je trouve que la ligne qui sépare les jeux indés des jeux PSN est de plus en plus floue, au vu de la qualité de certaines productions. Et c’est évidemment un bon point. Je suis sûr que bon nombre de personne ont déjà acheté un jeu indé sans le savoir.

Pour autant mettre autant l’accent autour des jeux indé sur PlayStation 4 n’est pas très judicieux. Personnellement ce n’est pas ça qui va me faire acheter une PS4. J’attends d’être ébloui, de voir une avancée, de la performance, du rêve… C’est du gros jeux que je veux. Et dans l’idéal de nouvelles licences (pour le moment seul Deep Down m’émerveille, le reste est bien mais sans plus). Je pense que c’est le spectaculaire qui fait vendre, plus que l’originalité.

Si j’ai toutefois envie de jouer à pas mal de jeux indé présentés (outlast, octodad, RIME…), ce n’est pas du tout ce qui motive mon achat pour la console.

Damien Charrier il y a 5 ans

Bonjour Faucon Bleu et Neko. Merci d’avoir participé à ce débat. Vos participations sont largement reprises dans le dossier du prochain Community Mag. Encore merci.