C’est dit – Hitman ou la surprise du format épisodique

La satisfaction d’avoir réalisé l’assassinat parfait peut vous faire passer pour un sadique, en particulier lorsque celle-ci est accompagnée d’un rictus. Mais ce sont des choses qui arrivent lorsque vous réussissez à atteindre votre cible avec classe dans Hitman.

Ce que j’aime dans le dernier volet d’Hitman, ce sont ses niveaux, son terrain de jeu au level design soigné, bourré d’humour noir. Comme vous avez pu le voir dans notre test, nous avons été séduits par le premier épisode. Le deuxième est tout aussi passionnant : on y retrouve son lot d’opportunités d’assassinats et de défis, on met à l’épreuve son côté pervers et ça nous plait !

Hitman Sapienza
Sapienza

Autant vous dire que ce n’était pas gagné. Lorsque j’ai entendu le mode de distribution qu’allait adopter Square Enix pour l’une de ses franchises fortes, je me suis dit que c’était du grand n’importe quoi, que le jeu serait plié en deux-deux et que la lassitude gagnerait vite les joueurs. Mais mes préoccupations au sujet d’Hitman se sont avérées inexactes. L’aire de jeu mis à notre disposition dans chaque niveau est immense (dans les 2 premiers du moins) et chaque élément peut servir dans le cadre d’un assassinat. Les niveaux sont bourrés de challenges, de choses à explorer et de conversations à écouter. Hitman est un jeu de stratégie. Chaque chose que vous faites est comme le pion d’un échiquier que vous déplacez. Il faut faire attention à ne pas commettre d’erreur et c’est souvent cela qui est le plus difficile : anticiper les actions de notre adversaire. Ici, la cible et les PNJ.
Ce qui est bien dans Hitman, c’est qu’il y a toujours une autre manière d’atteindre son objectif et ceci peut vous prendre des heures pour vu que vous ayez un minimum l’âme d’un challenger. Et, c’est sans compter les défis, les trophées à débloquer, le mode Contrats et le mode Escalade.

Hitman - Sapienza 1
Hitman - Sapienza 2

Mon scepticisme a tourné à l’enthousiasme. Donner aux joueurs l’opportunité de créer sa propre histoire dans l’histoire est une réussite. IO Interactive et Square Enix ont mis la barre très haut avec les deux premiers épisodes. Il faut savoir que mon avis sur le format épisodique est assez proche du déni (j’attends toujours d’avoir la saison complète d’une série TV pour commencer à la regarder), mais là il faut l’avouer je suis impatient de découvrir la suite sans être contrarié et frustré par l’attente. Je sais que je peux découvrir encore de nouvelles choses dans la peau de l’agent 47 même après 20 heures de jeu sur un même niveau.

Hitman
Date de sortie
11/03/2016
Genre
Action
Editeur
Square Enix
Développeur
IO Interactive
Boutique

Acheter Hitman

Un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Laurent Pierrepack il y a 1 an

Assez d’accord dans l’ensemble, les deux premier niveau sont extrêmement variés et Sapienza s’offre meme une montée en puissance notable après la premiere claque parisienne.
Il y a meme a mon sens un véritable interet au format épisodique ici puisque le soft nous donne le temps de véritablement decouvrir chaque niveau en attendant le suivant et par la même occasion decouvrir nombres d’éléments de l’histoire qui aurait pu nous échapper.
Seul bémol : les serveurs en mousses de SquareEnix synonymes de deconnexions intempestives et de nombreuses frustrations le jeu nous renvoyant alors directement à l’écran titre. Probleme qui risque de faire fuir un certain nombres de joueurs surtout que le prix à payer pour des niveaux aussi riches réside dans des chargements initiaux vraiment longs.